question d'une lectrice

Je n’arrive pas à m’ouvrir aux autres !

MiaDrm, 22 ans

Bonjour,

J’ai 19 ans, et la situation dans laquelle je me trouve commencer à devenir invivable et à détruire des choses, des relations qui sont chères à mon coeur.

Je veux parler de quelque chose qui en ce moment me met dans des états pas possibles : ma prison.
Du plus loin que je me souvienne, je m’enfermais déjà sur moi-même c’est-à-dire que depuis toute petite je m’étais déjà créé cette carapace, cette barrière qui repousse les autres. Je n’arrive pas à m’ouvrir aux autres. Je me sens inférieur aux autres comme si j’étais le « boulet », je n’aime pas vraiment parler de moi car je trouve que ma vie est inintéressante, je n’ai presque jamais de conversation car il ne m’arrive jamais rien de très intéressant et je n’ose pas forcément prendre la parole et enfin les autres m’intimident, donc je perds mes moyens et je n’arrive pas à leur parler et à me lâcher. Bien sûr, j’ai des amis, je ne suis pas un ermite qui ne sort pas de chez soi.

Quand je suis avec des filles, après plusieurs mois à les côtoyer je me sens assez bien, je commence à m’ouvrir car je prends sur moi mais avec les hommes c’est différent, je reste bloquée et je n’arrive pas à me laisser aller ce qui fait que depuis des années je ne me suis jamais laissé la chance d’être en couple, d’aimer quelqu’un. Et pourtant je suis en couple, depuis un mois et demi sauf que ce problème que j’ai en deviens un pour mon couple, pour mon copain (dont je suis amoureuse) à qui j’en parle du mieux que je peux car même avec lui je n’y arrive pas, je n’arrive pas à m’ouvrir et à lui parler de tout et de rien, à juste être naturel.
Et du coup quand quelqu’un en face de vous met une barrière, vous n’avez pas forcément envie d’ouvrir la vôtre et du coup vous vous bloquer et bien c’est ce qui se passe avec mon copain, il se bloque inconsciemment à moi.

Je ne sais vraiment pas quoi faire et je souffre tellement de cette situation.

réponse de l'experte

Sophie de Kerorguenez

Psychologue

Bonjour,

C’est en effet une situation compliquée que vous nous décrivez, et je vous remercie de la partager avec nous. Vous évoquez une réelle souffrance, qui semble être là depuis très longtemps. Cette « prison » à laquelle vous faîtes allusion vous empêche de vous épanouir et de nouer des relations aussi profondes que ce que vous le souhaiteriez.

Compte-tenu de ce que vous évoquez, je pense qu’il y a plusieurs points à explorer. En premier lieu, votre image de vous-même. Vous exprimez le sentiment d’être inférieure aux autres, d’avoir une vie inintéressante… Il semble que vous ayez une estime de vous-même très fragile, et que vous ayez tendance à vous déprécier, à vous auto-dévaloriser. Manifestement, cela vous empêche de prendre votre place de manière suffisamment assurée. Il est primordial que vous arriviez progressivement à vous rassurer sur votre valeur et sur votre place. Cette petite voix qui vous dit en permanence que vous n’êtes pas à la hauteur vous gâche la vie. Il faut lui tordre le cou ! Prenez confiance en vous, vous êtes une jeune femme unique, avec toute sa sensibilité et la richesse de sa personnalité. Soyez bienveillante avec vous-même : acceptez vos points de fragilité, soyez fière de vos points de force.

D’autre part, il semble se jouer quelque chose autour de la relation aux hommes. Vous décrivez une capacité plus souple pour vous lier aux femmes. Il semble que vous soyez dans un certain besoin de de vigilance avec les hommes, ce qui est peut-être associé à des expériences passées et/ou actuelles avec des hommes qui vous feraient souffrir ?

Pour vous protéger, vous avez visiblement appris à mobiliser des stratégies (on parle de « mécanismes de défense »). En l’occurrence, j’ai l’impression que vous avez tendance à vous replier sur vous-même et à tout garder à l’intérieur. Cela vous apaise certainement sur le moment, en vous préservant d’émotions trop fortes et qui vous semblent dangereuses à exprimer. Mais sur le long terme, cette inhibition ne permet pas aux personnes qui vous sont chères de comprendre ce qui se passe pour vous. Peut-être même que votre fonctionnement distant les amène à se sentir rejeté par vous. Manifestement, aujourd’hui, cela altère la qualité de votre relation de couple. N’hésitez pas à rassurer votre conjoint sur l’affection que vous lui portez, à lui dire que vous tenez à lui. Je pense qu’il a besoin de l’entendre. Aidez-le à mettre du sens sur votre comportement parfois distant, car il a certainement du mal à saisir ce qui se passe et se remet probablement en question lui-même.

De manière plus large, il est évident que tout cela est très douloureux pour vous aujourd’hui et que vous souffrez beaucoup de la situation. Je trouve très positif que vous ayez des amis fiables. Vous pourrez certainement compter sur eux pour vous soutenir dans ce que vous traversez actuellement. Vous avez beaucoup de ressources qui vous aideront indéniablement à avancer et à aller de l’avant. Si vous le souhaitez, peut-être aussi qu’un accompagnement psychologique pourrait vous aider à y voir encore plus clair, pour mieux comprendre l’origine de vos difficultés. En outre, cela vous permettrait d’avoir un espace de parole et d’écoute, et je pense que cela vous ferait beaucoup de bien. Quoi qu’il en soit, je suis certaine que vous parviendrez à dépasser vos difficultés et à reprendre progressivement confiance en vous.


focus sur l'experte

Sophie de Kerorguenez

Psychologue

Psychologue clinicienne intervenant dans le secteur privé auprès d'adultes, et dans le milieu scolaire auprès des enfants et adolescents. Le recours à une approche thérapeutique moderne et intégrative permet de mettre du sens sur les difficultés actuelles en repérant des automatismes qui se sont cristallisés dans le passé (des schémas de pensées, des croyances sur soi, sur le monde et sur les autres), et en s'en dégageant progressivement de manière active pour s'épanouir pleinement dans l'ici et maintenant

#ado #adolescence #amitié #amour #conseil #personnalité #psy #psycho

Commentaires des nanas (0)
ou pour écrire un commentaire
ces articles peuvent m'intéresser