Halloween dans le Monde

Halloween dans le monde

Ecrit par Justine Andanson
le 30 novembre 2010

Halloween étant ce soir, on a décidé d'explorer les rituels associés à cette fête à travers le monde entier.

L’origine de cette fête remonte à l’époque celtique lorsque les Celtes célébraient un festival qui s’appelait “Samhain” (“Fin de l’été” en gaélique). A cette époque, on croyait que la frontière entre le monde des vivants et celui des morts était imperceptible, ce qui permettait aux esprits de passer de l’un à l’autre. Si les âmes des ancêtres étaient les bienvenues dans le monde des vivants, il était par contre nécessaire de tenir les esprits maléfiques à l’écart.

Qu’il s’agisse de danser avec des morts ou de défiler avec des zombies, il semble que la fascination avec le monde de l’au-delà soit universelle.
Venez donc explorer avec nous le monde de l’au-delà, des esprits, squelettes et crânes dans différents pays.

Irlande

Halloween trouve son origine sur l’Ile d’Emeraude, qui est également le berceau du rite de “Samhain”. Aujourd’hui encore, on célèbre Halloween par de formidables fêtes de rue, de grands feux de joie et de magnifiques feux d’artifice. Chaque année, Dublin organise son traditionnel Défilé d’Halloween où toutes sortes de créatures fantomatiques envahissent les routes et les rues de la ville.

États-Unis/Canada

Les Américains du Nord prennent cette fête tellement au sérieux que les chiffres de ventes associés à sa célébration se rapprochent de ceux de Noël ! Jeunes et moins jeunes rentrent dans le jeu des esprits maléfiques, se pavanant dans d’admirables costumes ou déguisés en fantômes, diables, super-héros et autres personnages de bandes dessinées. Quant aux enfants, la coutume veut que, dans la nuit du 31 octobre, ils se déguisent et aillent frapper aux portes pour demander des friandises en prononçant la formule magique : “Trick or treat” (“Douceur ou mauvais sort”). Une autre tradition populaire consiste à découper des citrouilles en forme de visage et à placer une bougie à l’intérieur. A cette époque de l’année, la plupart des films à l’affiche dans les salles de cinéma sont des films d’horreur… On n’en attend pas moins !

Royaume-Uni

Bien que ce soit surtout les enfants qui aiment cette fête, les adultes commencent aussi à l’apprécier. Cette année, l’événement le plus marquant sera la Marche des Zombies à Londres, au cours de laquelle des centaines de participants déguisés en costumes maléfiques paraderont dans les rues de la capitale. Il est prévu qu’ils prennent d’assaut les 12 pubs situés sur leur parcours en poussant gémissements et grognements. Zombies, prenez garde aux chasseurs de têtes!

Russie

Halloween se popularise en Russie. Ce sont souvent les écoles maternelles et primaires qui la célèbrent. Mais cette tradition ne plaît pas à tout le monde. L’Eglise Orthodoxe estime que la population devrait délaisser cette pratique et, de manière générale, toute fête d’origine étrangère. L’Eglise préférerait que les Russes accordent plus d’importance aux coutumes nationales. Par conséquent, certaines écoles de Moscou ont dû interdire à leurs étudiants de célébrer Halloween que l’on appelle en Russie “Culte de la Mort”.

Norvège

Halloween est arrivée en Norvège vers la fin des années 90 par le biais des bandes dessinées de Donald Duck. C’est l’occasion pour les enfants de revêtir des déguisements effroyables et de frapper aux portes en criant “Knask eller knep !” (“Douceur ou mauvais sort !”). Les adolescents et les adultes, quant à eux, se déguisent en sorciers et fantômes. Ils passent la soirée à danser entre amis ou dans des clubs dont l’ambiance est…diabolique, bien sûr!

Mexique

Le Jour des Morts, les 1er et 2 novembre, honore les défunts. En dépit de son appellation, ce festival explose de joie. En effet, la tradition veut que l’on célèbre le retour des défunts sur terre où ils viennent rendre visite à leur famille et à leurs amis. A travers le pays, villes et villages vivent aux rythmes et couleurs du Carnaval. Adultes et enfants, vêtus de costumes chatoyants et parés de têtes de mort et de cercueils, défilent dans les rues.

Espagne

C’est le 2 novembre, jour férié, que l’Espagne honore amis et parents qui ont atteint leur dernière demeure. Cette fête trouve son origine dans une croyance païenne selon laquelle les défunts reviennent sur terre pour partager un repas avec leur famille. A cette occasion, des bougies sont allumées et placées près de fenêtres afin de guider les esprits. Des messes sont dites pour faciliter le passage des âmes au paradis. Aujourd’hui, un nombre croissant d’Espagnols fêtent Halloween en grande pompe. Déguisements macabres, défilés de squelettes et cercueils sont de rigueur, tout comme les bals costumés et les soirées à thèmes entre amis ou dans des établissements publics.

Allemagne

Les Allemands ne célèbrent Halloween que depuis les années 90. Sa popularité ne cesse de croître, tant auprès des enfants que des adultes. L’un des événements à ne pas manquer est le Festival du Château de Frankenstein, situé près de Francfort. Ainsi, du 23 octobre au 8 novembre, les amateurs d’émotions fortes seront ravis. Ils frissonneront de peur pendant que 77 zombies les pourchasseront dans l’obscurité et qu’un spectacle à faire dresser les cheveux sur la tête les attendra à chaque recoin.

Japon

Halloween ne fait pas partie des traditions du pays. Cependant, l’engouement des Japonais pour la culture populaire américaine est tel qu’elle commence à se populariser. Toutefois, la coutume au Japon veut que l’on honore les défunts lors de la fête de “O-bon”, vers la mi-août, lorsque les familles reviennent sur leurs terres natales pour se recueillir sur les tombes de leurs ancêtres. Elles demandent alors aux esprits de rentrer à la maison. Pour clôturer cette fête, les familles allument des lanternes de papier qu’elles laissent partir à la dérive sur les rivières. Cette coutume symbolise le retour des aïeux au Monde des Esprits.

Madagascar

Peu répandue, la célébration de cette fête suit un rite singulier. Le “Retournement des Morts”, une tradition ancestrale, consiste à sortir les corps des tombes, à les habiller de vêtements propres et à les exhiber. Amis et parents dansent avec eux. Pour les locaux, cette pratique reste le meilleur moyen d’honorer les anciens. Danser avec un mort n’est pas une expérience qui peut s’oublier facilement !

Merci au site de recherche Skyscanner pour toutes ces infos !

#célébration #date #fete #monde #noel #nuit #pays #rouge-à-lévres #soir
Commentaires (0)
ou pour écrire un commentaire
ces articles peuvent m'intéresser