slow fashion

Fashion et recyclage : les gestes écolos qui font la différence

Ecrit par Marie TERRY
le 19 septembre 2019

Nous sommes de plus en plus concernés et investis dans les questions écologiques et citoyennes. Le monde la mode et surtout sa manière de la consommer en font grandement partie. Il faut savoir ¼ des textiles que nous consommons finissent au recyclage. Il faut savoir que le recyclage des vêtements appartient à une filière bien spécifique de recyclage, à l’exemple du recyclage automobile, le recyclage de l'huile, le recyclage des emballages et la récupération des palettes.Des solutions à petite et grande échelle s’organisent pour que le recyclage des vêtements s’inscrive comme une habitude de vie. Zoom sur ces solutions.

L’industrie de la mode est l’une des plus polluantes pour la planète et les humains. Alors, il est temps de réagir et de  s’inscrire dans une démarche éco responsable et de préservation de notre environnement.

Cinq manières de recycler vos vêtements :

1 – Les dons aux plus démunis

Vos vêtements sont collectés et redistribués aux personnes dans le besoin. Les associations et/ou organismes caritatifs s’occupent de cette redistribution en France et parfois à l’étranger. Il peut aussi arriver que le surplus de vêtements soit revendus en braderie solidaires.

2 – Le réemploi dans des ressourceries et boutiques solidaires

Les magasins solidaires, à l’exemple d’Emmaus, récupèrent et trient les vêtements donnés en containers collecteurs. Seules les pièces en bon état voir neuf dans certains cas sont mis en vente. Voilà d’où viennent les superbes pièces vintages qu’on peut trouver en fripe. Parfait pour les amoureux de la chinerie.

3 – Le réemploi par l’upcycling ou « surcyclage »

Chez les designers et stylistes, aussi, le recyclage fait l’unanimité. Des créateurs en font même leur credo en upcyclant des vêtements. Un pantalon d’homme deviendra une jupe ajustée pour femme, par exemple. Rien ne se perd, tout se transforme ! Pour les plus fashion d’entre vous, Zeitparis ou encore Reformation sauront vous séduire.

4 – Le réemploi des vieux vêtements par l’exportation

La majorité des collecteurs ont des process de revente au kilogramme dans des pays partenaires. Par exemple, le Relais s’est implanté dans 3 pays d’Afrique (Burkina Faso, Sénégal, Madagascar) et a créé plus de 350 emplois directs et 10 fois plus d’emplois indirects. L’export massif des vêtements issus du second tri a fait cependant réagir les politiques. Notamment, car cela compromet le développement du marché textile de ces pays.

5 – La valorisation des vêtements usés en chiffons d’essuyage

Le chiffon d’essuyage est fabriqué à partir de textiles en fin de vie qui sont triés selon la matière, mais toujours absorbante, bien sûr. Cette activité nécessite beaucoup de main d’œuvre peu qualifiée et est potentiellement source d’importantes créations d’emplois. Cette démarche s’inscrit aussi dans une démarche zéro plastique et zero waste. Pour les plus intéressés, vous pouvez aussi en lire plus sur la mode éthique. Vous ne ferez plus votre shopping de la même manière !

Car les vêtements sont souvent toujours portables quand on ne veut plus les avoir dans sa penderie. Alors adoptons des gestes écolos et prenons soin de nos vêtements. Pour mieux soigner vos vêtements, ShopAlike a élaboré un guide complet et ludique sur les vêtements. Comment s’en occuper pour ne pas les dégrader plus vite et réduire la spirale du fast fashion ? Pour les plus curieux, retrouvez plus d’informations ici.

#entretien tissus #mode éthique #recyclage #shop alike #slow fashion #surcyclage #upcycling #vetements
Commentaires (0)
ou pour écrire un commentaire
ces articles peuvent m'intéresser