question d'une lectrice

Je me sens perdue à l’approche de mon examen

Chi-chan Chierry, 18 ans

Bonjour,
Je suis en Terminale L et le bac approche à grand pas. J’ai 24 points d’avances et j’ai une moyenne générale de 13. Du plus, je travaille régulièrement et peut-être un peu trop (10 à 15h par semaine ) tout en étant insomniaque. Pourtant, mes professeurs me disent qu’il faut que je travaille encore plus. Le problème est que plus je travaille, moins j’ai l’impression que je vais y arriver. En plus, je suis tellement stressée au moment du bac que je ne suis qu’aux 3/4 grand maximum de mes capacités. En plus de cela, comme je suis insomniaque, je suis tout le temps fatiguée et donc j’ai l’impression que je n’arrive pas à retenir mes cours. Je ne sais pas quoi faire. Je travaille 2 à 3h tous les soirs et ne vois pas comment je pourrais travailler plus. Pouvez vous m’aider ? Me conseiller ?

réponse de l'experte

Bonjour,

Je suis sûre que ta question va réconforter beaucoup de personnes dans ton cas. J’espère surtout que la réponse aura les mêmes effets:).Déjà, tu as des atouts indéniables, tu as de bonnes notes et tu sembles être une bosseuse même si 10h à 15 h par semaine représente une moyenne qui me semble normale pour une élève de terminale.:) Mais ce qui n’est pas « normal », c’est que tu aies le sentiment que plus tu travailles, moins tu arrives; c’est que tu travailles « mal ». Déjà, tu dois impérativement gérer ton stress car c’est normal que tu sois stressée. Toute personne (sauf exception rare) ressent cela en période d’exam. Mais ce stress doit être un moteur positif et non un frein qui t’empêche de dormir, de te concentrer. N’hésite pas à aller voir un pharmacien qui peut te donner des astuces contre le stress( Fleurs de Bach…magnesium). Il faut que tu arrives à trouver un rythme de travail qui te correspond, à toi et pas forcément à tes amis ou autre. Tu dis travailler 2/3 H par soir. Mais à quelle heure travailles-tu? Fais-tu une pose ou enchaines-tu les 2/3 heures? Peut-être que tu dois décompresser quand tu rentres du lycée, diner tôt et bosser après? Ou travailler une heure avant le diner et une heure après? Toi seule peux connaitre ton rythme mais ce qui est sûr, c’est qu’il faut t’organiser; au lieu de fixer des heures, fixe des objectifs. Et si tu réussis ton objectif, tu t’endormiras plus facilement car tu seras moins stressée.

Je vais  te donner aussi des « astuces » qui marchent bien:

  • Quand tu as décidé de te mettre au travail, tu t’y mets bien: calme, sans musique, sans téléphone.
  • Si tu bloques sur quelque chose, passe ton tour et tu y reviendras après. Surtout pas d’acharnement
  • Fais des pauses régulières (toutes les demi-heure), tu vas boire, regarder ton tel, écouter une chanson, marcher …juste 3/5 minutes de deconnexion
  • Fais des fiches qui synthétisent les cours, le fait d’écrire aide à mémoriser, ou le fait de marcher, de parler à haute voix..
  • Dans ton lit, avant de prendre un livre pour t’endormir, relis tes fiches sans chercher à apprendre et tu verras que le matin tu vas t’en souvenir
  • Prends du temps pour toi, une heure de sport, des sorties quand tu es en week-end
  • Alimente toi bien et si tu as des envies de grignotage, prends des fruits secs, amandes….

Des articles qui pourront t’aider. Des appli 

L’avis de la psy (car cette question revient souvent)

Durant les examens, la confiance en soi, l’estime de soi sont mises à l’épreuve (en plus des épreuves), car la reconnaissance sociale et familiale passent très souvent par les diplômes. Les examens viennent faire gonfler les zones de failles de la confiance en soi. Un peu comme l’eau qui s’infiltre dans un rocher. Passer un examen, équivaut à une prise de risque, celle du jugement, du changement. Et le stress est une réponse de l’organisme face à ce qui est reconnu comme un danger. Le stress peut majorer les performances, si il n’est pas débordant ou tétanisant.

Cela peut être aussi une grande aide, ton esprit est très attentif, il mémorise beaucoup malgré l’intensité du travail et le sommeil réduit. Cependant prévois un long moment après les examens pour décompresser, te soulager de cette longue période d’abnégation.

Ce qui majore le stress, c’est la culpabilité de l’après-coup, qui s’entend par  » j’aurais pas du regardé ce film, j’aurais dû réviser plus tôt, ne pas aller boire un verre, tout relire jusqu’au dernier moment… » Il y a autant de choses à faire que de sujets d’examen et que de candidats. Trouve ce qui te réussit : travailler quand tout le monde dort à la maison, arrêter de réviser la veille, écrire plusieurs fois tes fiches, boire du thé, réviser avec des gens, en bibliothèque, avec de la musique, dans le silence…. je t’invite néanmoins à faire quelques exercices de respiration au cours des révisions afin de régulièrement faire le calme en toi. Et ainsi tu pourras les reproduire lors de l’examen, afin de recréer cette bulle de détente, qui devient une bulle d’énergie, car tu seras en contact avec toi et donc tes ressources.

En somme, pour te sentir solide, il te faut réviser et respirer. 

Bons examens et Bon courage.

 


focus sur l'experte

Marie

Etudiante en droit, il y a quelques année, j'ai retenu une phrase d'un illustre professeur qui a dit que les études de droit menaient à rien et à tout! Bon, vous l'avez compris, j'ai suivi des études de droit à LYON et ai obtenu un DESS.Mon CV n'a pas été très linéaire mais toujours riche en expériences avec un rôle que j'ai beaucoup privilégié, celui de maman de 3 enfants. Avec toujours une envie de prendre la plume, de s'amuser et de profiter de chaque instant.

#bac #examen #révisions #stress #travail

Commentaires des nanas (1)
  1. Chi-chan Chierry

    Merci pour cette réponse.
    Je suis en internat donc mes heures de travail sont entre 20h et 23h à peu près. Je fais déjà des fiches et je ne pense pas que ma manière de travailler sois mauvaise en sois. En fait, chose que j’ai oublié de préciser, je pense que le problème vient de plus loin et est lié à deux facteurs : le premier c’est que j’ai l’idée que je suis obligée de passer des examen qui ne prouvent en rien mon niveau intellectuel mais qui prouvent juste que je suis capable d’apprendre par coeur ( chose qui a tendance à beaucoup m’énerver car cela me donne l’impression d’être une machine, d’être parfaitement inutile). Deuxième facteur, je ne me sens pas à ma place dans mon pays et plus les années passent, pire c’est. Je suis une personne qui rêve d’aller travailler à l’étranger depuis toute petite et je supporte de moins en moins le fait d’être retenu ici.
    Merci pour tout vos conseils, même si je remarque que je les applique déjà ^^.
    Il y a peut-être aussi une part de déprime qui survient toujours au alentour de mars à juin dû au fait que j’ai perdu plusieurs membres de ma famille sur ces quelques mois.

ou pour écrire un commentaire
ces articles peuvent m'intéresser