bien-être

Pour dégriser vos assiettes, vive le fooding !

Ecrit par Justine Andanson
le 1 novembre 2007

A l’occasion de la Semaine du Fooding, nous vous invitons à découvrir ce concept très tendance basé sur la découverte des saveurs, des sens et du bon goût mêlée à deux grandes doses d’épicurisme et de générosité. Mais tout d’abord a question : what is le “fooding” ? Le terme « fooding » vient de […]

A l’occasion de la Semaine du Fooding, nous vous invitons à découvrir ce concept très tendance basé sur la découverte des saveurs, des sens et du bon goût mêlée à deux grandes doses d’épicurisme et de générosité. Mais tout d’abord a question : what is le “fooding” ? Le terme « fooding » vient de la contraction du mot « food » (nourriture en anglais) et du mot « feeling » (émotions en anglais).
Ce néologisme a été inventé en 1999 par deux français, Alexandre Cammas, journaliste et chroniqueur culinaire pour Nova Magazine et Emmanuel Rubin. Il s’agit aussi d’une marque de guides des Restaurants en France et à Paris et d’évènements autour de la culture gastronomique et œnologique qui perdurent depuis plus de 5 ans : Grand Fooding d’été et Wine & Fooding Tour ou, dès lundi prochain, la Semaine du Fooding …
Le Fooding est essentiellement un concept qui milite pour se défaire des conventions traditionnelles de la cuisine et donner ainsi la possibilité aux chefs de s’émanciper librement dans la modernité, voire dans la tradition. Ici on ne prône surtout pas l’arnaque à une « nouvelle cuisine » déprimante pour le palais et le portefeuille, mais on fait place à l’originalité, au terroir et à l’Art culinaire. Le plaisir et le rassasiement sont au menu, l’éveil des papilles toujours de mise (en bouche). On bannit les effets de manche et les chichis inutiles au profit de la qualité gustative. En bref : du chic, du simple, du traditionnel, du tendance, Le Fooding peut se targuer de cristalliser tous les courants gastronomiques, comme la world food, la fusion food, le easy eating, la street food, la bistronomie, et veut rompre avec une vision trop souvent conservatrice des plaisirs de la table. On recherche le sens de l’esthétique et de l’éclectique et surtout on Prend-son-temps avec un P majuscule car, qui dit Fooding, ne dit surtout pas fast-fooding !
Le Fooding tourne autour d’une Tribu composée du noyau dur des fondateurs et de nombreux chroniqueurs qui, en bons « foodeurs » vous donnent leur avis éclairé sur les établissements testés. Attention, ici on ne pratique pas la langue de bois mais on dit tout ce que l’on pense : de la déco, à l’addition, en passant par le service et, bien entendu, l’assiette, tout y passe ! Alors, voici une petite sélection d’établissements pour vous mettre l’eau à la bouche :
Parmi, les dizaines de restos testés à Paris, on part faire un tour dans le Sud le temps d’un dîner à « La Cagouille » (14ème) et sa cuisine de mer ou alors on opte pour de la cuisine franco-algérienne, chez votre « Banquier » (13ème) qui vous ravira avec ses couscous et côtes de bœuf à prix d’amis. Dans la catégorie « trop bon », on vous conseille « Ze Kitchen Galerie » dans le 6ème qui marie les épices et les spécialités de tous les continents avec brio. Enfin, pour un déjeuner dans le 20ème secret, rendez-vous à l’ombre des tilleuls du « Vingtième Art » où l’on découvre les charmes d’une cuisine peu onéreuse et surtout fameuse dans ses saveurs.
Déjà bien connu des lyonnais : « L’Art et la Manière », bistrot simple mais funky à la cuisine simple et dans l’air du temp. Ou alors le très thaï « Les Chats Siamois » dans le centre avec son ambiance très Pondichéry-Chérie et pas cher du tout.
Sur Bordeaux, on a testé pour vous le « Bô Bar » et ses dégustations œnologiques sans modération autour d’une assiette de charcuterie ou de fromage, à privilégier pour un apéro après le boulot ou les cours.
A Lille, Le Fooding vous conseillera un japonais fameux : « l’Akira » (comme le mythique manga) à la déco traditionnelle et aux sushis délicieux et soignés.
Pour Toulouse, le Tout-Toulouse aime se retrouver à « La Corde », non pas pour s’y faire pendre mais plutôt pour s’y faire voir et déguster dans un cadre médiéval classé XV° une cuisine à la gastronomie traditionnelle (à préférer le midi car l’adresse est quelque peut onéreuse …).
On terminera par Marseille qui nous donne « L’Eau à la Bouche » avec cette adresse miniprix et italienne qui utilise des produits toujours frais et aux saveurs siciliennes pour confectionner des pizzas originales et personnalisables.
Si vous avez envie d’en savoir plus et de découvrir les nombreuses autres adresses référencées dans le Guide du Fooding.com, allez donc faire un petit tour sur leurs pages. En vous promenant sur leur site, vous découvrirez ainsi tout plein d’articles présentant les nouveaux établissements visités avec des en-têtes parfois sibyllines mais toujours accrocheuses et originales comme : « le soir c’est Tom qui sort le chien » ou l’intrigant « Soupou, Jus de singe, Tiep …Demandez ! », bref, tout pour vous donner envie de surfer sur ce site au design déjanté et décalé.
[image]http://www.trucdenana.com/photos/20072611-fooding-1_grand.jpg[/image]

En dernier lieu, n’oubliez pas que du 26 novembre au 3 décembre 2007 c’est la semaine du Fooding ou de « La Popote qui tutoyait ». On vous propose un menu sympa et équilibré axé sur 7 thématiques ludiques et instructives : à chaque jour un plan nouveau. On ouvre le bal avec un « On peut t’aider si tu veux » et on terminera par un « Je t’invite à mes 7 ans » pour fêter dignement l’événement. On passera également par un « Puisque je te dis que c’est un secret » qui vous permettra de jouer les commissaires Maigret et de partir à la recherche d’un bar à cognac parisien ultrasecret …
Pour conclure, retenons que Le Fooding met les bouchées doubles pour vous satisfaire et éveiller votre curiosité gastronomique tout en évitant que vous repartiez avec une gastro. Passion, sincérité, refus de l’ennui, bousculement des traditions de la table tout en mangeant avec son temps, voici les leitmotivs du Fooding cette véritable « gastronomie alternative » !

Pour + d’infos et pour savoir si votre ville participe au fooding, rdv sur [url=http://www.lefooding.com]Lefooding.com[/url]

Par Ariane-Isabeau Noël

#alimentation #assiettes #bien-etre #fooding #gastronomie #nourriture #restaurant
Commentaires (0)
ou pour écrire un commentaire
ces articles peuvent m'intéresser