Mode minimaliste

Comment devenir minimaliste dans mon dressing?

Ecrit par Marie TERRY
le 5 mars 2020

Marre de passer vingt minutes à choisir votre tenue tous les matins pour finalement enfiler la même chose ? Fatiguée de dépenser des sommes folles pour une robe que vous ne porterez finalement jamais ? Tentée par l’état d’esprit « less is more » ? Découvrez nos conseils pour adopter un look minimaliste sans sacrifier le style ! Comment trier, quelles pièces garder ? Quelles pièces acheter ? On vous dit tout !

A quoi ressemble un dressing minimaliste ?

Le minimalisme est à voir comme un rapport à la mode et aux vêtements, qui privilégie la qualité à la quantité, et donc les achats raisonnés aux achats impulsifs. On peut être minimaliste avec un style BCBG, streetwear ou encore girly, il est surtout question de réduire la quantité de vêtements que l’on possède.

La tendance minimaliste fait son apparition au cours des années 90, pour s’opposer à un consumérisme grandissant. Bref, être minimaliste revient à acheter moins, mais à acheter mieux.

Votre futur dressing minimaliste devrait donc être à votre image, et ne contenir que des pièces qui s’accordent facilement les unes avec les autres.

C’est d’ailleurs l’autre grand principe du minimalisme : on ne craque plus pour une pièce « hyper tendance » qui ne va avec rien ou presque, et on privilégie les intemporels chics et durables.

Trier son dressing : une première étape cruciale

Autant vous le dire tout de suite, le tri du dressing est une étape indispensable, et franchement difficile.

Préparez-vous à vous séparer de certaines de vos pièces « préférées ». On met des guillemets parce qu’on parle de ces superbes pièces que vous ne portez jamais. Vous les voyez vos stilettos de 12cm que vous regardez de temps en temps ? Vous voyez où on veut en venir ? On vous explique comment trier efficacement votre dressing pour atteindre le graal du minimalisme.

On commence par tout mettre sur son lit. Normalement, vous devriez avoir sous les yeux une montagne de vêtements : voyez cette pile comme l’Everest du minimalisme. Quand vous en serez venue à bout, vous pourrez être fière. Pour vous faciliter les choses, vous pouvez créer 3 piles distinctes : la pile des choses « à garder », celle des « peut-être » et celle des vêtements que vous ne garderez pas.

Que met-on dans la pile « à garder » ?

Commencez par sélectionner vos beaux basiques : le jean qui vous va bien, votre beau chemisier, votre pull d’hiver préféré, votre petite robe noire, etc. En somme, c’est la pile de vos chouchous, des vêtements que vous portez tout le temps parce qu’ils vous vont bien et que vous êtes à l’aise avec. Vous pouvez aussi suivre Marie Kondo : « est-ce que ça m’apporte de la joie ? ».

De quoi se débarrasse-t-on ?

On se débarrasse des choses qu’on ne porte pas ou vraiment rarement. Par exemple, rien ne sert de garder une mini-jupe à sequins sur laquelle vous aviez craqué en soldes mais que vous n’avez pas enfilée depuis 2 ans. Et, non, ça ne pourra pas « toujours servir ».

Qu’est-ce qu’on fait avec la pile « peut-être » ?

La pile des « peut-être » bénéficie d’un sursis : 15 jours pour savoir ce que vous gardez ou non. L’idée est de garder ces vêtements pendant deux semaines, et de conserver ceux que vous avez portés durant cette période.

Que reste-t-il de votre dressing ?

Après le tri, vous devriez être ravie de voir toute la place qu’il y a dans votre dressing, et surtout gagner un temps fou au quotidien.

Plus d’essayages interminables le matin, plus de frustration parce que vous aviez imaginé une tenue qui au final ne fonctionne pas… A la place, vous saurez exactement ce que vous avez, et des tenues variées mais qui matchent à tous les coups. Génial !

Le seul défaut du look minimaliste, c’est que le shopping perd un peu de son fun. On n’achète plus sur un coup de tête, et il faut lutter contre ses instincts de serial shoppeuse.

Quelles pièces privilégier ?

Les pièces à privilégier quand on devient minimaliste sont les intemporels : trench-coat, perfecto, jean, chemisier, jupe droite, robe A-line… Bref, des choses que vous pourrez porter saison après saison, sans jamais être démodée. Attention toutefois, l’idée n’est pas de remplir votre dressing d’intemporels ! On fait du shopping quand on a besoin de quelque chose, quand il y a une tâche irrécupérable sur votre perfecto par exemple…

Quelles matières ?

Il faut miser sur du durable, et donc sur de la qualité. Les matières naturelles sont à privilégier (coton, soie, jean, laine…), ou alors le synthétique de bonne facture (un joli simili cuir par exemple, la fausse fourrure, etc.).

Quid des accessoires ?

En ce qui concerne les accessoires, on fonctionne comme pour les vêtements. C’est-à-dire qu’on privilégie les accessoires élégants et intemporels, en jolie matière. Un beau sac en cuir, une paire de boucles d’oreilles en or, une belle ceinture classique, une paire d’escarpins, de bottines, de baskets…

Retrouvez tous les conseils de Nelly sur son blog

#dressing #dressing minimaliste #ecologie #fashion #minimaliste #mode #mode minimaliste #trier ses vêtements
Commentaires (1)
  1. agneslhuillier

    je participe avec plaisir à ce chouette concours

ou pour écrire un commentaire
ces articles peuvent m'intéresser