Mareva Galanter

Mareva Galanter : J’ai un parcours tout à fait atypique

Ecrit par Justine Andanson
le 30 mai 2013

Ex miss France, chanteuse, actrice et animatrice de télévision, Mareva Galanter a plusieurs cordes à son arc. Aujourd’hui, avec son expérience d’artiste complète, elle coach et conseille les jeunes venus tenter l’aventure Popstars. Elle a le rôle de « grande sœur  ». La nouvelle saison de Popstars arrive sur D8 dès ce soir, Mareva Galanter nous dévoile tout.

TDN : Bonjour Mareva, quel est votre rôle exactement dans l’émission Popstars?

Mareva Galanter : Je ne fais pas parti du jury. Je suis un peu la grande sœur de ce programme. Je suis dans la salle d’attente avec les candidats. Je partage leurs joies, leurs rires, leurs moments de doutes, de solitude…Je suis leur conseillère. Je leur dit à quel moment il faut sourire car beaucoup de candidats perdent leur moyens dès qu’ils sont devant le jury. Je voulais rectifier aussi quelque chose que j’ai pu lire dans la presse, je ne suis pas la nounou des candidats. Je ne vais pas les voir à l’hôtel, je ne dine pas avec eux. En fait, je ne partage pas du tout leur vie privée. Aucun des candidats n’a mon mail ou mon téléphone car vous imaginez bien qu’avec 7000 candidats, je ne m’en sortirais plus.

Tu as sorti deux albums solo chez Warner, aurais-tu aimé faire parti de ce jury?

Non pas spécialement. C’est très difficile de juger d’autres artistes car il y en a qui sont éliminés alors qu’ils chantent extrêmement bien mais qu’ils ne correspondent pas au projet. Je n’ai pas le caractère qu’il faut pour être dans un jury car je suis trop sensible, trop humaine.  Je trouve ça difficile d’être radical.

Selon vous, quels sont les qualités indispensables pour réussir l’aventure Popstars?

Je pense qu’il faut déjà être fidèle à soi-même Il faut être dans une énergie constante. Il faut aussi avoir cette notion de partage car chanter c’est avant tout partager des émotions avec le public et là-dessus, on ne peut pas mentir.

Avez-vous regarder les précédentes éditions du télé crochet?

Sincèrement, non. L’idée de former un groupe m’a vraiment séduit. Lorsque la production et la chaine sont venues me voir, j’ai tout de suite dit oui, avant même de savoir ce que j’allais faire.

Vous recevez beaucoup de propositions en télé?

En effet, j’ai cette chance de recevoir beaucoup de propositions et de choisir mes projets. Je crois que c’est un luxe aujourd’hui. J’ai fait une émission sur June récemment qui traite la mode. Une émission sur l’écologie…Tout roule!

Chanteuse, animatrice de télévision, comédienne…En fait c’est quoi votre vrai métier?

Je n’en ai pas. J’ai un parcours tout à fait atypique. Ça n’est pas un parcours français comme ceux que l’on a l’habitude d’aimer en mettant dans des cases. Je suis née à Tahiti alors que généralement on fait sa retraite à Tahiti…J’ai fait tout à l’envers. Je profite de tout ce que je fais et je suis contente de ne pas à avoir de parcours identifiable.

Avez-vous de nouveaux projet concernant la musique?

Pas dans l’immédiat. J’ai enregistré récemment des chansons à Détroit (USA) avec un producteur américain. Nous avons tourné deux clips, un qui s’appelle « Kill myself » qui est très noir et une autre qui s’intitule « Western Love », qui est censurée sur youtube mais disponible sur vimeo.

Philippe, membre du jury de cette nouvelle édition de « Popstars » t-a il déjà proposé de collaborer avec toi d’intégrer la maison de disques Sony?

Philippe serait ravi de m’accompagner sur mes projets futurs car il connait mes disques, il a suivi ma carrière donc si une opportunité se présente, allons y. Pour l’instant je produis toute seule ce que j’entreprends.

Propos recueillis par Saad Merzak

#animatrice #chanteuse #comédienne #jury #Mareva Galanter #Miss France #Pop star #tahiti
Commentaires (0)
ou pour écrire un commentaire
ces articles peuvent m'intéresser