Etude

La Parisienne, la Berlinoise, la Milanaise…, cela donne quoi en vacances d’été ?

Ecrit par Marie TERRY
le 10 août 2011

Cela donne des choses drôles, des codes de comportement et des codes vestimentaires différents qui appartiennent à la culture du pays. Chaque nana en vacances a sa ligne de conduite, une ligne propre à elle, qui montre SON appartenance à SON pays. Un peu du genre identité nationale sans polémique, ou alors si, mais juste […]

Cela donne des choses drôles, des codes de comportement et des codes vestimentaires différents qui appartiennent à la culture du pays.

Chaque nana en vacances a sa ligne de conduite, une ligne propre à elle, qui montre SON appartenance à SON pays. Un peu du genre identité nationale sans polémique, ou alors si, mais juste dans le choix du maillot.

Tout cela est le fruit d’une étude très sérieuse élaborée à partir d’un panel de nanas de 25 à 35 ans, pas trop pointues mode mais avec quand même avec une culture fashion. TDN a voulu tout vous dire et a pris plaisir à faire ce sujet qui nous a plu, amusé, un peu notre contribution à « l’union européenne façon branchée ».

On commence par La Parisienne, oui, chauvinisme oblige et parisianisme éhonté,  j’en conviens. Il est vrai que les régions de France sont riches de diversité. On ne porte pas le même maillot à St Tropez ou St Malo mais l’étude a été obligée de choisir la naïade venant de la capitale, c’est-à-dire la Parisienne.

Parisienne en deux mots : l’élégante nonchalante.En plusieurs mots : un mélange de prestige et de bonne franquette
Elle met de l’esprit dans son allure. La classe !

La Belle intello, insoumise,élégamment imparfaite, elle brouille les pistes. Héritière de Chanel et de Giroud, elle affirme sa différence avec chien. Elle aime se démarquer par son chic, un savant mélange de sobriété racée et de ‘twist’ émancipé. Intello, revêche et nébuleuse, elle se joue du monde, de la mode et des faux-semblants pour dominer en reine absolue. 

Ses icônes ? Romy Schneider dans « La Piscine« .Plus près de nous : Marion Cotillard dans « Les petits mouchoirs« .

Ses habitudes vacances ? La summer épicurienne Traîner au petit déj, petit tour de marché, bien manger, petit apéro au rosé, panier de paille et vélo.

Le style ? Effort less style : façon de ne pas faire attention.Simple et stylée. Un esprit authentique « used », les bons essentiels plage et les accessoires mode + la petite touche colorée twistée make-up et cigarette + la coiffure faussement négligée.


Marque Seafolly

Ses marques : Petit Bateau, Maje, Sandro, Claudie Pierlot, Monoprix…

La valise ? Le live style, bons basiques, une ou deux robes, un pantalon. Elle va construire son look avec des accessoires !

A la plage ? Relax dans sa bulle. Trempette, bronzette, prix Goncourt, un magazine people et des cigarettes (pas bien…) ! 

En maillot, cela donne :

n°1 / Perfect minimalist
Le maillot perfection : entrée morpho, design,Qualité
Le une pièce noir ou le 2 pièces bandeau.

n°2 / Le fresh cocotte
Romantique et trendy. Le bikini avec le détail « frilly » : imprimés fleuris, jeux de volants, petit noeud…


Soleil Sucré, 29 euros.

n°3 / Le Mix & Match
Comme les parisiennes adorent mettre leur touche personnelle partout, elles aiment aussi faire leur propre composition en jouant sur les ensembles dépareillés.

n°4 / Le Retro Look
Petits pois, culotte haute, bandeau bicolore, le régal rétro…


Marque Shan

La Berlinoise quant à elle, est Cool de Jour et Belle de Nuit.

Bien dans ses baskets le jour, saine et vive, avide de sport et de, manger bio fait partie de son quotidien, de ses ressources et de son équilibre.

Le soir, montée sur ses talons de 10 cm, étincelante dans sa robe pailletée, elle laisse éclater sa féminité sous les spotlight.

Entre équilibre et schizophrénie, la berlinoise assume sans complexe sa métamorphose et ses contradictions.

Une femme qui trouve son équilibre entre « racine » et dynamique d’évolution.

Ses icônes ? Elles sont plutôt américaines, sportives et aux corps athlétiques, comme Sienna Miller, Heidi Klum. La berlinoise n’est pas shootée à la mode mais à l’ »American dream ».

Ses habitudes vacances ? Elle reste dans son pays, vers les plans d’eau, les lacs ou dans les villes vers les plans d’eaux aménagés…

Le style ? Entre sport casual et bimbo.

Ses marques ? Hugo Boss, Calvin Klein…

La valise ? Coupée en 2 ! Day : vêtements sportifs et sexy. Night : des tenues très habillées, robes courtes et hauts talons. Elle n’oublie pas son sac en toile et ses bracelets porte-bonheur.

Sur la plage ? Elle se bouge ! La détente passe par le sport, elle met même la tête dans l’eau quand elle nage. Elle arrive sur la plage avec son matelas, elle est très équipée !

En  maillots, cela donne : Elle alterne les Codes « sport – graphiques – surf » et les codes bimbo.

n°1 / surfin’ style
Le style surfwear avec des coloris vifs, des imprimés palmiers ou fleurs des îles.


Marque O’Neill

n°2 / color graphic
Des imprimés graphiques et des jeux rayures aux couleurs qui viennent animer des mini bikinis.

n°3 / yachting pin up
Le style marin, avec une approche ultra chic, l’utilisation du noeud de marin, les jeux bicolores bleu navy et blanc…


Marque Rouge Gorge

La Milanaise est en deux mots : Power Woman.

Son corps est une arme de séduction. Incandescente et excessive, elle contrôle son apparence dans les moindres détails. Offensive et déterminée, sa prise de pouvoir passe par le corps et elle use et abuse de ses charmes pour mieux maitriser son monde. Une James Bond Girl en puissance…

Ses icônes ? Les Divas et celles issues de la culture télévisuelle, les bimbos de la télé italienne.

Ses habitudes vacances ? Grand tourismo et fiesta. Voyage dans le sud, les îles, la Grèce, Ibiza, Formentera… Elle aime être entourée, être là où il y a du monde, elle adore partir entre nanas. Savoure la Dolce Vita.

Le style ? Un style agressif ! Absoluty fashion en intégrant les marques de luxe avec les logos. Elle aime les choses toutes petites ou très grosses, mais il faut que cela se remarque ! Par contre pas de faute de gout chez l’italienne et souvent pas de changement entre le jour et le soir. Cappuccino, Aperitivo, Disco avec les mêmes vêtements.

Ses marques ? Du luxe clinquant, Guess, Just Cavalli, Pinko…

Marque Gottex

La valise ? La préparation de la valise est faite avec précision, « total control » digne d’une James Bond girl. Elle a 3 valises : une pour les vêtements, une pour les chaussures, et une pour les bijoux.

Sur la plage ? Le corps est déjà préparé… (UV et sport avant )Elle va sur les plages privées, se prélasse sur les transats, papote, organise la soirée portable en mains, admire les mecs et doit absolument être vue ! 

En  maillots, cela donne:

n°1 / Le maillot « aperitivo »
Le maillot qui s’assortit aux accessoires, à la
petite robe de plage, à la jupe… La culture plage italienne implique la panoplie de plage associée. La tenue que l’on enfile facilement pour l’aperitivo.


Marque Gottex

n°2 / Le maillot «wahou»
Le maillot à effet spectaculaire : un bijou, des couleurs qui flashent ou
des formes plus atypiques type trikini.


Soleil Sucré

n°3 / le sobre chic
Le beau « basique plus », une entrée assez minimale et simple au niveau de la forme et de la couleur, mais avec le détail qui se remarque, qui fait son « petit effet » tout en subtilité.


Marque Rouge Gorge

Alors les nanas, vous vous sentez plus proche de quelle naïade ?

Parisienne avec un côté Milanaise sur la French Riviera et Berlinoise sur la côte atlantique ? Un mix de tout ? De toute façon, tout mélanger, c’est la tendance de l’été…

Surtout passez de bonnes vacances, amusez-vous bien et épiez bien les codes des nanas que vous croiserez sur la plage. L’année prochaine, c’est vous qui ferez l’étude !

Par Marie TERRY

Etude « Paris, Milan, Berlin, Women andSwimsuit » réalisée par MODE CITY en collaboration avec Martine LEHERPEURConseil.

#Berlinoise #City #Etude #La #maillots #Milanaise #mode #Parisienne
Commentaires (0)
ou pour écrire un commentaire
ces articles peuvent m'intéresser