Interview

La nana du mois, la fondatrice de Yoopies.fr et de Serial Mother

Ecrit par Marie TERRY
le 26 septembre 2013

En pleine rentrée où les mots organisation, garde d'enfants, petits boulots pour étudiants, prennent d'assaut toutes les pages des journaux, en monopolisant même la plume et l'esprit, TDN se devait de vous présenter une nana dans cette fibre. Jessica Cymerman, maman de 3 enfants, journaliste, jeune femme organisée qui a du longtemps jongler avec des problèmes de garde et qui en a fait son entreprise avec Yoopies.fr, est notre nana du mois de septembre. Rencontre avec cette jeune femme de 34 ans.

Le site Yoopies qu’elle a fondé avec un ami d’enfance, Benjamin Suchar, cartonne.Elle pige pour de nombreux sites dans les pages « Maman », édite un guide pour Lonely Planet avec ses meilleures adresses parisiennes avec enfants, les internautes se ruent sur son blog « Serial Mother« , le livre tiré de celui-ci vient de paraitre en mai 2013 aux éditions Stock… Tout cela en quelques années.

TDN vous a déjà présenté Yoopies dans un article Les bons plans de la rentrée. Nous allons dans ce portrait présenter la nana qui est derrière le site, gérant plus la partie commerciale et la communication.Un peu de révision : Yoopies, c’est plus de 50.000 profils géolocalisés de nounous et baby-sitters en France (dans toute la France) mis en ligne via Facebook, avec une recherche multi critères avancée (connaissance de langues, aide aux devoirs, conduite, lieux d’habitation proches entre la nounou et la famille). L’idée originale : mettre en contact les parents et les jeunes dans un temps record, sur toutes les régions et avec sérieux, avec la combinaison des demandes et offres via le réseau Facebook.Le plus ? Les autres parents peuvent laisser des avis sur le travail effectué de telle ou telle baby-sitter/nounou.Bref, un site qui peut intéresser toute la communauté TDN, baby-sitters en puissance et jeunes mamans. Normal que sa fondatrice soit notre nana du mois de septembre sur TDN.Jessica est une jeune trentenaire, bien dans ses baskets, qui a choisi de combiner vie professionnelle et vie de mamans, le rêve, quoi. 3 enfants, 2 fistons et une nana (chouette une future lectrice) un mari un chien.Pour savoir comment Jessica en est arrivé à ce consensus qui la satisfait pleinement, des petites questions s’imposent. 

Jessica, quel a été votre parcours ?

J’ ai suivi une formation en droit puis un master media à l’ESCP. J’ai travaillé sur RTL avec PPDA, une émission culturelle puis à la TV en production.

Avez-vous toujours travaillé ?

Non, je me suis arrêtée un an à la naissance du premier, Jules (8 ans). Et j’avoue que je n’avais pas envie de repartir bosser.J’étais très bien à la maison à m’occuper de mon bambin et me voyais bien y rester.Mais mon mari m’a obligé à me bouger. Il voulait que sa femme travaille.

Que souhaitiez-vous faire ?

J’ai d’abord pris un job, je dirai alimentaire, mais je voulais écrire.J’ai toujours voulu écrire et j’étais aussi la bonne copine à qui on demandait des bons plans à faire avec des bambins.Le guide  a commencé en douceur avec le réseau copines.Je faisais  aussi des biographies pour particuliers.

Comment passe-t-on de biographies sérieuses à Serial Mother ?

Un jour, j’ai poussé la porte de Lonely Planet en expliquant que je pouvais leur écrire un guide pour la ville de Paris recensant les bons plans à faire avec enfants. Ils ont accepté et cela a été une belle rencontre,qui est devenue une belle amitié. J’ai commencé  mon blog « Serial Mother«  qui a été très lu et dont le ton a plu. Puis, les éditions Stock m’ont contactée pour que mes billets du blog deviennent un livre. Une autre très belle aventure et une vraie opportunité. En mai 2013, sortie du livre Serial Mother.

Serial Mother peut être mais est-ce une maman poule ou une maman cool ?

Maman cool ! Je n’ai pas d’autorité, c’est mon mari qui en a pour moi. On parle de tout avec les enfants, je ne les force pas à faire des activités qu’ils ne veulent pas faire. Je respecte leur choix, leurs différences, met en avant leurs points forts.En plus, rien n’est acquis dans la réussite d’un enfant. Il n ‘y a pas de certitudes, un enfant peut réussir petit et être moins apte après et vice versa.Mais je suis aussi un peu Maman poule

Comment s’organise la journée d’une Serial mother ?

Je suis ravie car je travaille chez moi. L’ambiance bureau ne me manque pas du tout.Je suis plus efficace 3h chez moi que 8 h au boulot. Comme cela, j’organise ma journée en fonction des horaires des enfants, sorties d’école… Je me balade, je fais les musées et j’écris à mon rythme.Je vais bientôt me mettre au sport car j’avoue que je ne suis pas une grande sportive et pourtant il le faut.

Comment décompresse une Serial Mother ?

Mon mari et moi sortons souvent et quand nous voulons nous retrouver tous les deux, c’est autour d’une bonne table, un bon resto.Nous aimons aussi beaucoup aller au théâtre. Mes parents ne sont jamais loin et m’aident beaucoup.Il faut aussi le dire.

Que voulez-vous dire aux nanas qui vont vous lire ?

Il faut de la volonté et se dire que tout est possible dans la mesure de ses capacités. Il faut croire en soi, essayer toujours et oser. Un peu de bluff aussi.

En tout cas, cette nana nous bluffe par sa belle réussite ! Elle a connu son mari à l’âge de 17 ans et a passé autant de temps sans lui qu’avec lui. Un Serial Father comme elle aime le surnommer. Et maintenant, 3 enfants et une vie professionnelle qui roule.
Si c’est pas une Serial Woman, Jessica !

Merci à Jessica d’avoir répondu à nos questions (même avec la grippe).On suivra son actualité comme on le fait avec nos nanas du mois.

#blog #guide #Jessica Cymerman #journaliste #La nana du mois #livre #nana #septembre #serial Mother #yoopies
Commentaires (0)
ou pour écrire un commentaire
ces articles peuvent m'intéresser