coiffeur

Rencontre avec Jabe, directeur artistique et expert beauté

Ecrit par Marie TERRY
le 30 janvier 2017

En janvier, Trucs De Nana met en avant un homme et en 2017, on a voulu donner la parole à un mec qui sublime les femmes de par son métier. Jabe est expert maquilleur-coiffeur et va être sur le devant de la scène avec l'émission Belle comme un Camion à découvrir tous les vendredis sur Elle Girl. On a voulu en savoir plus et comme Jabe a de belles choses à dire, cela méritait bien un portrait. Plein phare sur cette rencontre.

Un regard sympathique, une poignée de main amicale et déjà une indiscrétion, Jabe est frileux, l'interview promet de beaux échanges en toute simplicité.
La première question s'impose, car Jabe est sur beaucoup de fronts (n'y voyez aucun jeu de mots, quoique!).

Trucs De Nana: Jabe, comment vous définissez-vous, Maquilleur, coiffeur?

Jabe: Directeur Artistique de création dans la beauté

J'ai un parcours particulier car j'ai fait des études d'histoire de l'Art, et à la suite de rencontres, je suis tombé dans le maquillage. J'étais très jeune, 17ans. Les années 90 étaient moins business que maintenant, le milieu était petit, on pouvait plus facilement se faire une place. Lors de voyages en Asie, et Taiwan, on m'a donc proposé d'être Directeur Artistique.

Quel est le rôle du Directeur Artistique dans la beauté ?

Le directeur artistique est un chef d'orchestre, le maquilleur, coiffeur ne sont que des maillons indispensables de la chaine. Bien sûr, mon métier est de maquiller, c'est que je fais depuis 20 ans. J'ai appris le métier des maquilleurs avec lesquels j'ai eu la chance de travailler.Je n'ai pas de formation précise. Pour la coiffure, je ne coupe pas, j'ai juste des « trucs et astuces « qui font de l'effet. De par mes connaissances en coiffure sans me dire coiffeur, et maquillage, je peux mieux orchestrer la mise en scène !

Votre magazine OOBMagazine est un bel exemple d'esthétisme que vous prônez?

Oui, j'ai voulu créer ce magazine OOB, sigle de la femme, de l'homme et de la beauté selon mes envies. C'est un journal mensuel vendu dans le monde et qui met en scène la beauté.

J'ai l'impression que les maquilleurs influents sont des hommes?

Je pense qu'il y a le même nombre d'hommes et de femmes dans ce métier. J'ai rencontré des femmes qui excellaient dans cet art. Mais nos métiers sont difficiles avec des horaires et des déplacements pas forcément compatibles avec des vies de famille.

Ne pensez-vous aussi pas que les femmes préfèrent se faire maquiller par un homme?

Le regard de l'homme, peut-être? Par contre, je trouve que dans ce milieu de la mode, les femmes et hommes sont à égalité. De plus, ce milieu évolue dans un espace de liberté. La mode permet aussi à tout le monde d'être différent et ne doit pas être pour une élite.

Que voulez-vous dire par ce milieu de liberté?

La mode a inventé le métissage, il n'y a pas de jugement sur vos origines, votre race, votre sexualité. Mon équipe make up vient de tous les pays…Personnellement, mes parents sont pour l'un de Guadeloupe et pour l'autre de Bretagne, je suis métissé blanc, né en Guadeloupe de peau claire avec des cheveux différents des métis. Et j'ai réussi.La mode a un langage universel qui prône l'ouverture  et c'est bien.

Même si on est accepté dans ce milieu « comme on est », quelles sont les clefs pour réussir car beaucoup de convoitise et peu d'élus?

Il faut accepter les galères, on commence petit par être l'assistant de l'assistant et accepter des petites tâches comme  nettoyer les pinceaux.
Il faut travailler et encore travailler. C'est un métier fabuleux, mais il faut bosser et ne pas regarder les horaires. Du vécu, une jeune fille qui m' avait harcelé pour bosser avec moi, pensait pouvoir finir sa journée à …17h !
Il faut être dotée d'une vraie énergie créative et être passionné.
Si j'ai pu réussir avec mes « handicaps », mes origines, l'absence de réseau…alors tout le monde peut le faire, il faut juste être endurant.

Vos parents vous ont-ils encouragé à embrasser cette carrière?

Ma mère m'a dit: Je ne comprends pas que tu aies pu faire ce métier.…tout est dit.
J'ai peut-être été influencé par des amis de mes parents qui distribuaient une marque de maquillage car j'ai été abasourdi par des palettes énormes de couleurs quand ils venaient nous voir chez mes parents.

Revenons aux palettes de maquillage…Vous allez être l'expert beauté dans l'émission, Belle comme un Camion, comment est venue l'idée?

Il n'y a pas de hasard. J'ai eu des propositions il y a 2/3 ans mais je les avais refusées à l'époque.
Je préfère travailler dans l'ombre. On m'a sollicité à nouveau, j'ai hésité mais la rencontre avec Emilie Albertini a été un vrai coup de coeur. Son humour piquant m'a séduit et j'ai accepté.

Quel est pour vous l' ADN de l'émission?

Le coté « à bord de mon truck » m'a plu. On va à la rencontre de gens normaux, de nanas qui pourraient être des copines et on leur donne des conseils simples, accessibles. L'idée est « toi en mieux ». On ne transforme pas comme un relooking mais on « prend' ce que la nana a de mieux pour le sublimer.

Vous parlez de sublimer…quelles seraient pour vous les contraires, les faux pas terribles en mode, maquillage?

  • Les ballerines, je ne peux pas, si une femme veut être à l'aise, soit elle fait comme les américaines (et Adriana karembeu), talons dans le sac, baskets pour se déplacer, soit elle adopte une paire de converse, point.
  • La pince plastique dans les cheveux qui plus est avec des strass
  • Le mascara bleu électrique qui coule
  • Les cheveux brûlés par la décoloration

Comment percevez-vous l'accessibilité des vidéos maquillage sur you tube?

Il faut être vigilant car on peut y trouver des choses dangereuses. En même temps, les réseaux sociaux ont du bon car des nanas complexées ou en demande de conseils peuvent voir que d'autres nanas sont dans les mêmes problématiques qu'elles et cela rassure. Il y a une sorte d'intérêt général.

Que diriez-vous aux nanas qui veulent faire ce métier?

C'est un métier fabuleux comme je le disais mais il faut bosser et bosser.
Il ne faut pas se tromper de motivation: on ne fait pas ce métier pour approcher les stars et/ou pour devenir star. C'est le syndrome post Star Ac qui tronque la donne.
Avant d'être reconnu dans le milieu, il faut supporter d'être ignoré et de nettoyer les pinceaux, c'est déjà un honneur qu'on nous fait.

Que diriez-vous aux nanas qui vont vous lire ?

Des choses simples:

  • Ne pas se freiner et ne pas se mettre dans des carcans
  • Le Champ des possibles est énorme …il faut y aller.

Jabe est un passionné qui aime parler de sa passion et on a plaisir à l'écouter.
Comme il est généreux, vos retrouverez ses astuces maquillage dans un article beauté: 5 minutes, 6 produits, je rafraichis mon make up.

De plus, un homme qui dit qu'il aime la Femme avec un grand F et qui croit aux hommes avec un grand H, j'ai envie de dire, tout est dit.

A part s'emporter sur le port des ballerines, les pauvres, et sur les nanas qui se maquillent dans le métro, je n'ai vu que de la sympathie dans cette « grande » personne, envers la vie, les gens, à mon égard, ouf pas de faute de goût à mon actif, pas de regard désapprobateur sur mon maquillage, juste un fou rire mais c'est entre nous:) et surtout l'envie de continuer notre discussion.
Un grand merci à Jabe pour cette belle rencontre.

Bio Expresse de Jabe: Maquilleur, coiffeur
Il a travaillé sur des défilés de mode comme Kenzo, Lancel, Chloé ; des shooting photos pour Makeup Forever, Clinique, Bioderma et avec des personnalités internationales comme Tyra Banks. Jabe parcourt le monde à longueur d’année pour maquiller et coiffer. Il dirige son propre magazine de beauté OOBMagazine diffusé de Los Angeles à Sidney et on retrouve son travail ici.

Belle comme un camion: l'émission qui veut du bien à votre style

A retrouver sur les réseaux sociaux @EllegirlTV: 6 candidates vont se retrouver conseillées par Emilie et Jabe à bord d'un truck qui va sillonner la France. Retouvez la 1re emission et pour les autres RV tous les vendredis à 20h55 sur ELLE Girl, dans les offres offres Canal .

#émission #belle comme un camion #canal #coiffeur #Emilie Albertini #maquilleur #télévision
Commentaires (0)
ou pour écrire un commentaire
ces articles peuvent m'intéresser