Rencontre

Diane Ducret écrit l’histoire d’un flamant rose qui lui ressemble

Ecrit par Marie TERRY
le 13 avril 2018

Le livre, La meilleure façon de marcher est celle du Flamant Rose, nous a donné envie de rencontrer son auteur, la belle Diane Ducret. Car derrière ce titre, se cachent de nombreuses histoires qui sont les siennes mais qui pourraient être les nôtres. Rencontre avec cette jeune écrivain qui signe son 8e roman.

Trucs De Nana: On se rencontre pour votre dernier livre mais d’une manière générale, d’où vous vient cette envie d’écrire ?

Diane DUCRET:

C’est un accident de parcours qui m’a fait écrire. Jeune, j’ai été victime d’une très mauvaise chute à cheval et suis restée longtemps avec un handicap. Je ne pouvais plus rester debout et ne pouvais plus animer des cours comme je le faisais.

Vous avez quand même un sérieux bagage littéraire qui peut inciter à écrire?

Oui, bien sûr, je suis diplômée de La Sorbonne et de l’Ecole Normale Supérieure en histoire de la philosophie. Mais c’est vraiment quand j’étais aux USA dans le centre de rééducation que j’ai voulu et commencé à écrire.

Où écrivez-vous? Avez-vous besoin d’un environnement ?

Il me faut indéniablement la nature et la mer pour que j ‘écrive; en fait, il me faut quelque chose de non humain. Je m ‘installe à Biarritz, la ville de mes racines. Je m’astreins à une régularité et à une discipline qui sont les maitres mots de l’écriture pour moi, comme un sportif de haut niveau.

Faut-il avoir souffert pour écrire?

il est vrai qu’ il y a une association entre les auteurs et la souffrance, un certain mystère, les auteurs sont souvent en noir. Peut-être que le fait d’avoir souffert est un déclic pour écrire? Par contre, je suis sûre qu’il y a une part de timidité quand on écrit. Moi, je suis timide.

Justement, revenons au livre, est-ce un livre thérapie?

Non, ce n’est pas un livre thérapie; c’est justement parce que je suis apaisée que j’ai pu l’écrire. Je suis guérie et j’ ai voulu par ce livre, le transmettre. Je me suis relevée avec grâce et en riant. Je veux montrer à d’autres personnes qu’on peut y arriver. J’ai reçu des témoignages incroyables de lecteurs qui me disent que l’héroïne vit leur vie, que ce sont eux à travers Ernaid.

Couv3D_HD

Parlez-nous de cette jeune femme trentenaire, Enaid, votre double ?

En fait, cette femme n’arrive pas à s’aimer de par son passé douloureux, son enfance malheureuse, ses ruptures amoureuses, ses rencontres destructrices. Or, elle comprend qu’elle doit déjà s’aimer, elle, et arrêter de culpabiliser. Elle ne doit plus dire, pourquoi moi? Qu’est ce que j’ai fait? Mais elle doit s’accepter telle qu’elle est et surtout ne plus attendre des autres.

Avez-vous été aidée pour arriver à cette paix?

J’ai suivi une thérapie EMDR, une méthode passionnante et je continue à voir régulièrement une personne qui m’aide

Comment dans la vie se traduit votre métamorphose ?

Je n’ai plus de peur en moi. Je n’ ai plus peur des hommes, des pervers narcissiques et des autres. Je n’ai plus peur d’avoir des enfants car j’ai compris que la maternité et tout ce qui en découle ne vont pas forcément de soi. J’apprendrais. Et surtout, je n’attends plus personne et je vis avec le vide que je ressens. Surtout, je vais vers des personnes qui me correspondent et tant pis pour les autres!

Aimeriez-vous que votre livre soit adapté au cinéma?

En fait, je coécris un scénario avec un québécois, pour mon livre, l’homme idéal est québécois. Mais pour ce dernier roman, je n’ai pas eu de proposition et je ne sais qui je verrais dans le rôle! Peut-être Alexandra Lamy, une femme positive, sensible, bienveillante?

Vous-même, lisez-vous?

Je lis très peu car je ne veux pas être sous influence. Je suis trop sensible et quand j’écris, je suis dedans. Il me faut 6 mois pour écrire et entre deux livres, je dois digérer. Je lis surtout des textes anciens de Marc Aurèle ou Platon. Ado, je lisais Camus, par exemple. Bien sûr, le livre Vipère au poing m’a marquée, Belle du Seigneur aussi dans un autre genre mais il me manquait l’humour. J’apprécie aussi l’écriture du Sud, Pagnol...

Et si vous partez sur une île, vous emportez bien de la lecture?!

Je ne prendrais pas de roman car pour moi, le roman est clos mais je prendrais des lectures qui me poussent à m’évader.

Quelles sont les femmes qui vous inspirent?

Evidemment, les grandes sportives m’inspirent car c’est le regret de ma vie. J’aurais aimé être cavalière. Outre ce sport accompli, j’avais une passion pour l’animal. En politique, je pense à Bénazir Bhutto. Dans le monde du spectacle, je salue l’humoriste trash, Amy Schumer qui se moque des clichés.

Mais en fait, ce sont surtout les femmes qui accomplissent leur vie personnelle qui me guident.

En tant que nana, on a posé quelques questions « nanas » à Diane:

  • Votre geste beauté? Je soigne mes cheveux et je mets de l’ huile naturelle
  • Plutôt pantalon ou jupe? J’ai pris une grande résolution, cet été, je montre mes jambes et je fais fi de mes cicatrices.
  • Un quartier à Paris où vous flânez? Montmartre
  • Du sport? Marche et escalade

Diane-Ducret-livre-nana-moisJPG

J’ai posé à Diane mes 2 questions rituelles:

Que diriez-vous aux nanas qui vont vous lire?

Sans hésiter la première phrase du livre: Attendre personne pour vivre et offrir ce qu’on est, et également ce que je dirais être la morale du livre: arriver à communiquer ses désirs et ses envies plutôt que ses peurs 

Quelle question auriez-vous aimé que je vous pose et que je ne vous ai pas posée:

Combien chaussez-vous?

Etrange comme question mais je lui ai quand même posée? Car un flamant rose n’a pas de chaussure!  Le flamant rose est évidemment symbolique, et c’est Diane qui en parle le mieux

Je boitais, tel un flamant à la patte pliée. Récemment, j’ai compris que mon passé chaotique était une force. Si le flamant a l’air fragile, il ne tombe pas, comme le roseau de Pascal. Nous sommes tous des flamants roses, avec le choix de rester boiteux ou de s’envoler vers les Caraïbes.

On souhaite à toutes ceux et celles qui liront le livre le même envol que celui de Diane. (Vous pouvez  gagner le livre en ce moment sur Trucs De Nana). On souhaite à Diane de vivre enfin heureuse, de rencontrer un homme. Certes, elle nous a dit qu’elle ne voulait plus attendre quelqu’un mais peut-être qu’elle n’a pas ou plus à attendre..:) Qui sait ?

#Diane Ducret #La meilleure façon de marcher est celle du flamant rose #litterature #livre #nana du mois #rencontre
Commentaires (1)
  1. Monique Balaye

    Bonjour,
    Merci, je participe avec plaisir pour ce roman ,pour découvrir ce qui se cache derrière ce titre original

ou pour écrire un commentaire
ces articles peuvent m'intéresser