Fashion Week

Deedee, la blogueuse préférée des Parisiennes est notre nana du mois

Ecrit par Justine Andanson
le 26 avril 2013

Lorsque Deedee, alias Delphine Desneiges, ouvre son blog en mars 2005, elle sort tout juste du Celsa et de Sciences-Po. Cette littéraire a deux grands amours – en plus de son chéri - l’écriture et Paris. Ainsi, tout naturellement, elle partage sur la toile ses adresses parisiennes coups de cœur, ses conseils pour siroter un bon mojito ou dénicher une joli chapeau mais aussi ses expériences (bonnes ou mauvaises) et petits plaisirs sur le net ou dans la vie… 

En peu de temps, Deedeeparis rencontre un vif succès auprès des Parisiennes, mais pas que. Nombreuses sont les internautes des 4 coins de la France qui viennent à la pêche aux bons plans et aux billets d’humeur ! Il n’en fallait pas plus à cette jolie plume (ou devrais-je dire clavier ?) de la blogosphère, passionnée d’écriture depuis l’enfance pour avoir envie d’écrire un city guide sur Paris, en proposant ses incontournables déclinés en 5 saisons.

Autour d’un coca light, dans un petit troquet avenue de la Motte-Piquet, j’ai papoté avec la blogueuse préférée des Parisiennes, une brunette cool, passionnée, vraiment chouette et modeste, qui mérite amplement sa place de nana du mois ! Interview.

En 2005, pourquoi as-tu voulu créer ton blog ?

Delphine Desneiges : J’avais envie de partager mes meilleures adresses à toutes les parisiennes de cœur et de passage ! C’est un carnet féminin de lifestyle sur Paris, mais je n’exclus pas du tout les « non parisiens ». Je ne parle pas uniquement de mode ni de restau, j’aborde pleins d’autres sujets comme mes coups de cœur littéraire par exemple.

Pour toi, c’était une suite logique le livre ?

Plutôt un complément car une suite voudrait que j’arrête le blog, ce qui est loin d’être le cas !

C’est que du bonheur pour la littéraire que je suis… Monrêve ultime s’est enfin réalisé. Écrire un roman, avoir le livre entre mes mains, c’est juste dingue !

Y a-t-il eu des complications pour écrire le livre, pour l'éditer ?

Je ne le cache pas, c’est énormément de boulot ! Tu as beau avoir l'idée, le plan en tête, c’est un travail de folie de rassembler les articles, de trouver les bonnes photos… J’ai pas mal galéré avec la qualité des images, j’ai du refaire la sélection des adresses plusieurs fois vu que ça bouge pas mal à Paris… Il y a eu aussi les nombreux retours avec l’éditeur et les restos et bars sélectionnés qui ferment juste avant que la finalisation !

Et puis, tout tester prend beaucoup du temps, car OUI j’ai tout testé ! Plus 200 adresses, imaginez le budget resto… car pour être crédible, c’était impensable pour moi d’être invitée.

Maintenant, c’est que du bonheur j’imagine ?

Oh que oui ! Je suis récompensée ! J’avoue que j’ai encore du mal à réaliser que le livre est sorti… Il serait même distribué chez Colette… C’est une lectrice qui me l’a appris. Je ne suis toujours pas au courant de tous les endroits où il est disponible. Ce sont les lectrices du blog qui prennent des photos du livre et les partagent sur instagram lorsqu’elles le voient en rayon ou lorsqu’elles l’achètent. A chaque fois, je suis très touchée par leur enthousiasme et je n’oublie pas de les remercier. Je sais que tout ça c’est grâce à elles. J’en suis consciente.

Quels conseils donnerais-tu à des nanas qui veulent se lancer dans l’écriture ?

Tout d’abord, il faut avoir un vrai projet ! Un projet béton bien ficelé. Puis bien sûr faire jouer ses contacts, son réseau dans le milieu de l’édition.

Puis faire preuve opiniâtreté, ne pas avoir peur de se mettre en avant – au moins le temps du rdv avec l’éditeur – ne pas cesser d’avoir confiance en soi, en son idée.
Moi je peux vous dire que j’ai été coachée par mon mec pour réussir ce challenge ! J’ai pu m’appuyer sur mes proches… Il ne faut pas baisser les bras, mais être consciente du travail que ça demande avant de se lancer dans la réalisation de ce projet.

Tu as énormément de lectrices assidues, de fans, de commentaires… Comment réagis-tu aux messages, positifs comme négatifs ?

C’est toujours très touchant et agréable de voir à quel point les lectrices peuvent jouer le jeu, soutenir, être réactives… J’entretiens un vrai échange avec elles et c’est un plaisir !

Pour les internautes qui ne sont pas d’accord avec ce que je dis, pas de problème tant qu’ils font des critiques constructives ! Si c’est critiquer pour critiquer, ça ne sert à rien, et je n’hésite pas à envoyer chier ! Comme dans la vie, tu peux tout me dire du moment que tu l’expliques. Le souci, c’est que certaines personnes, surtout dans le monde du web, vont critiquer et s’acharner dès que tu fais quelque chose. C’est dommage, car selon moi ce genre de jalousie ne génère pas l’ambition, mais nourrit la frustration…

En parallèle de ton blog, tu es responsable éditoriale web de Cosmopolitan, est-ce difficile de tout concilier ?

Oui je ne vais pas le cacher, ce sont deux activités indépendantes et c’est compliqué de tout gérer, de tout dissocier. Je manque de temps pour faire ce que je veux ! Et puis ce n’est pas facile de faire la part des choses… Il faut savoir prendre du recul et surtout gérer le stress. J’essaye de relativiser avec l’aide des proches, mais malheureusement pour eux je râle beaucoup !

Heureusement que la journée commence assez tard (enfin tard, 9h30/10h) ça c’est cool mais termine souvent à 1h du mat’ car j’ai ma 2ème journée après diner où je me consacre au blog. Après, certains articles prennent moins de temps que d’autres… En fait, tout est une question d’organisation ! Lorsque je pars en vacances ou que j’ai une soirée de prévu, je dois planifier mes billets.

Le monde des blogueuses a-t-il changé depuis tes débuts ?

Disons que je regrette l’avidité et le calcul de certaines blogueuses, ou des nanas qui créent leur blog pour les mauvaises raisons. Cela coupe la spontanéité et ça pourrit la réputation de toutes les blogueuses…

Attention, je ne crache pas dans la soupe car je monétise aussi Deedeeparis. Je ne critique pas toutes celles qui font du business avec leur blog mais je pense qu’il est important de conserver son authenticité et sa fraicheur et ne pas dépendre de son blog pour vivre afin de garder toute crédibilité.
Je n’aurai pas envie de verser dans des partenariats à l’encontre de ma ligne éditoriale et de mes valeurs, tout ça parce que je dois payer mon loyer.

Car il ne faut pas croire ! C’est très compliqué de vivre de son blog, ça demande de la créativité, du courage, du temps… et c’est difficile de conserver son indépendance.

Décris toi en 5 mots, comme tes 5 saisons

Têtue, curieuse, « enflamme vite » ça peut compter comme un mot ? (rires), spontanée, fidèle en amour et en amitié, et je crois que je sais prendre du recul…

Quelle saison préfères-tu à Paris ?

Le printemps ! Il y a une sorte d’insouciance qui s’empare de la ville ! Les parisiens sont plus légers, en terme de spirit et vestimentairement parlant, sans parler du fameux come-back de l’apéro en terrasse !

Décris Paris en 5 mots

Pétillante, Folle, Usante, Tentante, Intrigante !

Qu'est-ce que t'apporte Paris ?

Énormément de choses ! Des découvertes, sans cesse. De l'étonnement, pas toujours dans le bon sens ! Des tentations, un petit grain de folie. Parfois un peu d'énervement, aussi, de temps en temps.

Qu'est-ce que tu aimerais changer dans Paris ?

L'attitude des parisiens. Agressifs, peu avenants… On peut râler sans être un con, avoir du caractère et ne pas se laisser faire sans piétiner son voisin.

Une photo postée sur l'instagram de Deedee

Un endroit dans Paris lorsque tu veux souffler / faire le vide ?

Le cinéma La Pagode, complètement hors du temps, hors de tout. J’aime beaucoup les jardins du musée Rodin et les quais de Seine…

Lorsque tu veux faire un break, qu'est-ce que tu aimes faire ?

Je prends mes clics et mes claques et je pars en week-end !
Si je suis obligée de rester à Paris, je m'offre une pédicure, j'appelle des copines, on s'offre un tea time / papotage. Et je lis.

Un endroit qu'elle apprécie…

Pourrais-tu t’exiler dans une autre ville, si oui laquelle?

Paris me correspond pour pleins de raisons, mais je ne suis pas fermée au point de dire que je ne partirai jamais.

Toulouse est une ville très agréable, j’aime sa douceur de vivre.

Il y a Londres, ma sœur y habite, donc j’y suis allée souvent. La ville est plus détendue que Paris, les gens y sont cool moins snob. J’adore leur flegme britannique, et le fait que les quartiers soient tous très distincts, avec une âme particulière.

Donne nous tes bars préférés

La Conserverie pour sa bonne ambiance, et son côté decomplexé…
37, rue du Sentier 2e arrondissement – Métro sentier

La Lucha libre. La team est super chouette, la déco et l’atmosphère originale. Il y a des match de catch, lutteurs en combi de sumo, c’est super décalé, j’adore ! Et puis leurs mojitos sont délicieux.

10, rue de la Montagne Sainte-Geneviève 5e arrondissement
Métro Maubert Mutualité

Bob cool, un bar de quartier à cocktails très bon enfant
15, rue des Grands Augustins 6e arrondissement – Métro Saint-Michel

Le Général Beurret pour son côté pas du tout branchouille et simple !

9 Place du Général Beuret 15e arrondissement – Métro Volontaires

Et tes restos favoris ?

Pamela Popo car on y mange très bien et la déco est très jolie.
15, rue François Miron 4e arrondissement – Métro Saint-Paul

Le Jeanne A un traiteur / resto où la bouffe italienne est à tomber. Attention, il faut réserver car c'est tout petit.
42 Rue Jean-Pierre Timbaud 11e arrondissement – Métro Parmentier.

Le Café de Mars pour son ambiance chaleureuse et sa superbe carte.
11, rue Augereau 7e arrondissement – Métro Ecole Militaire.

Le village, un nouveau resto ! La déco est très sympathique…
Bioboa, pour sa cuisine bio raffinée.
93, rue Montmartre 2e arrondissement – Métro Sentier.

Tes plus belles terrasses

Le Café A car avec son jardin, c’est un vrai enchantement en plein cœur de Paris !
148, rue du Faubourg-Saint-Martin 10e arrondissement – Métro Gare de l’Est.

L’été en pente douce pour sa vue imprenable sur le Sacré-Cœur et sa cuisine savoureuse.
23 Rue Muller 18e arrondissement – Métro Abbesses

Andy Wahloo pour sa superbe cour centrale et ses très bons cocktails.

Le café du musée, il est si romantique !
49 Rue de Turenne 3e arrondissement – Métro Chemin Vert

 Tu n’as pas mis de brunch dans ton city guide… pourquoi ?! Tu n’aimes pas les brunch ?!

J’en ai trop fait… Et je trouve que c’est souvent hors de prix, en plus tu te lèves tôt car tu sais que tu vas faire la queue une plombe, (je déteste faire la queue et attendre patiemment le dimanche… !), tu traverses Paris, tu es trop vénère car tu as la dalle, et après tu te jettes sur la bouffe comme si tu n’avais pas mangé depuis 3 jours. Je n’aime pas non plus l’aspect no limit, car tu te goinfres trop. Tu ressors du brunch, tu ne fais plus rien car il est 17h et que comme tu as trop mangé, tu as envie de faire la sieste.

Mais bon si je devais choisir un brunch aujourd’hui ça serait celui du Café Pinson… car même si je n’en parle plus, ça m’arrive encore d’en tester.

Café Pinson, 6 Rue du Forez, 3e arrondissement – Métro Filles du Calvaire

Alors comme ça, tu n’aimes pas non plus te mettre en maillot dans un parc parisien… ?

Non en effet ce n’est pas trop mon truc… (rires) mais attention, j’ai une stratégie pour être sapée léger et me faire bronzer grâce à « ma tenue de parc » : une jupe longue et un bustier ou un tee-shirt loose, car comme ça pas besoin de plaid, tu es à poil sans être à poil et tu peux te faire dorer le cuissot en remontant ta jupe et éviter les marques grâce au top…

Quelles sont tes 5 boutiques favorites sur Paris ?

Nose, pour choisir un parfum original et personnel…
20, rue Bachaumont 2e arrondissement – Métro Sentier.

Le Dressing de Brigitte car il y en a pour tous les goûts et les porte-monnaies. J’aime sa sélection casual chic. Idéal pour se distinguer des autres parisiennes !
85, rue de Rennes 6e arrondissement – Métro Rennes.

Centre commercial, avec des pièces de créateurs en veux-tu en voilà. Seul bémol, c’est un peu cher.
2 rue de Marseille 10e arrondissement – Métro Jacques Bonsergent.

Le Bon Marché et la Grande Épicerie de Paris, parce que j’adore tout simplement… même juste pour m’y balader. Enfin, j’avoue, je ressors toujours avec un truc !

24 et 38, rue de Sèvres 7e arrondissement – Métro Sèvres -Babylone

Les Composantes by Morgane Sézalory (devenu Sézane) un joli dressing pour les adeptes de vintage, de mode éthique et de créations originales (accessoires, chaussures…) en série limitée.

Tes projets à venir ?

Un nouveau design pour le blog (il est grand temps !), d'autres envies de livre, et d'autres projets que je prends le temps de creuser tranquillement…

Merci à Delphine pour le temps qu’elle a consacré à TrucdeNana, sa gentillesse et son naturel !

Suivez Deedee sur twitter.

#blog #bloggeuse #blogueuse #bouquin #conseils #Deedee #Delphine #Desneiges #fashion week #forme #saisons #sexy
Commentaires (0)
ou pour écrire un commentaire
ces articles peuvent m'intéresser