beauté

On profite de l’automne pour se faire des jambes de rêve !

Ecrit par Justine Andanson
le 30 octobre 2015

Galbées, douces, épilées, musclées... L'été qui vient nous a donné envie de booster nos gambettes ! TDN vous donne toutes ses astuces pour se faire (enfin) des jambes parfaites.

On les épile (définitivement !) : 

Marre du trio rasoir, cire chaude, crème dépilatoire ? On dit adieu aux poils et on s’y met dès aujourd’hui en prenant rendez-vous chez un dermato (très calé) pour une séance de laser.

jambes épilées

La marche à suivre :

  • On se renseigne auprès de nos copines qui sont déjà passées sous le laser pour trouver un dermatologue qualifié. Hors de question d’aller chez une esthéticienne. Le plus safe est d’aller dans un centre spécialisé pour l’épilation définitive.
  • On s’assure d’avoir TOTALEMENT débronzé. Si on a opté pour l’autobronzant, on fait suffisamment de gommages jusqu’à la disparition de tous les pigments colorés.
  • Avant chaque séance, on n’oublie pas de gommer et de raser ces poils deux ou trois jours avant de passer sous le laser. Si vos poils sont mal rasés, la douleur risque d’être plus intense.

 

laser

  • Les nanas très brunes à la peau claire ont le plus de chances de voir une plus grande efficacité et des jambes plus douces rapidement et pour longtemps.
  • Pour être sûre que le laser sera efficace sur vous, il faut s’adresser aux professionnels. Seul un dermato ayant examiner votre peau pourra vous le dire lors de la première séance.
  • L’automne et l’hiver sont les saisons idéales pour faire définitivement la chasse aux poils. Il est interdit de s’exposer au soleil si on a fait des séances de laser, à mois d’attendre plusieurs mois.
  • Selon votre carnation, il faudra 6 à 12 séances de laser pour dire bye bye à nos poils pour longtemps. Après, seules des séances de retouches seront nécessaires.
  • Au début, vous pourrez faire une séance par mois pendant trois mois, puis espacer les séances. C’est logique, plus vous ferez de séances, plus vois poils s’en iront rapidement.

  • Comme vous le savez, une séance de laser est assez onéreuse (environ 200€ pour les jambes, selon les centres et les dermatos.) N’oubliez pas de demander un devis !
  • Question douleur, une séance de laser n’est pas agréable, vous ressentez des picotements plus ou moins forts selon l’intensité de la lumière. N’hésitez pas à le dire à votre médecin, qui diminuera l’intensité du laser. La douleur est très subjective, et les jambes sont parfois moins douloureuses que d’autres parties comme le maillot ou les aisselles.
  • Pour atténuer la douleur, vous pouvez utiliser une crème anesthésiante prescrite par votre médecin. Après chaque séance, n’oubliez pas d’hydrater vos jambes pour les apaiser.
  • La bonne nouvelle ? Adieu la cire chaude ! Vous avez l’interdiction d’utiliser de la cire entre deux séances de laser. Seuls le rasoir et la crème dépilatoire vous sont autorisés…

La différence avec la lumière pulsée :

  • La longueur d’ondes n’est pas la même, elle est plus diffuse, moins ciblée. Le résultat est donc plus probant avec le laser. Avec la lumière pulsée, on n’élimine pas le follicule on le diminue.
  • Les séances sont plus nombreuses avec la lumière pulsée mais moins coûteuses.
  • On peut faire de la lumière pulsée chez l’esthéticienne, ce n’est pas le cas avec le laser qui se pratique uniquement chez le dermato.
  • Enfin, c’est moins douloureux que le laser, mais ce n’est pas du tout agréable non plus ! La crème Emla pour anesthésier la zone, est aussi recommandée voire fortement conseillée pour les douillettes…

Lumière pulsée

On les lisse (adieu la cellulite ! ) :

La peau d’orange disgracieuse, ça suffit ! On profite de la saison où nos jambes vont être moins exposées pour travailler en profondeur sur sa cellullite et la faire partir à tout jamais. En plus d’une alimentation équilibrée et du sport qu’on a déjà planifié (n’est-ce pas? :p ), on choisit des traitement d’attaque à faire en institut, comme à la maison.

Jambes sans cellulite

 

En institut :

De nombreux centres professionnels anti-cellulite ont vu le jour proposant diverses méthodes pour combattre en profondeur notre cellulite :

  • La méthode LPG : Vous enfilez un collant peu confortable et votre esthéticienne enclenche une machine qui produit un mouvement de palper-rouler à l’intensité qui vous convient. Peu douloureuse, cette méthode convient bien aux nanas minces mais qui ont une cellulite coriace. Pour les filles qui ont du volume et quelques kilos superflus, cette technique n’est pas idéale.

lpg

  • La méthode Power Plate : Une plateforme vibrante autour de laquelle vous faites des exercices de fitness et qui cible vos muscles pour les renforcer. Top si vous vous focaliser sur vos cuisses et vos fesses ! Onéreuse mais plutôt efficace 🙂

Regardez la démo d’Emmy Make Up Pro ! 

  • Le Waterbike : Si l’eau vous manque et que vous adorez les sports aquatiques, vous pouvez toujours pratiquer dans le seul but d’affiner vos jambes ! On continue le waterbike cet hiver ! A raison de deux séances par semaines, on voit de vrais résultats sur nos gambettes ! Allez, on se motive 🙂 Pour voir ma vidéo, c’est ici.

A la maison : 

Gagner son combat contre la cellulite c’est faisable aussi chez nous ! Avec les bons gestes et les bons produits à appliquer généreusement et régulièrement, la cellulite sera à plat. A vous les jambes de déesses 😉

  • Les bons gestes : Toujours la méthode du palper rouler qui a fait ses preuves. Voici une petite démo :

  • Les bons produits : Pour optimiser nos efforts alimentaires et sportifs, on mise sur des produits de qualité à appliquer religieusement matin et soir.

Nos chouchous :

Somatoline

 

L'oréal

 

 

Phytomer

 

On traite les vaisseaux apparents

Rappel sur les différentes techniques :

  • L’écho-sclérothéraphie ( injection d’un liquide dans la veine )
  • La microsclérose ( pour les micro-varices et les varicosités)

Ces deux techniques sont très efficaces, et pas très douloureuses mais plusieurs séances chez le phlébologue (doc spécialiste du système veineux) sont nécessaires et le prix est un peu élevé.

Plus costaudes…

  • Le laser ( introduction de la fibre laser et l’aiguille de ponction dans la veine pour remonter ensuite jusqu’à la source)
  • Le closure ( principe similaire au laser)
  • Le stripping ( ôter chirurgicalement la veine sous anesthésie locale ou générale. Prévoir une semaine d’arrêt).

Les varicosités, qu’elles soient traitées par sclérose et/ou laser, auront toujours tendance à récidiver, c‘est pourquoi un entretien annuel est souvent indispensable.

A éviter

  • le port des chaussettes, bas, collants, bottes, pantalons trop serrés qui compriment les jambes
  • le tabac
  • la junk food
  • la nourriture trop salée
  • être debout toute la journée, les piétinements
  • la position des jambes croisées

A faire

  • acheter en pharmacie des bas ou chaussettes de contention (voire des collants) force un ou deux surtout lorsqu’on prend l’avion
  • pratiquer activité physique régulière
  • passer un jet d’eau froide sur ses jambes après sa journée
  • prendre des draineurs type « expuryl » ou des comprimés/ampoules de vigne rouge
  • mettre ses jambes surélevées (5 à 6 cm suffisent)

Le médecin peut également prescrire des médicaments pour améliorer ta circulation veineuse.

 

A vous les jambes de Gisèle l’été prochain !!! 

Jambes Gisele

#beaute #belle #epilation #jambes #routine #soin
Commentaires (1)
  1. appadoo

    Merci Justine pour ces idée originales ! 🙂

ou pour écrire un commentaire
ces articles peuvent m'intéresser