antioxydants

Antioxydants : ces aliments qui nous veulent du bien

Ecrit par Justine Andanson
le 1 octobre 2008

Les antioxydants sont des vitamines et des oligo-éléments qui agissent sur les effets négatifs des radicaux libres qui oxydent les cellules. L’exposition au soleil ou aux UV artificiels, la pollution atmosphérique, sont autant d’agressions qui favorisent la production de radicaux libres par notre organisme. A ces facteurs extérieurs s’ajoutent ceux liés à notre mode de […]

Les antioxydants sont des vitamines et des oligo-éléments qui agissent sur les effets négatifs des radicaux libres qui oxydent les cellules. L’exposition au soleil ou aux UV artificiels, la pollution atmosphérique, sont autant d’agressions qui favorisent la production de radicaux libres par notre organisme. A ces facteurs extérieurs s’ajoutent ceux liés à notre mode de vie : stress, surpoids, alimentation déséquilibrée, tabagisme, consommation excessive d’alcool. Les aliments antioxydants permettent de lutter contre les molécules responsables du vieillissement et de certains cancers.
Où les trouver ? Les principaux aliments antioxydants sont les poissons gras, le thé, le vin rouge (si c’est conseillé…), les fruits (en particulier les fruits rouges et le cranberry), les légumes et les céréales complètes, trop souvent négligées dans nos habitudes alimentaires.
Zoom sur trois aliments riches en antioxydants:
Déjà connu des Grecs et des Romains dans l’Antiquité, le Kalé, aussi appelé « chou frisé », appartient à la famille des crucifères (famille du brocoli). C’est un des légumes les plus riches en antioxydants. Se mariant très bien avec les champignons, il est particulièrement riche en béta-carotène et en vitamines B et C.
Souvent consommé sous forme de jus, le Mangoustan est surnommé « fruit des Dieux ». Sa pulpe a un goût délicat, sucré et légèrement acidulé. Il s’agit d’un des fruits les plus chers de la planète car, très fragile, il ne peut être consommé que 3 à 5 jours après sa cueillette. Pourtant, en plus de ses valeurs nutritives exceptionnelles, ce qui rend ce fruit si unique sont les propriétés de son écorce, utilisée depuis des siècles dans les médecines locales pour supporter de multiples fonctions du corps et agir sur les molécules responsables du vieillissement.
Le Goji est pratiquement inconnu en occident, alors qu’il est prisé en Asie depuis des siècles pour ses propriétés anti-vieillissement et pour son pouvoir de guérison. Les tibétains attribuent au goji le secret de leur longévité. Parmi les bienfaits largement reconnus associés à la consommation du goji, on peut noter ses très fortes propriétés anti-oxydantes. De plus, le goji augmente l’énergie, diminue le cholestérol, aide à maintenir un bon niveau de sucre dans le sang, accroît la fonction sexuelle, nourrit et renforce les muscles, les os, le coeur et les yeux, améliore la mémoire, soulage l’anxiété et le stress et aide même à perdre du poids. Vous vous demandez encore s’il est nécessaire d’en acheter ?

Les compléments alimentaires : toujours bénéfiques ?

Contrairement à ce que l’on peut penser, augmenter artificiellement sa consommation d’antioxydants, grâce à des comprimés, n’est pas nécessairement recommandé pour la santé. Les compléments en fer, en vitamine C et en oligo-éléments sont à utiliser avec discernement et de manière ponctuelle (notamment en cas de surmenage, de maladie). Une dose trop élevée entraîne une réaction oxydante. Il est donc recommandé de se renseigner sur les aliments antioxydants, afin de les consommer de façon régulière et diversifiée dans le cadre de notre alimentation.

La révolution des antioxydants, Dr Michel Brack, aux éditions Albin Michel.

Par Audrey Carlotti

#aliments #antioxydants #bien être #bio #fruits #légumes #nature #oligo-éléments #santé
Commentaires (0)
ou pour écrire un commentaire
ces articles peuvent m'intéresser