question d'une lectrice

Je suis sous le charme du crush de mon amie décédée !

Petite-Boudeuse, 17 ans

Bonjour,

Cela fait 8 mois que j’ai le béguin pour un mec, mon amie aussi mais le problème et que cette même amie est morte en mars dernier. J’essaye de tourner la page mais c’est difficile et je ne sais pas si je dois continuer avec ce garçon qui me plait ou abandonner sachant que quand je le vois je culpabilise envers mon amie décédée.

Je ne sais pas trop quoi faire, ce garçon me plait vraiment, mais je suis très émotive alors j’ai peur de toujours voir mon amie à travers ce garçon, cela m’attriste et j’ai peur de passer à côté de quelque chose.
Je m’en veux de penser à ça alors qu’elle est décédée et qu’elle était aussi sur lui cela me fait honte de vouloir me rapprocher de ce garçon alors qu’elle ne pourra jamais le faire et qu’elle avait flashé sur lui avant moi, d’où le fais que je ne lui ai jamais dis que j’avais aussi le béguin pour ce garçon et je m’en veux énormément, je regrette.

Pouvez-vous m’aider ? Merci d’avance,

réponse de l'experte

Zoé Piveteau

Psychologue Clinicienne

Chère Petite-Boudeuse,

La mort de ton amie est un évènement terrible qui emporte avec violence une part d’insouciance et de tranquilité de ce qui l’ont aimé. Tu es en train de vivre un deuil important, et cela bouleverse, te bouleverse, et c’est normal. A la lecture de ta question, il apparait également que tu témoignes de ce que l’on appelle la culpabilité du survivant. Il est question de culpabilité, car tu as l’impression de mal faire ou d’avoir mal agi, vis-à-vis de ton amie. A travers l’attrirance pour ce garçon, tu se sens coupable d’être là alors qu’elle ne l’est plus. Ce garçon te rapelle ton amie et c’est peut-être aussi pour cela qu’il te plaît. Penser à ce garçon, c’est un peu comme maintenir présente ton amie. Les étapes du deuil sont importantes et douloureuses. Douloureuses car elles peuvent te donner l’impression que tu trahis ton amie. Mais il n’en est rien. Tu as commencé par te dire que sa mort n’était pas possible, pas réelle, puis tu vas te demander pourquoi, comment et encore pourquoi et comment cela est possible. Nombre d’amis et parents survivant à la mort d’un être proche, se sentent couplable et responsable de cette mort et de ne pas avoir pu l’éviter.

L’étape qui est importante, va être de t’autoriser à vivre et à désirer, t’autoriser à continuer de grandir et faire des choix, alors qu’elle ne peut plus. Tu n’es pas coupable du désir de vivre et d’être aimée que tu ressens. Tu as le droit de vivre.

Concernant cette attirance dont tu témoignes aujourd’hui, tu peux te demander ce que tu trouves à ce garçon, comme tu peux le faire pour les autres garçons. Choisis- en un qui te fasse du bien et avec lequel tu te sentes au mieux, c’est ça qui compte.

Bon courage et Bien à toi.

Zoé Piveteau


focus sur l'experte

Zoé Piveteau

Psychologue Clinicienne

Psychologue clinicienne Adresse du cabinet : 20 rue Fénelon, 92120 Montrouge - France

#amitié #amour #conseils #couple #deuil #Trucsdenana

Commentaires des nanas (0)
ou pour écrire un commentaire
ces articles peuvent m'intéresser