question d'une lectrice

Ma libido est à zéro

Emmylou, 28 ans

Bonjour,

Je vous écris pour essayer de trouver un nouvel angle d’attaque à mon problème : j’ai 23 ans et une libido à zéro ! Plus concrètement je me suis rendue compte de ce soucis avec mon copain précédent avec qui je suis restée deux ans. Les 3 premiers mois étaient top avec lui niveau sexe nous avions des rapports chaque jour ou presque (Je précise néanmoins que je n’ai jamais eu d’orgasme lors de nos rapports et même avec mes précédents copains, mais j’ai toujours pris beaucoup de plaisir). Puis mon envie de faire l’amour a peu à peu décliné si bien qu’au fil du temps nous ne faisions l’amour qu’une fois toute les deux semaines voire plus.

J’ai beaucoup culpabilisé et suis allée voir une sexologue qui a orienté ses propos sur notre couple en essayant de comprendre ma position et comment je « voyais » mon copain mais je n’étais pas convaincue de mes entretiens avec elle. J’étais pourtant folle amoureuse de ce garçon mais je n’avais besoin que de tendresse et de câlins et pas de rapports sexuels.

Puis cette histoire s’est terminée et quelques mois après je suis sortie avec mon copain actuel avec qui je suis depuis un an et demi. Et là, rebelote, les premiers mois avec lui ont été parfaits sur le plan sexuel (sans orgasme néanmoins), de plus c’est quelqu’un de très ouvert avec qui je peux parler facilement de tout et notamment de ce souci de libido et d’orgasme. Il est attentif a mes désirs et souhaite plus que tout me faire plaisir. Malgré cela, au bout de quelques mois également mon désir à disparu et nos rapports se font assez rares (1 fois par semaine au mieux). Mon problème de libido n’a donc pas de rapport direct avec mon chéri puisque je me retrouvais dans la même situation qu’avec mon ex. Je suis souvent fatiguée et réclame plus des câlins que des jeux sexuels.
Je souhaite résoudre ce problème car je suis jeune et je voudrai profiter à fond de ma sexualité, me faire plaisir et faire plaisir à mon copain
mais je ne trouve pas de solutions et cela empiète également sur la qualité de nos rapports car je deviens de plus en plus expéditive.

J’aime mon copain et j’ai besoin de me sentir épanouie sur le plan sexuel avec lui, pour moi c’est une part importante du couple, un moyen de développer une autre forme de complicité qui me manque. Je sais qu’il n’y a pas de « norme » sur le nombre de rapports sexuels a avoir et que chacun est différent mais tout de même j’aimerai améliorer la situation.
Que faire? Retourner voir un sexologue?

Que pourrait-il m’apporter de plus?

Help 🙂

réponse de l'experte

Zoé Piveteau

Psychologue Clinicienne


Chère Emmylou,
La sexualité vient cristalliser nombre d'attentes et d’inquiétudes. Il est nécessaire pour toi de comprendre quelle place à la sexualité dans ta vie, de quoi elle est composée et quelle est sa fonction.
Il n'y a pas de réponse type ni de bonne réponse. Et de manière générale quel est ton rapport au plaisir et aux plaisirs de la vie. A la lecture de ton message, il semblerait que ta représentation de la sexualité soit chargée d'attentes sociales et de normalisation, et cela, même si tu t'en défends en intellectualisant.
En effet, ce n'est pas la fréquence qui fait la qualité des relations sexuelles. L'espace temps entre les rencontres sexuelles et amoureuses, est celui nécessaire à la montée du désir. Et ce temps varie de manière inter-individuelle mais aussi au fil de la relation amoureuse. Il semblerait que tu redoutes presque cette rencontre sexuelle, que tu opposes presque à la tendresse.
Mais faire l'amour, c'est avant tout s'en donner et en recevoir, ce n'est pas s'engager dans un processus dans l'attente de résultat. Tu dis être de plus en plus expéditive, c'est parce que tu arrives justement avec toutes ces idées, selon lesquelles, ce n'est pas assez fréquent, que ce n'est pas assez bien etc, ce n'est donc pas étonnant que tu aies envie de passer à autre chose, à un moment de vie et de partage dans lequel tu te sentes valorisée. 
L'absence d'orgasme que tu décris s'appelle de l'anorgasmie. Il y en a plusieurs types. Ce qui est certain, c'est que l'orgasme féminin n'est pas à attendre à tous les rapports sexuels par pénétration. Ce n'est ni une réussite, ni un échec. Chaque femme trouve son plaisir dans la sexualité et les modes d’accès au plaisir varient au cours de son histoire.  
Maintenant à toi de comprendre ce qui te plait à toi. As-tu déjà ressenti un orgasme ? Comment ? Seule ou avec un partenaire ?
Ne pars pas perdante, mais comme une exploratrice de ton corps et de ton désir. Apprends à ne pas être dans le contrôle de tout et donc à recevoir et pas uniquement à donner.
Et enfin unifie-toi, concentre-toi sur tes sensations, créée un climat apaisant pour toi.
Bien à toi
Zoé Piveteau

focus sur l'experte

Zoé Piveteau

Psychologue Clinicienne

Psychologue clinicienne Adresse du cabinet : 20 rue Fénelon, 92120 Montrouge - France

#anorgasmie #attentes #désir #libido #masturbation #orgasme #pénétration #plaisir #sexe #sexualité

Commentaires des nanas (0)
ou pour écrire un commentaire
ces articles peuvent m'intéresser