célibat

Youpi, je suis célibataire !

Ecrit par Justine Andanson
le 19 août 2016

Bon ok... On vous entend déjà vous insurger, crier au scandale, écrire une lettre de réclamation à TDN tellement ce titre est scandaleux, on entend déjà la rumeur se répandre au sein de la communauté TDN « Hey les filles vous savez pas quoi ? Il paraîtrait que TDN a rejoint un mouvement ultra-féministe-radical qui prône le célibat à tout prix ! 

Attendez avant de tirer des conclusions hâtives mesdemoiselles. Ne vous méprenez pas, ce titre n’est évidemment qu’un prétexte pour essayer de dédramatiser une situation que l’on n’a pas toujours choisie. Car oui, rectifions le tir immédiatement : c’est certainement mieux d’avoir une personne qui vous aime et que vous aimez, avec qui vous partagez projets et valeurs en commun, sexe de rêve, rires et gazouillis, mais il faut bien le dire, ce n’est pas TOUJOURS aussi rose.

Non, non et re-non, être célibataire n’est pas une plaie. Vous seules pouvez faire de ce « statut » momentané un plaisir de chaque instant. Nous ne rentrerons pas dans les « évidences » que vous avez déjà lues et entendues 3258 fois dans les magazines, sur le web ou à la TV. Bien sûr « mieux vaut être seule que mal accompagnée », évidemment « un de perdu 10 de retrouvé », oui-on-sait « un jour ton prince viendra », c’est toujours bon de se laisser bercer par ce genre d’adages surtout quand le moral est pas à son meilleur niveau, mais ce qui compte vraiment c’est que vous devez faire de cette période un moment privilégié pour vous recentrer sur vos envies, vos désirs. En un mot, vous recentrer sur vous !

Finalement, cette période est la meilleure que l’on puisse imaginer pour être enfin égoïste, dans le bon sens du terme. C’est pas si souvent dans notre vie qu’on a cette occasion en or ! Qu’on ne doit ni penser à ce que va dire votre mère de votre nouveau bad boy de mec Julien (ce qui, à coup sûr, va ENCORE créer un conflit mère-fille que vous aviez évité depuis ce bon vieux Yanis qu’elle avait A-DO-RE), ni se plier aux commentaires de Mamie Odette qui n’aime pas la manière un peu « olé olé » de se fringuer de votre cher et tendre, sans parler de votre meilleure copine qui décidément ne kiffe mais alors PAS DU TOUT l’humour plus que douteux de votre jules.

Enfin, le célibat que vous vivez en ce moment, qu’il soit tout frais ou installé depuis plus longtemps, vous donne, telle une James Bond fana que vous êtes, « licence to live » (et non « Licence to kill » ;-). Vous n’avez qu’une et une seule personne à qui penser, et cette personne c’est VOUS.

Vous le savez pertinemment, vous allez bien assez vite en retrouver un p’tit mec va! Ce sera peut être un boulet de plus, éventuellement une légère passade, probablement le coup du siècle et qui sait, l’homme de votre vie… mais en attendant préparez-vous à son arrivée. Comme le répètent les meilleurs psychologues et autres praticiens du bonheur « Devenez qui vous êtes vraiment ». Kesako vous me direz ? Tout simplement, profitez de cette période pour vous écouter, vous sentir, vous mettre à l’épreuve, vous tester.

Objectif de tout ça ? Le plaisir et le bien-être qui n’ont pas à passer, comme le décrètent la plupart de vos amis, par le couple. C’est le moment de tenter ce nouveau stage de bootcamp dont TDN vous a parlé, de vous mettre à la réflexologie-pour-faire-circuler-vos-énergies ou au yoga-pour-ouvrir-vos-shakras, d’enfin vous inscrire à ce cours de danse où vous aviez toujours rêvé d’assister mais auquel vous n’étiez jamais allé par manque de temps car vous étiez trop occupée à jongler entre les soirées foot et les week-ends avec la belle-famille.

Bref, PRO-FI-TEZ, vous verrez, c’est en prenant soin de vous que vous dégagerez les plus belles ondes et les plus sensuelles phéromones qui attireront sans l’ombre d’un doute le beau mâle qui mettra fin à cette période dont vous garderez décidément un tendre et nostalgique souvenir…

Par Mam’zelle SOU

#amoureux #astuces #bonheur #célibat #célibataire #choix #décisions #enfants #mec #plaisir #profiter #projets #psychologie #séduction #valeurs
Commentaires (0)
ou pour écrire un commentaire
ces articles peuvent m'intéresser