électro

TDN a rencontré Alex Kassel, la découverte électro de My Major Company

Ecrit par Sabrina Cicchini
le 22 novembre 2012

Le potentiel d’un David Guetta ? Les 1123 producteurs d’Alex Kassel, le nouvel artiste électro signé chez My Major Company, en sont convaincus. Après un séjour à New-York et des voyages à travers différents styles musicaux, ce jeune DJ a croisé le chemin du label responsable des succès d’Irma ou de Grégoire. Alors que son album Along The Way était en vente depuis quelques jours, Alex Kassel a accepté de se livrer devant notre micro.

TDN : Salut Alex, certaines de nos nanas ne doivent pas encore connaître ta musique. Pourrais-tu nous en parler ?

AK : Je fais de la « dance music », plus communément appelée musique électronique, et je suis producteur-compositeur.

TDN : Quelles sont tes influences ?

AK : A l’origine, elles sont très « soul ». Ma mère m’a élevé à coups de Marvin Gaye, de Stevie Wonder, d’Aretha Franklin. La soul est vraiment ma base musicale. Ensuite, je suis passé par pas mal de styles différents.

TDN : As-tu reçu une formation musicale classique?

AK : Non j’ai eu une formation très éclectique puisque j’ai commencé avec le rock. Je suis passé ensuite au hip-hop. J’ai fait du funk. J’ai également été formé au jazz. Beaucoup de choses très différentes…

TDN : Tu es parti à New-York il y a quelques années. Tu y vis toujours ?

AK : Non plus maintenant, je suis plutôt basé à Paris. Mais j’y retourne souvent.

TDN : As-tu constaté de grandes différences avec la France en termes de création ?

AK : Complètement ! L’énergie y est différente. Quand tu arrives à New-York, tu vois qu’il y a un fourmillement, une énergie qui est débordante. Forcément, quand on y vit, on ne se comporte pas de la même manière dans le processus créatif. J’ai eu une inspiration qui m’a aidé à me dépasser et à sortir des choses qui n’attendaient que ça.

TDN : Avant d’être signé chez My Major Company, tu avais frappé à la porte d’autres maisons de disque ?

AK : J'ai failli signer avec un label anglais qui était une major. Mon management était assez attaché au fait de signer en Angleterre. On a reçu cette proposition de My Major Company qui était assez inattendue. Je connaissais un peu le système participatif mais je n’avais jamais vraiment considéré l’option. J’ai été rapidement séduit. C’était pour moi un challenge et une opportunité assez intéressante. 

TDN : Connaissais-tu le label ?

AK : J’habitais New-York quand MMC s’est lancé. Je revenais de temps en temps en France et j’avais vaguement entendu parler du succès de Grégoire.

TDN : Combien de temps as-tu attendu avant d’obtenir le financement ?

AK : On a rempli la jauge en neuf jours.

TDN : Comment vis-tu le fait d’être produit par le public ?

AK : On a toujours le souci de plaire aux autres, surtout quand on fait de la musique pop, qui veut dire populaire, mais en soi, le fait d’avoir plus d’un millier de producteurs ne m’a jamais mis la pression. J’ai juste envie de les satisfaire et de leur prouver qu'ils ont eu raison d'investir dans mon projet. 

TDN : Qu’est-ce que nos lectrices pourront trouver dans ton album Along The Way ?

AK : L’album a été composé comme une chanson, c’est-à-dire piano-voix ou guitare-voix, de la manière la plus pure de composer. La ligne directrice s’est rapidement imposée quand on a composé Chasing The Dream. Avec Adam, qui est le coauteur, on voulait se baser sur une thématique différente de celles de la dance qui sont plutôt légères. On a quand même gardé des thèmes assez universels comme l’amour, l’espoir et l’unité. On les a traités selon un angle qui nous était propre. Je suis content de voir que les gens remarquent notre souci d’écrire des textes différents.

TDN : Quels sont tes projets immédiats ?

AK : D’abord, je dois continuer les promotions web et radio et surtout, je veux construire un live qui soit différent d’un DJ set classique qui consiste à arriver dans un club et à passer des disques pendant une heure et demi. A la base, je suis musicien. Le DJing est quelque chose d’assez récent dans ma vie. J’essaie d’innover et de faire quelque chose de différent. Le timing est pas forcément idéal parce que je me repositionne là-dessus au moment où l’album sort. 

TDN : Avant de nous quitter, pourrais tu nous dire quelle est ta chanson fétiche dans l'album ?

AK : C’est très dur… J’aurais envie de dire Along The Way. Au-delà du fait que ce soit la seule sur l’album dans laquelle je chante, c’est aussi une des plus personnelles. J’adore aussi Live love.

TDN: Merci Alex !

AK: De rien et à bientôt !

L’album Along The Way est en vente depuis le 22 octobre.

#électro #album #Alex #alongtheway #américain #chasingthedream #dance #dj #Kassel #mymajorcompany
Commentaires (0)
ou pour écrire un commentaire
ces articles peuvent m'intéresser