sextoy

Sextoys et cosmétique intime : gels « accélérateurs », lubrifiants parfumés, jouets pas chers… Prudence !

Ecrit par Emma Lefort
le 13 septembre 2013

Joujoux intimes, crèmes parfumées, gels lubrifiants miracle : sextoys et cosmétique coquine sont devenus une sorte de must-have. Mais attention, les filles, il ne faut pas mettre n'importe quoi en contact avec votre peau. Pour vous aider à vous y retrouver, Truc de Nana vous donne quelques conseils avisés.

Ce n’est pas un scoop : le marché des sextoys est en plein essor, ce qui est plutôt une bonne chose, pour notre plus grand plaisir.

Ce qui est
très important en revanche, c’est de veiller à la qualité des produits que l’on
met en contact avec son corps et ses muqueuses. Or, l’apparition de nouvelles
matières et de produits de « cosmétique intime » variés et de plus en
plus sophistiqués a de quoi nous laisser perplexe.

Doit-on
croire
aux promesses de ces gels, crèmes et autres lubrifiants prétendument
magiques, accélérateurs d’orgasme, chauffants etc ? Mais surtout,
comment
protéger sa peau et ses muqueuses des produits potentiellement nocifs ?
Voici le top 5 des conseils et explications, pour comprendre comment
acheter et éviter
les mauvaises surprises.

1 – Sextoys importés : l’importation, pourquoi pas. La distribution, en revanche…

Contrairement
à ce qu’on pourrait croire, un fabricant étranger n’est pas forcément
négligent. Le problème, c’est que selon le type de produits, la règlementation
est plus ou moins stricte. Exemple typique : la plupart des jouets pour
enfants sont fabriqués en Asie mais les jouets, c’est un marché dit « de
masse ». Et la sécurité des enfants, c’est du sérieux. Résultat : les
contrôles sont sévères à toutes les étapes (fabrications, importation,
distribution) et les pouvoirs publics ont veillé à ce que tout soit traçable.

Le business
des sextoys, lui, est encore ce qu’on appelle « un marché de niche »
(moins de 20 % des gens en possèdent un… Eh oui, démocratique mais pas tant que
ça en fait). Et pour le coup, les pouvoirs publics ne sont pas vraiment pressés
d’aller règlementer la traçabilité. Conséquence : nous, consommatrices, ne
pouvons pas vraiment vérifier quoi que ce soit en ce qui concerne les sextoys d’importation.

Astuce : privilégier les produits fabriqués dans les parages, et qui ont une bonne traçabilité.

 2 – Ce qui est écrit sur l’emballage des
produits importés ? Aucune garantie

Il arrive que
le vendeur français déballe les produits importés et les emballe avec ses
propres boîtes, selon ce qu’il voudra montrer à sa clientèle (couleur du
paquet, matière etc). Impossible donc de faire confiance aux mentions figurant
sur l’emballage.

Astuce : éviter les produits aux emballages trop exotiques et se rabattre sur des noms connus.

 3 – La marque ? Oui, elle compte et ce n’est
pas du snobisme

Soyons lucides :
un produit sans marque, ça peut être synonyme d’une fabrication négligente. Il
ne s’agit pas de nous forcer à acheter des produits chers, mais des produits
sur lesquels on a un maximum d’informations. Certaines marques ont fait leurs
preuves. Fions-nous à leur sérieux et à leur expérience. (l’exemple typique d’une
marque de confiance : Fun Factory)

Et attention
aux contrefaçons : le sextoy qui « déteint » dans le vagin, ça a
l’air drôle mais en fait ça peut être dangereux, car des produits
potentiellement toxiques peuvent être en contact avec les muqueuses.

Astuce : une bonne marque et un vendeur en qui on a confiance, c’est l’assurance de ne pas se faire avoir.

4 – La
confiance entre vendeur et client, seul critère fiable 

Comment se sentir en confiance avec sa boutique ? Voici les indices qui ne
trompent pas : 

– Des réponses précises
: posez des questions.  Le service client doit pouvoir vous répondre sans
bafouiller : quelle marque, quelle norme, quel fabricant, quelle matière pour
votre sextoy, etc… Un bon vendeur sait ce qu’il vend et doit savoir vous
conseiller, en prenant en compte vos préférences et vos attentes.

– Des marques
bien visibles
: il faut
pouvoir lire le nom de la marque sur le site internet de la boutique. Un
produit sans marque est un produit non fiable.

– Le vendeur
doit être coopératif en cas de retour de produit
: si le produit ne vous convient pas, vous devez
pouvoir le renvoyer. Et la boutique doit vous demander les motifs du retour,
afin de pouvoir transmettre l’info au grossiste/fabricant. Une boutique qui se
fiche de votre retour, et se contente de remplacer votre produit sans un mot, n’est
pas fiable. 

– Une boutique
qui met tout et n’importe quoi en promo
, à des tarifs trop bas : on peut trouver des sex toys sympas et pas chers.
Et les bonnes boutiques savent proposer des réductions attractives. Mais une boutique
qui met en vente une grosse partie de son stock avec une réduction moyenne de
50%, sans aucune date de validité de la promotion, et de façon hasardeuse, c’est
mauvais signe… En gros, ça sent le produit cheap fabriqué en masse,
importé en containers directement par le vendeur et balancé à la vente sans
autres précautions. À fuir.

– Des produits flashy, uniquement flashy ? Méfiance :
la qualité d’un sextoy ne dépend pas de sa couleur : forme, taille,
vibrations, entretien… Pensez à ce que VOUS désirez, et trouvez le sextoy qui
vous va.

5 – Les produits de cosmétique intime :
trop de fantaisie tue le plaisir

Ils prétendent « accélérer
l’orgasme », chauffent, glacent, picotent… Bref ils vous font un tas de
promesses. Parfois tenues, parfois non, selon votre sensibilité : il faut
savoir que la plupart du temps, les « miracles » prétendument
accomplis par ces gels sont dus à un simple effet chauffant ou refroidissant…
Là où il faut vraiment faire attention, c’est que parfois ils brûlent, grattent
et vous blessent. Donc ne mettez pas n’importe quoi sur vos muqueuses !


encore, le mieux est de faire confiance aux marques qui ont fait leurs preuves
et il n’y a pas de secret : pour avoir de la qualité, il faut mettre le
prix ou rester fidèle à une marque très connue.

Durex propose par
exemple une gamme de gels ludiques sans danger pour votre peau, même si
certains produits peuvent vous sembler inefficaces ou désagréables : mais
au moins, il n’y a pas de risque d’intoxication, sauf si bien sûr vous avez des
allergies connue à l’un des composants.

La marque « Yoba »
propose également d’excellents lubrifiants et gels originaux, un peu chers mais
de très bonne qualité. 

À éviter :
les produits bas de gamme, de type Love to love, qui cumulent une qualité
vraiment insuffisante et des emballages défiant toute logique (un flacon en
verre, quelle idée stupide et dangereuse).

Conclusion :
un sextoy ou un produit de cosmétique intime ne s’achète pas à l’arrache, mais
de façon raisonnable, en respectant non seulement ses attentes mais une
exigence de qualité. Votre peau vous dira merci.

par Emma L.

#amour #cosmétique intime #couple #Durex #fun factory #gel intime #jouets intimes #lubrifiant #orgasme #pimenter #plaisir #sexe #sextoy #sextoys #sexualité #vie sexuelle
Commentaires (1)
  1. tictackit88

    Merci beaucoup déjà pour ces nombreux conseils !! 🙂 J’aimerai aller le voir, aller lui parler et tout, mais il est trop beau !!!! J’en perd mes mots c’est incroyable je ne peux pas lui parler en face surtout avec sa voix qui fait craquer … 🙁 J’ai compris pour les coeurs mais ca veut bien dire quelque chose non ? 🙁 Et franchement oui je souffre, mais je préfère rester dans l’incertitude que de savoir la vérité qui me fera encore PLUS souffrir si c’est un non. Mais le plus horrible, c’est qu’il y a 2 ans je lui a vais demandé en face dans un coin tout seul !! Mais il m’a répondu " Je vais réfléchir " et depuis j’ai jamais eu de réponse s et il doit même plus s,en sortir de ce moment… Je pense que ce moment a eu des conséquences sur mon espoir a présent, j’ai peur de me reprendre un vent qui me fer très mal … Ce garcon j’y pense to le temps, matin midi soir nuit tout le temps, lui je pense que quand je ne peux pas lui parler il est heureux … En ce moment il commence a me mettre de " :* " mais je ne sais pas c’est horrible. J’ai rejeté des demandes d’amour entre temps car moi c’est LUI que j’aime pas d’autres ! :,(((((((

ou pour écrire un commentaire
ces articles peuvent m'intéresser