La

La Nana de l’été, à la rencontre des jeunes européens

Ecrit par Marie TERRY
le 2 juillet 2015

L'été est une saison propice aux rencontres, aux voyages. Notre nana de l’été, Suzanne Alibert, 26 ans, combine les deux dans un beau projet : elle est partie depuis 3 mois et ce pour un total de 8 mois, parcourir 11 pays européens pour discuter de l'Europe avec les jeunes qui font ou qui vont faire l'Europe de demain. Ce challenge de grande envergure a d'abord fortement intéressé la commission européenne puis TrucsDeNana car on aime rencontrer des nanas qui portent des idées et qui les vivent pleinement ! 

TDN : Comment t'est venu ce projet ?

Suzanne Alibert : Au cours de mon master, fait il y a quelques années, j'ai fait un mémoire sur la communication européenne et les jeunes. Sujet que je ne connaissais pas du tout et qui m'a beaucoup intéressé. J'ai proposé ce sujet à la commission européenne et il s'est avéré que c'est un réel défi pour eux que de susciter l'intérêt des jeunes sur ces questions. J'avais étudié la question du point de vue institutionnel et j'ai toujours souhaité refaire quelque chose dans ce domaine, mais du point de vue du citoyen.

Pourquoi ce sujet te tient-il à coeur aujourd'hui ?

Je trouve que c'est un sujet intéressant et d'actualité. Il y a 3/4 ans, lorsque j'ai fait ce mémoire les gens ne s'intéressaient pas à l'Europe mais n'y étaient pas opposés. Aujourd'hui, de plus en plus de gens verraient leurs pays sortir de l'Europe, donc je pense que c'est intéressant d'avoir la vision de ceux qui vont construire l'avenir de l' Europe.
D'un point de vue plus personnel, j'avais envie de faire quelque chose d'indépendant mais toujours en lien avec mon métier et aussi de développer des compétences (rédactionnelles, photo, vidéo) et mon réseau. Je trouve très enrichissant de voir « comment ça se passe ailleurs », cela permet de relativiser sur beaucoup de choses. J'avais aussi envie de construire quelque chose qui ait du sens. 

Quelle approche as-tu des jeunes ?

Je souhaite tout simplement, par le biais de ce projet, valoriser la jeunesse dont les politiques et les medias parlent peu et qui sont plein de potentiels ! Ils ne se laissent pas abattre par la difficile période que nous traversons, c'est une chose à ne pas négliger. 

Quel a été ton parcours?

J'ai suivi des études de communication à l' EFAP puis au CELSA. Pendant 3 ans, j'ai travaillé comme chargée de communication pour la sécurité sociale des marins (ENIM) à la Rochelle.


Suzane Alibert

Pourrais-tu définir ton projet en quelques mots?

Un tour d'Europe de 8 mois pour interroger les jeunes sur leur vision de l'Europe. Le départ a été lancé en février 2015 et va durer jusqu'en novembre 2015 avec 23 villes et en principe 2 villes par pays. On peut suivre mon itinéraire son site Europe Next Door, il y a des interviews, des portraits, des micro-trottoirs, des photos. Je suis aussi très présente sur les réseaux sociaux. Au retour de mon périple, je vais écrire un livre numérique, il y aura une conférence, et une expo photo pour expliquer ce que j'ai vécu.

Comment as tu financé un tel projet ?

Le projet demande 14 000€. Il a été financé à moitié par la ville de la Rochelle, par Sup de Co, par la mairie de la Rochelle, et aussi par un système de crowfunding à hauteur de 3000€. Le reste, je me suis débrouillée par mes propre moyens.

Quel est ton bilan en sachant que tu es au tiers de ton périple ?

Je suis très contente car tout s'est bien passé ! Je suis agréablement surprise car je n'ai pas eu de problème pour rencontrer les jeunes dans les pays déjà traversés, l'Espagne, le Portugal, la Grèce. Les jeunes sont venus spontanément me parler de leurs nombreux projets 🙂
itineraire-nana-mois
son itinéraire

Dans ce périple que tu as commencé il y a  3 mois, qu'est ce qui t’as paru facile?

Rencontrer des personnes formidables, de voir que nous sommes tous connectés même si on ne parle pas la même langue et si on ne partage pas la même culture et ça, c'est chouette !

Le plus difficile ?

Devoir changer très souvent d’endroit car on s'attache aux lieux, aux personnes et on doit sans cesse se réadapter physiquement et moralement. Et ca, ce n'est pas évident tout les jours…

Quel est ton premier geste quand tu arrives quelque part dans un pays ?

Premièrement regarder un plan et se repérer, puis trouver le logement. C'est essentiel pour se sentir bien dans un pays. 
 

Nous lui avons posé une dernière question : Que penses-tu de la situation actuelle en Grèce ?

J'y suis allée début mai, et les jeunes que j'ai rencontrés étaient assez partagés. Certains pensent que les débats qui ont lieu entre l'UE et la Grèce sont intéressants car cela va permettre de faire bouger les choses, pas seulement pour leur pays mais peut être pour évoluer vers une Europe qu'ils souhaiteraient plus humaine ; et d'autres pensent que le gouvernement a fait des promesses intenables pendant la campagne et attendent de voir. En tout cas, leur niveau de vie s'est clairement dégradé et ils ne peuvent plus payer les taxes, mais ce n'est pas par « mauvaise volonté » (c'est l'impression que donnent certains médias selon eux). De manière générale, une chose est sure : ils ont peu d'attentes par rapport aux politiques et comptent davantage sur leurs initiatives personnelles.

Si vous voulez suivre toutes les rencontres que Suzanne a déjà répertoriées, allez sur son site et suivez son périple. Une douce invitation aux voyages avec de vraies histoires, autour de l'Europe et des jeunes qui y vivent ; et surtout une belle initaitive personnelle de notre nana de l'été !

Rester connecté sur TrucsDeNana, très prochainement, Suzanne, forte déjà du recul de ces 3 mois passés à sillonner l'Europe, vous fera profiter de son expérience de baroudeuse, et vous donnera de bons conseils pour partir en solo, avec comme unique compagnie, son sac à dos 😉 

Bonne continuation dans ce beau projet.

Commentaires (2)
  1. dindonno

    Je pense qu’ une piqure de rappel par SMS devrait les motiver en disant que même une petite somme, c’ est parfait, que le montant versé est anonyme. Si tu n’ as pas assez d’ argent, je pense que tu peux changer de cadeau. L ‘ennui est qu’ il ne reste pas beaucoup de jours…

  2. mlullaby

    joli projet

ou pour écrire un commentaire
ces articles peuvent m'intéresser