Rencontre

Une copine pour toutes, Patricia Ruelleux, fondatrice de Copines de Sortie

Ecrit par Marie TERRY
le 8 mars 2020

En ce mois de mars 2020, on voulait une nana qui fait l'unanimité car elle veut tout simplement, rassembler toutes les femmes. On a rencontré Patricia Ruelleux, une jeune femme qui a créé l'application, Copines de Sorties. Cela nous va bien chez Trucs De Nana ! On aime avoir des copines et sortir. Rencontre avec une femme qui remet au centre des valeurs, le lien social.

Dans cette période troublée des César, des #metoo, des combats féministes, un peu de légèreté est bienvenu. En revanche, cette application Copines de Sortie apporte bien plus que de la légèreté à toutes les femmes qui l’ont adoptée ! Et même si l’on a échangé avec Patricia sur le féminisme – en off – revenons à l’essentiel de notre conversation et parlons de Patricia et de cette belle idée.

TDN: Quel parcours est le vôtre pour arriver à cette belle idée ?

Patricia:

J’ai suivi des études de droit, ai préparé l’ENA (que je n’ai pas eu) mais j’ai intégré l’INET (Institut national des Etudes Territoriales) après un concours. Suite à ces études, j’ai été Présidente de l’ Association des Jeunes Européens et dans ce cadre suis partie à Istanbul pour un voyage d’Etudes.

Et vous décidez de vivre à Istanbul?

Oui, j’ai eu un coup de foudre pour cette ville. J’ai décidé de m’y installer et de créer une agence immobilière de tourisme. Mais les évènements du pays (attentats/ insécurité) m’ont forcée à prendre la décision de rentrer en France.

Et vous voilà à Nice où tout a commencé?

J’ai voulu vivre au bord de mer et j’ai choisi la belle ville de Nice. Un soir, j’ai décidé d’aller diner au resto et je me suis trouvée toute seule, attablée. Contente d’être allée au bout de mon envie, aller dîner dans un resto, mais triste de ne pas partager ce moment. En un déclic et un clic, je crée la page Facebook  en lançant un appel aux Niçoises : « Qui veut dîner avec moi la semaine prochaine ? ». Bingo ! L’idée de trouver des copines à proximité est née. Puis l’idée de l’application prend forme.

15 février 2018, l’appli Copines de sortie voit le jour. L’appli en un mot?

En un mot ? L’amitié. En plusieurs mots, trouver une ou plusieurs copines pour ensemble avoir une activité, un moment à partager. Recréer un lien entre des femmes qui ont le même besoin, la même envie au même moment et dans le même lieu.

Patricia Ruelleux-copine-de-sortie

Patricia et son associée, Cecile.

Concrètement, comme cela marche ?

Cela est très simple, il faut juste la télécharger sur Play Store et Apple Store. Explications avec cette démo.

On peut voir tous les onglets qui s’affichent, yoga, plage, papoter…?

Oui, les connexions sont à 80 % des propositions de loisirs comme celles que vous avez citées, mais il y en beaucoup d’autres, comme les balades, aller au cinéma… Ce qui rencontre le plus d’adeptes est tout simplement « Boire un verre » qui remporte une belle bulle de popularité, qui plus est, à Paris. Les 20 % restants sont plus tournés vers des propositions à caractère professionnel. On a lancé un abonnement premium pour toutes celles qui veulent mettre en avant leurs compétences.

Vous encouragez ainsi l’entrepreunariat au féminin?

Oui, cette appli peut donner un coup de boost et rendre dynamique une offre. Par exemple, un coach sportif, une femme qui propose un atelier de peinture…  Elles peuvent ainsi donner de la visibilité à leurs activités via cette appli. Surtout avec le filtre de géolocalisation, c’est très facile. Mais on tient à garder cette proportion de 80 %/20%. Ce ratio est l’équilibre qu’on veut maintenir pour garder l’ ADN de l’appli.

Quelles sont les situations les plus représentatives ?

Ce sont des femmes qui arrivent majoritairement pour des raisons professionnelles dans une nouvelle ville. Elles sont souvent célibataires, ont entre 25 et 34 ans. Mais ce sont aussi des femmes séparées, des mamans solos. Et cela peut être n’importe qui, qui peut vouloir élargir ses connaissances, faire de nouvelles rencontres plus ciblées. On n’a pas toujours la copine qui veut aller avec nous faire de la boxe.

Et vous, vous cochez quelle case pour trouver votre copine?

Sans hésiter, la case « Balade » dans ma belle région de Nice. Mais je n’ai pas beaucoup de temps, car je suis à 200 % sur ce projet. C’est Ma vie ! Je suis quand même bien entourée avec une associée, Cécile, et des personnes qui travaillent avec moi.

Mars oblige, journée de la femme, comment voulez-vous en parler sur Copines de Sortie ?

J’aimerais lancer l’idée que toutes les femmes soient des ambassadrices et invitent ainsi une copine à venir. Je reste sur mon idée de lien et de partage entre les femmes.

Je termine toujours mon interview par 2 questions :

« Quelle question auriez-vous aimé que je vous pose et que je ne vous ai pas posée ? » Patricia m’a suggéré que je lui demande :

Quelles sont les femmes inspirantes pour vous ?

Amma, Mata Amritanandamayi, de son vrai nom. Figure spirituelle contemporaine de l’Inde et fondatrice de l’ONG « Embracing The World » à but humanitaire et écologique, elle prône l’ouverture et l’amour.

Mère Teresa, qui répondait à la question : Quel est le plus grand fléau dans le monde? La solitude.

Que diriez-vous aux nanas qui vont vous lire ?

Ma philosophie est simple. Identifier chaque jour son rêve et se donner les moyens de les réaliser et en plus, avec une copine, c’est mieux.

 

Merci à Patricia d’avoir répondu à nos questions. Les bonnes idées viennent de situations opportunes qu’il faut savoir saisir. Avoir une tête bien faite et vouloir bosser sans compter aident évidemment. On compte juste ce qui booste quand on se donne à fond ! L’appli, c’est 45000 téléchargements, 15 000 utilisatrices actives, 100 activités proposées par jour.

Je vous laisse, j’ai piscine avec ma nouvelle copine 🙂

#appli #application #Copines de sortie #journée du 8 mars #nana du mois #Patricia Ruelleux #Sorties entre femmes
Commentaires (0)
ou pour écrire un commentaire
ces articles peuvent m'intéresser