maquillage

Make-up : coup d’œil sur les Glitter Tears

Ecrit par Cécilia Rolland
le 19 mai 2016

Vous avez toujours rêvé de devenir une princesse ? Pour répondre à vos désirs les plus insolites, Instagram, véritable incubateur de nouvelles tendances (parfois surréalistes), nous en met plein les yeux avec une nouvelle lubie make-up : les Glitter Tears. Plus en vogue que jamais, les paillettes migrent de nos paupières pour s’abattre en véritable pluie sous nos yeux. Alors on valide ou pas ?

Et oui, comme les créateurs, les make-up artistes remettent à la page des tendances un peu « out »… Et si certaines sont plutôt contemplées de loin, tel un spectacle, d’autres ont plus de chances d’arriver jusqu’à nous. C’est le cas des paillettes, qui pourraient bien enjoliver nos make-up lors de toutes nos soirées ! On se met à vivre paillettes jusqu’à pleurer paillettes !

Le magazine Vogue en avait même fait sa couverture pour célébrer ses 95 ans. Vous trouvez ça un peu exagéré ? Poursuivez notre article !

  • L'origine : les tapis rouges, comme toujours

Spotted à l'origine sur la jolie Suki Waterhouse (au milieu sur la photo) dont le regard était parsemé de paillettes pour le tapis rouge, quelques jours plus tard, c'était au tour de la maison Burberry (à droite), puis d'Elle Fanning (à gauche) d'adopter ce regard étincelant pour Saint Laurent. Les défilés londoniens l'ont ensuite confirmé : la tendance des « Glitter tears » est née et nous promet un réchauffement de la future saison automne-hiver 2016/2017 grâce aux paillettes…

  • Glitter what ? Glitter Tears !

Mais pourquoi ce nom ? Les paillettes s'appliquent joliement (ou plus grossièrement) au niveau de la paupière inférieure, de façon à simuler des larmes. Une mise en beauté dramatique, plutôt difficile à porter au quotidien, mais ayant un effet non négligeable en version discrète, pour absorber les invités d'un coup de regard. Tatadam ! So glam ! 

La conseillère artistique de la maison Burberry, Wendy Rowe, a même eu l'idée de faire honneur à cette tendance au défilé Automne-Hiver 2016/2017 sur les hommes (on les plaint)… Un chouette clin d'œil à David Bowie, disparu il y a quelques mois.

  • Et nous : les nanas dans tout ça ?

Femmes de la « vraie vie », ni mannequin, ni pro du make up ou encore créatrices… Qu'en pense-t-on ? On se dit : WTF, c’est quoi encore cette exagération  ?

C’est vrai, on a plutôt l’habitude de dégainer les paillettes en période de fête (autant dire uniquement à Noël et au nouvel an), ou à les apprécier sur nos petites filles… C’est-à-dire, assez rarement, car on trouve ça TOO MUCH.

Mais c’est terminé ! Et on va vous le prouver ! Car si certaines photos peuvent vous effrayer, d’autres plus soft et tout en subtilité vous séduiront, pour, au fur et à mesure, emballer votre petit cœur et  finir par vous rendre FAN ! Oh oui, version discrète, les Glitters tears, on aime ça !

  • Comment faire ? C'est facile !

Pour reproduire ce maquillage, rien de plus simple : après avoir appliqué votre anticerne, déposez des paillettes au pinceau plat. Choisissez des fards bronzes ou dorés, et appliquez-les en tapotant légèrement sous les yeux. Pour fixer le maquillage, vaporisez une brume fixatrice. C’est dans la poche, vous brillez de mille feux !

Notre choix de produits

Strass et paillettes, by Make up for ever de 9 à 35 €.

Ombre hypnose scintillante et iridescent, by Lancôme, 31,50 €.

  • Photos : la leçon de séduction

Les Glitters Tears qu'on refuse totalement :

Au début, on se dit :  » Les maquilleurs ne savent vraiment plus quoi inventer, vive les pots de peinture… ».

Les glitters tears qu'on valide :

Puis on fait un cheminement dans notre réflexion… « Finalement, les paillettes, pourquoi pas ? »

Et là, on tombe ACCROC ! « Bon les filles,on sort ? Attends, je dois faire mon Glitter Tears ! « 

A adapter à sa carnation, ses yeux, ses cheveux, comme toujours bien sûr 🙂

« Les yeux ne trompent pas, même en voulant tromper »

#Glitters tears #instagram #lubie #make-up #maquillage #maquillage soirées #paillettes #tendance
Commentaires (0)
ou pour écrire un commentaire
ces articles peuvent m'intéresser