sexy

Notre enquête spéciale fortes poitrines

Ecrit par Margaux
le 23 décembre 2010

Les rondes font leur show dans les magazines, chez les couturiers et sur les podiums ! Assumer ses formes charnelles est devenu un atout enfin reconnu et les hommes adorent. Avoir des formes n’est plus un complexe, mais un avantage qui évoque sensualité, glamour et sexualité. Fini le temps des androgynes, on veut des vraies femmes.

TrucsDeNana est allé à la rencontre de plusieurs nanas qui assument leurs formes avec classe et qui aiment mettre en avant leurs atouts sensuels, tout particulièrement leurs poitrines. Il s’agit du principale atout féminin, celui dont seules les femmes ont le secret, et qui fait fantasmer les hommes. Mais c’est aussi ce qui saute en premier aux yeux de tous et de toutes (oui, assumez Mesdemoiselles que vous aussi vous « matez »).

Pourtant lorsqu’on fait du 90 E, pas facile de trouver « bonnet à son sein ». C’est en partant de cette constatation que TrucsDeNana a voulu mener son enquête. Alors inutile de chercher plus longtemps, dans ce papier on vous dit tout pour qu’il y ait « du monde au balcon » sans défenestration !

Comment bien choisir son soutien-gorge

Lorsque l’on a une poitrine généreuse notre soutien-gorge doit être un vrai « compagnon de vie », on entend par là qu’il est important de pourvoir lui faire confiance à tout moment de la journée. Que l’on soit au travail, en cours, avec sa famille, ses enfants, peu importe le contexte et l’âge, avoir un soutien-gorge qui nous dérange, avec lequel on se sent mal, c’est toujours dur à vivre. D’autant plus si l’on a une forte poitrine, on doit faire attention pour que cet atout ne se transforme pas en faiblesse. 

La première étape : différencier les soutiens-gorge coquins et ceux du quotidien. Parfois, ces derniers sont moins sexy mais quand on a des gros seins, on pense d’abord maintien. Sylvie, 48 ans, 95 D ou E confirme : « dans le quotidien on existe comme femme et non comme « bombe sexuelle » ! »

Les bons tests au moment de l’achat

Quand on essaye un soutif, si la moitié de la poitrine sort, on oublie. Les formes très pigeonnantes à la Wonderbra avec rembourré, c’est pour les filles qui veulent faire croire. les grosses poitrines veulent du maintien, car si au moindre mouvement les tétons sortent, c’est mort !

Alors, même si vous vous sentez ridicule (personne ne vous voit), n’hésitez pas à vous pencher plusieurs fois, à sautiller dans la cabine d’essayage pour voir si tout reste en place.

Le test du t-shirt : passez un haut simple par dessus le soutien-gorge pour voir si celui-ci rend bien, une fois habillé. Si vous voyez des coutures, que la poitrine ne parait pas bien ronde, on passe au suivant.

Le conseil de Sylvie : « l'entre bonnet doit être collé à la peau entre les deux seins. Ainsi le maintien est maximum et la poitrine est bien mise en valeur. » En effet, il s’agit d’un test indispensable. Il faut que la partie centrale du soutif, là où les deux tiges des baleines se rejoignent, soit collé à la peau. Si on peut mettre son doigt c’est que la taille est trop petite ou que le modèle n'est pas adapté.

Le conseil de Léa, 26 ans, 90 D : « Je privilégie les formes structurées aux formes amples qui peuvent grossir la silhouette, ainsi que les tissus qui ont de la tenue aux tissus trop souples. » Parfois un soutien-gorge souple ne convient pas, tandis que le même avec une coque est parfait, ou l’inverse.

Pour les petits dos : si on doit combiner gros seins et petits dos, comme Coralie, 22 ans, 85 E, il est préférable d’acheter un soutien-gorge légèrement (je dis bien légèrement) serré dans le dos. Vous devez l’attacher au troisième cran (le plus serré) ou au deuxième, jamais au premier. Votre poitrine généreuse, les lavages en machine et l’utilisation vont le détendre peu à peu. Anticipez ! 

Les formes à adopter

Attention au balconnet : cette forme est à double tranchant. Il est important que la partie centrale du soutien-gorge (celle où les deux tiges des baleines se rejoignent) soit haute. Ainsi la forme recouvre bien les seins et ils ne débordent pas.

Un balconnet d'Aubade qui galbe bien les seins. 

Le modèle corbeille n’est pas recommandé pour les grosses poitrines, car il n’est pas assez couvrant, sauf si vous le choisissez d’une grande marque. Il convient plutôt pour une lingerie coquine, moins confort à porter toute la journée.

Un modèle corbeille de Princesse Tam Tam, pour petits seins. 

La forme dite armature, est celle pensée spécialement pour les gros seins. C’est un soutien-gorge plus couvrant, qui offre un maintien absolu. Il est moins sexy, car il ne laisse pas trop de chair au découvert, mais il sait remonter la poitrine. Bien pour le sport, il est aussi intelligent de le choisir en dentelle pour plus de glamour.

Une forme armature d'Aubade, qui fait vite grand-mère si on ne le choisit pas en dentelle

Les soutif push-up, souvent avec une coque, sont des formes qui écrasent un peu pour mieux remonter les seins. On ne le conseille pas pour les poitrines généreuses qui risquent de déborder trop facilement.

Quelles marques conviennent pour les fortes poitrines ?

Après la théorie vient la pratique ! Pour être certaine de ne pas vous vendre d’intox, je me suis rendue sur le terrain, j’entends à l’espace lingerie du Printemps Haussmann à Paris, en charmante compagnie de Coralie, qui s’est prêtée au jeu de l’essayage.

Ensemble, nous avons choisi les soutiens-gorge de toutes les marques qui proposaient des bonnets D ou E. Les critères de choix pour Sylvie sont les suivants : « Le maintien, l'esthétisme et le prix. ». Pour Emma, 25 ans, 90 D, un soutien-gorge doit être : « sexy, confortable et surtout pas rembourré ».

Nous avons donc pris en compte ces critères dans le but de vous décrire les différentes marques de lingerie que nous avons testées et de vous guider dans un prochain achat.

Nos deux challenges :

1. Combiner maintien, confort et glamour.
2. Trouver des modèles sexy et pas trop chers.

Avis aux téméraires, petites mise en garde 

On doit savoir faire des concessions quand on a une forte poitrine, savoir que tous les modèles ne nous sont pas réservés. Les bandeaux, les triangles et les soutiens-gorge sans baleines sont à proscrire.

De plus, les tailles de soutiens-gorge peuvent changer en fonction des marques, ne restez pas focalisées sur une taille et écoutez les avis des vendeuses qui connaissent leurs produits.

Notez que beaucoup de marques s’arrêtent au bonnet C ! Même si une marque propose des grandes tailles, elle ne les propose pas pour tous les modèles. On sait que l’on peut parfois interchanger les tailles, le 85 E de Coralie équivaut à un 90 D. Mais c’est plutôt une mauvaise idée parce qu’elle aura un maintien du dos moins important. 

Aubade

Marque pensée pour toutes les formes et tailles de seins.
Presque tous les modèles sont déclinés en grandes tailles.
Un bon maintien et des formes balconnet sexy.
Uniquement des soutiens-gorge en dentelle, avec et sans coque.
Prix : Entre 70 et 100 euros pour le soutif.

Conclusion : Aubade est l'une des meilleures marques de lingerie à condition d’aimer la dentelle. Niveau confort et maintien, la poitrine reste bien en place et le dos en maintenu. Par contre le prix est conséquent, il ne faut pas se tromper de modèle à l’heure de l’achat.

Agent Provocateur

La marque propose de nombreuses grandes tailles et les modèles sont sexy.
Mais un peu trop sexy parfois et pas très adaptés pour le quotidien.
Ils mettent en avant le décolleté avec « provocation ».
Les prix sont élevés : entre 90 et 130 en moyenne pour le haut.

Conclusion : Agent Provocateur propose des modèles qui dévoilent beaucoup la poitrine, ils sont très glamour mais avec une grosse poitrine, font vite vulgaire. On vous recommande plutôt cette marque pour une nuit de fantasme, à condition d’y mettre le prix.

Empreinte

Des modèles qui proposent un réel maintien de la poitrine.
Les formes sont un peu trop classique, plutôt couvrants et sans coque.
Pour les grandes tailles, les soutiens-gorge sont encore moins sexy.
Les prix : 80-90 euros le soutif.

Conclusion : Loin d’être emballé par une lingerie peu glamour, on assure pourtant que le maintien de la poitrine est bon. Empreinte est davantage une marque pour tous les jours, mais elle n’inclut pas le facteur glamour que nous cherchons.

Lou

Les bonnets en taille E sont très limités et tous avec coque.
Question confort et maintien, ils correspondent à nos attentes.
Les modèles sont assez originaux et jolis.
Côté prix : environ 70 euros le haut.

Coralie porte un modèle Lou avec coque. 

Conclusion : Les sous-vêtements sont originaux et on a recueilli de jolies pièces. Le seul problème, c’est que les grandes tailles sont uniquement des modèles avec coque. Question prix ça reste cher, donc il faut vraiment avoir le coup de cœur.

Princesse Tam Tam

Le bonnet le plus profond est le D et ne s’applique qu’à environ 5 modèles.
Les modèles sont « jeunes » et glamour.
Le maintien n’est pas extra, on sent qu’il s’agit d’une lingerie plus pensée pour les dessous coquins que pour les besoins des fortes poitrines.
Prix : autour de 40-50 euros le soutien-gorge. 

Conclusion : Le soutif est joli, il n’est pas parfait question maintien, mais constitue un bon compromis glamour-prix. Il est plus voué aux nanas qui font un bonnet C ou D que celles qui font du E. Léa nous le confirme : « Princesse Tam Tam pour les dessous et la coquetterie, mais jamais pour le soutien-gorge. » A vous de voir. 

On suit les conseils de Léa et on mise sur les culottes sexy Princesse Tam Tam. 

Barbara

Beaucoup de choix pour les grosses, voire très grosses poitrines.
Peu de modèles féminins.
Des formes classiques qui assurent un vrai maintien.
Beaucoup de formes sans coque « invisible ». 
Prix : environ 60-70 euros juste le soutien-gorge.

Un « invisible » de chez Barbara. 

Conclusion : Il s’agit d’une marque bien spécialisée, malheureusement les modèles ne donnent pas tous envie et font vite grand-mère. En général, on vous les conseille plus si vous cherchez un soutien-gorge confortable pour le sport, les voyages ou un invisible à porter sous une robe moulante. 

Huit

Les choix sont larges, mais plutôt des modèles sans coque.
Les formes sont classiques et galbent bien les seins.
Huit offre un bon maintien.
Mais les modèles ne sont pas sexy du tout, dommage…
Prix : 40-50 euros pour un haut.

Conclusion : On est assez attiré par le facteur prix, avantageux. Mais ce sont des modèles confortables pour une utilité au quotidien, qui n’allient pas l’élément glamour que nous cherchons. On les portera en journée et on changera le soir de soutif si on a une soirée coquine en prévision.

Chantal Thomass

Très bon maintien de la poitrine et du dos.
Des modèles glamour et jusqu’au bonnet D.
Une gamme de choix variée, avec de bons balconnets.
Formes sans coque et couvrantes.
Un confort très agréable.
Prix : entre 70 et 90 euros le soutien-gorge.

Conclusion : Contre toute attente, Chantal Thomass propose des grandes tailles qui savent allier fantaisie, glamour et maintien. Sauf quelques modèles « too much », ils sont féminins et confortables. Seul bémol, le prix, qui reste élevé.

Implicite

Marque spécialisée qui propose un vrai confort.
Des modèles très classiques, légèrement mamie.
Un large choix de tailles, de bonnet et de dos.
Prix : 60-80 euros le haut.

Conclusion : Implicite offre un vrai choix de soutiens-gorge avec énormément de tailles et des bonnets très profonds. Par contre, le facteur sexy n’est pas toujours pris en compte. Plutôt des modèles pour la journée que pour le soir. 

Sans complexe

Nouvelle marque qui se veut spécialisée pour les fortes poitrines.
Ample choix de tailles et de modèles.
N'étant pas disponible à l’espace lingerie du Printemps Haussmann, elle n'a pas été testée. 

On vous laisse la main libre pour tester les modèles de cette marque, encore peu connue. Mais d’après les collections entrevues, les modèles n’ont pas l’air super glamour…

Nos astuces glamour

L’idée : Savoir combiner glamour, élégance et gros seins.

« L'élégance c'est l'équilibre, la justesse ! » nous dit Léa, qui a bien raison. Lorsqu’on est dans la vie de tous les jours, on met de côté le volet « sexy attitude » et on met en avant l'élégance.

Sylvie nous dit : « j'ai un principe de bon sens : lorsque l'on découvre le haut avec un décolleté, on évite de découvrir le bas avec une mini-jupe. »

On connait toutes le résultat, si on fait court en bas et ouvert en bas, ça fait vite vulgaire. Alors se faire mater du coin de l’œil dans la rue, ok, mais se faire siffler toutes les 5 minutes, non merci !

En journée, le bon compromis de Léa c’est de « mettre en avant sa poitrine, mais casser le trop féminin avec un jean. » Simple et efficace, comme on aime.

Le soir, on peut se permettre plus de liberté. Emma avoue : « rien de mieux qu'un bon décolleté pour attirer les regards ! Oui une forte poitrine est une véritable arme de séduction. »

C’est vrai que les hommes adorent les gros seins. Emma nous dit : « je suis actuellement enceinte, ma poitrine est donc encore plus grosse que d'habitude et mon mari adore ça ! » Alors pourquoi la cacher ? 

Pour les grandes occasions, la féminité n’a pas de limite. Sylvie témoigne : « quand je sors avec mon homme, j'adore me parer d'un balconnet en dentelle sous le décolleté d'une robe sexy, sous laquelle je porte le porte jarretelle assorti et les bas en soie. » Un vrai feu d’artifice assuré, à condition d’aller au restaurant et de rester assise toute la soirée.

Quand on sort en boîte, on préfère miser sur le soutif confortable pour pouvoir danser en toute liberté. L’astuce sexy de Léa ? « Un voile de blush irisé sur les épaules et le décolleté ou une fine chaine doré pour « chiciser » l'ensemble du buste. »

Pour celles qui se sentent complexées, Emma a opté pour une solution radicale : « je trouvais que mes seins n'avaient pas une jolie forme et tombaient, j'ai donc décidé de me faire opérer. Je voulais juste qu'il me les remonte. Cette opération m'a vraiment changée la vie, maintenant j'adore ma poitrine ! » 

La chirurgie peut aller dans les deux sens. Si vous avez des problèmes de dos ou que vous n’acceptez pas bien votre poitrine, la réduire ou la faire remonter peut s’avérer bénéfique.

Ce qui est certain, c’est que les femmes aux gros seins ne sont pas prêtes de disparaître… Alors soyons fières de notre belle et plantureuse poitrine ! Et mettons en avant nos attributs avec une jolie lingerie qui correspond à nos besoins.

Par Margaux Rousselot de Saint Céran

#agent provocateur #armatures #aubade #balconnet #barbara #bonnet #buste #chantal #Chantal Thomass #conseils #coques #corbeille #empreinte #féminité #forme #forte #glamour #gros #huit #implicite #lingerie #marque #poitrine #princesse tam tam #push up #rondeurs #séduction #seins #sexy #soutien-gorge #soutif #Zara
Commentaires (1)
  1. dindonno

    Je ne comprends pas pourquoi les gens " se sentent obligés " de prendre part à des réunions de famille. Il faut savoir dire : Non, je n’ ai pas envie de venir, cette réunion de famille ou tout le monde doit faire bonne figure ne me plait pas. Stop à l’ hypocrisie, je vois qui je veux, ou je veux et surtout si je le désire. J’ ai 52 ans, alors maintenant si ces fêtes ne m’ emballe pas, je ne me force pas pour faire plaisir aux autres.

ou pour écrire un commentaire
ces articles peuvent m'intéresser