la

Notre coup de cœur cinéma : La guerre est déclarée

Ecrit par Justine Andanson
le 30 août 2011

Présenté à l’ouverture de la semaine de la critique à Cannes, il a été ovationné pendant 30 minutes par une salle bouleversée, charmée, oscillant entre rires et larmes. La guerre est déclaré est plus qu’un film, c’est d’abord une histoire vraie, celle de Valérie Donzelli et Jérémie Elkaïm. Une histoire forte, portée par leur amour. […]

Présenté à l’ouverture de la semaine de la critique à Cannes, il a été ovationné pendant 30 minutes par une salle bouleversée, charmée, oscillant entre rires et larmes. La guerre est déclaré est plus qu’un film, c’est d’abord une histoire vraie, celle de Valérie Donzelli et Jérémie Elkaïm. Une histoire forte, portée par leur amour.

C’est aussi l’histoire d’un enfant, Adam (Gabriel Elkaïm), et la découverte de sa maladie, une tumeur au cerveau contractée à l’âge de 18 mois. Pourtant, même si le film nous fait vibrer, pleurer, on ne s’apitoie nullement sur le sort d’Adam. Au contraire, il nous parait si courageux.

Valérie Donzelli et Jérémie Elkaïm ont choisi de se baptiser Juliette et Roméo. Trois narrateurs se succèdent (un homme et deux femmes) pour raconter leur histoire à eux, leur amour et leur combat. C’est le point de vue des parents qui est filmé : un couple jeune et insouciant qui doit mener une lutte qu’ils n’auraient même pas pu imaginer et qui les dépasse. « Roméo et Juliette sont deux amoureux, pas du tout préparés à la guerre, mais qui vont être surpris de leur capacité à la faire et devenir des héros malgré eux. » (Valérie Donzelli).

Ce film nous a fait l’effet d’un choc électrique. Il nous fait pleurer de tristesse, mais aussi de joie. Les personnages transmettent leur force au public, qui en ressort grandi. Cette guerre on la vit aussi au travers de Roméo et Juliette, on s’identifie à eux, on les comprend, on les soutient.

En sortant de la salle, on veut aimer comme ils s’aiment, on veut se battre pour la vie, pour la vivre intensément. On se questionne : si c’était moi ? Si c’était nous ? Et lorsqu’on apprend que l’histoire est une autobiographie, alors on s’incline.

En salles le 31 août 2011…

Par Margaux Rousselot de Saint Céran

#amour #bébé #Cinéma #combat #couple #déclarée #donzelli #drame #elkaïm #enfant #Est #film #guerre #jérémie #La #maladie #parent #valérie
Commentaires (0)
ou pour écrire un commentaire
ces articles peuvent m'intéresser