chanteuse

Nana du mois de février : MARINE GOODMORNING, elle chante, elle écrit, elle peint… une NANA à découvrir

Ecrit par Justine Andanson
le 1 juin 2010

Marine GOODMORNING, c était censé rimer, mais quand j’étais petite « je n’étais pas très douée pour les rimes »c’était son nom quand elle faisait semblant, quand elle s’était crée son personnage, qui dansait, qui dessinait des modèles de robes, qui voyageait, qui chantait …devant sa glace ou devant un public très intimiste, sa sœur.Depuis, […]

Marine GOODMORNING, c était censé rimer, mais quand j’étais petite « je n’étais pas très douée pour les rimes »c’était son nom quand elle faisait semblant, quand elle s’était crée son personnage, qui dansait, qui dessinait des modèles de robes, qui voyageait, qui chantait …devant sa glace ou devant un public très intimiste, sa sœur.
Depuis, la petite a bien grandi, elle a gardé le nom qui s’est spontanément imposé quand il a fallu un nom de scène, même si elle a débuté avec son vrai prénom et un pianiste.Alors, Elle a réussi son rêve d’enfance, Chanter ? C’est plus que cela ….

Marine, c’est mil idées à la seconde, mil mots à la minute, mil choses à faire dans sa vie.Elle pétille d’intelligence, c’est la formule qui va bien, qui lui va bien.Elle commande un café allongé, moi « un café tout court » dis je bêtement, elle enchaîne « un café debout » et le ton est donné. Marine s’est bien rattrapée, elle ne se trompe plus dans les rimes, joue avec les mots et se les approprie, bien, très bien même.
Tête bien faite, elle intègre une école de commerce après un bac L artistique, Bac + 5 , comme on dit, rassurant pour les parents , 5 ans pendant lesquels elle apprend des choses qui vont lui servir dans « ses autres vies », enchaîne stages et un job chez Solidays pendant 2 ans, facile pour elle, elle allie musique, humanitaire, et communication , ce qu’elle sait faire ; rassurant ? Non, trop peut être, oui elle aime les prises de risque, elle sait surtout que la vie est courte, triste expérience qu’elle fait du haut de ses 20 ans, l’âge de l’insouciance, pas pour elle, victime d’un grave accident de la route, elle prend conscience de l’urgence des évènements.

Ne pas remettre à demain des choses qui s’imposent à nous comme des évidences de vie.
Elle continue son école, diplôme en poche en 2004, entreprend un projet humanitaire qui s’inscrit dans sa démarche personnelle, elle part avec une amie à la rencontre de 81 femmes dans le monde qui ont toutes une histoire et des projets qu’elles essaient de réaliser.Pourquoi 81 ? Date de naissance des aventurières. Retrouvez son aventure sur [url=http://www.81femmes.org/accueil.php]81femmes.org[/url]

Après avoir trouvé les fonds (tour des popotes, subventions entre autres de la Mairie de Paris, aides d’entreprises privées) elle part pour 14 mois avec un retour en juin 2007, des souvenirs plein la tête, des rencontres extraordinaires.Elle revient avec un documentaire et des photos qu’elle montre lors de conférences, invitée par ci, par là. Elle revient surtout déterminée dans ses choix de vie qui vont s’imposer à elle.

L’urgence de concrétiser les projets qu’on nourrit, elle l’avait déjà palpée.
Alors, elle attendait le déclic … et voir ces femmes qu’elle avait côtoyées, qui étaient allées au bout de leurs projets en soulevant des montagnes, qui réussissaient et qui étaient heureuses, elle s’interroge. « Et moi, qu’est ce que j’attends pour me lancer dans ce que je veux vraiment faire ? »« Je suis dans un environnement facile, sans montagne à soulever »alors ?
Et s’enchaine la Rencontre avec ce qui va devenir son groupe de musiciens, la rencontre décisive ; elle avait déjà chanté avec un pianiste en duo, elle passe à 4 musiciens.Clément DEWITT, la guitare pensante, Thomas CASSIS, le pianiste, Mattieu GAYOUT, le batteur, Thomas d’ARBIGNY, le bassiste.
Leur univers ? Un doux mélange de réalisme et de fantaisie.De la pop acidulée, un univers rock, un style rétro, un peu de folk, de jazz.
Elle compose ses textes et l’alchimie se fait, harmonie des voix, grave pour elle, qui s’affirme dans ces magnifiques duos avec le guitariste. Les textes sont là très présents, femme légère, fatale, engagée aussi, avec une mise en scène où elle s’amuse, joie communicative qu’elle transmet à ses musiciens et au public. Marine prend du plaisir à chanter, à bouger, sa gestuelle est très agréable à regarder. Elle joue avec le public comme au théâtre.Elle aime la scène et cela se voit.Elle est heureuse et aime ce qu’elle fait et cela se voit.

Prise de risque ?
Elle est allée au bout de son rêve, d’un rêve, si cela marche tant mieux, si cela ne marche pas, elle a encore d’autres ressources, en attendant, elle prend le risque d’un album sur demande se son public, aboutissement d’une aventure musicale aussi, le titre ?
La boite à jouer où elle raconte une histoire avec un vrai début qui part de l’enfance et la fin ?une idée fixe qu’elle a déjà comprise du haut de ses 28 ans, il faut vivre l’instant présent. Chaque minute est un début de quelque chose. Début d’autre chose, un jour pour elle ?
Elle aime écrire, croque les instants comme elle les perçoit et fait courir sa plume douce et aigre sur ce qu’elle voit, ressent ; ce dont elle ne se sépare jamais ? Un crayon et un bloc notes. Tout est matière à écrire, un type qui court pour monter dans le métro quand retentit le signal de fermeture…et c’est une chanson. Mais elle manie aussi les pinceaux car Marine peint aussi.

Une fille aux multiples facettes qui a compris qu’il faut aller au bout de ses envies sans remettre à plus tard, sans s’inventer des obstacles.Ce qu’elle aime ? Les films qui utilisent le mensonge pour détourner des vérités trop dures, « La vie est belle » ou « « Goodbye Lénine » c’était sa dernière phrase, une façon élégante de nous dire au revoir.
« Je suis une enveloppe
Vierge de toute adresse,
Anonyme salope,
Affranchie de sagesse
» C’est elle …
« Lancés sur le plateau terre, Pions éphémères
On finira tous enfermés
Dans la boîte à jouer
»
C’est encore elleFantaisie et Réalisme, on peut tout entendre avec des jolis mots.
Allez la découvrir, vous serez séduit.
Marine GOODMORNING, théâtre la Comédia
les jeudis 19 février, 5 mars, 19 mars
6, impasse Lamier 75011 Paris
Resa :Fnac/ la Comédia 01 43 67 20 47
[url=http://www.myspace.com/marinegoodmorning]Son myspace[/url]Le 19 février, sort dans les bacs, son premier CD « la boîte à jouer ».

Bonne Chance, Marine. Et surtout continue de jouer avec les mots, les notes, le temps …

Par Marie Terry

#écriture #art #artiste #chanteuse #culture #femme #musique #peintre #portrait #textes
Commentaires (0)
ou pour écrire un commentaire
ces articles peuvent m'intéresser