sexualité

Ma contraception et moi

Ecrit par Justine Andanson
le 1 avril 2010

Marre de zapper tout le temps la pilule et deflipper à la fin de chaque plaquette, allezde 3e, on a un peu fait l’impasse…
 


Tout d’abord, on exclut tout ce qui est de l’ordre de la méthode Ogino (éviter les rapports durant la période « habituelle » d’ovulation, entre le 10e et le 17e jour du cycle, car chaque personne a des cycles et 1 ovulation à un moment différent. En plus, ça nous prive pendant 7 longs jours de faire des câlins avec notre chéri !), ou la méthode des températures (à plus de 37° cela veut soi disant dire que c’est l’ovulation : gare au rhume !) ou enfin, la méthode du retrait (coït interrompu), complètement anti-sexe et inefficace.
En gros, pas de méthode aléatoire, des moyens bien plus sûr et bien plus efficaces existent maintenant et il faut en profiter.
Le préservatif masculin: ok, à long terme, on peut faire un test de dépistage des MST, mais au début d’une relation il reste la meilleur méthode contraceptive et en plus il protège contre les IST et le SIDA. Allié à la pilule, c’est le top !Tout d’abord il faut s’assurer d’en posséder avant d’en avoir besoin, le mettre même pendant les règles, éviter de le déchirer bien sûr, conserver les capotes à l’abri de la chaleur, humidité et de la lumière et vérifier la date de péremption. Pour tous les petits autres conseils, je vous suggère de les lire ensemble sur la notice avec Doudou. Vous pouvez également tenter le préservatif féminin, très efficace et moins contraignant puisque pouvant être posé bien avant le rapport.

D’autres méthodes hormonales, efficaces comme la pilule existent, avec d’autres avantages :-l’anneau contraceptif : il s’insère dans le vagin et bloquel’ovulation. On utilise un anneau par cycle, son coût est de 15 euros non remboursé par la Sécu. Tout comme la pilule, il est réversible dès l’arrêt et il y a beaucoup moins de risque d’oublis ; -l’implant : efficace à 100%dès la pose, c’est un petit bâtonnet qui délivre une petite dose d’unprogestatif en continu. On le pose chez un médecin, ça dure 3 minutes eton est tranquille pendant 3 ans. Quelques inconvénients possibles tout demême comme des saignements en dehors des règles ou un arrêt complet decelles-ci à voir avec votre médecin, cependant, pas de risque d’oubli, soncoût est de 140 euros, remboursé à 65% ; -le dispositif intra-utérinhormonal : il est mis en place par un médecin pendant 5 ans. Au début, la plupart des femmes ont des saignements en dehors des règles, et au boutd’un an, une femme sur 5 n’a plus ses règles, mais c’est normal. Il coûte125 euros ; -le patch : il faut utiliser un patch par semaine, à poser surl’abdomen, la face antérieure du bras, les fesses ou la partie supérieuredu torse. Quasiment efficace à 100% si bien posé et ceci dès la premièrepose. Il coûte 15 euros non remboursé et se décolle dans 2 à 3% descas.

Le dispositif intra-utérin (stérilet) : il est posé par le médecinet est efficace entre 3 et 10 ans selon le type. Il nécessite unesurveillance médicale (1 à 2 fois par an) et peut être contre-indiqué pourcertaines femmes n’ayant jamais eu d’enfant. Son coût est de 24 euros pourceux en cuivre et de 126 euros pour celui au progestatif, en partieremboursé.
Les contraceptions locales sont préconisées pour les femmesqui ont plus de 45 ans, ou qui veulent espacer leur grossesse et je ne lesaborderais pas dans cet article.
Comme vous pouvez le voir, lesméthodes sont nombreuses et efficaces.

A vous de voir laquelle correspondle plus à votre mode de vie, parlez-en à votre médecin et vousdéterminerez ensemble comment profiter de votre liberté de choisir quandtomber enceinte !

#contraception #homme #ogino #pilule #préservatif #sexualité #stérilet
Commentaires (0)
ou pour écrire un commentaire
ces articles peuvent m'intéresser