Pause fooding

Les nouvelles tendances Food 2020

Ecrit par Léonie
le 17 février 2020

Bien manger est devenu une préoccupation majeure au sein de nos sociétés actuelles. Le monde de la food se passionne désormais pour les produits ayant des effets positifs aussi bien sur notre organisme que sur notre esprit.

1. #FOODMOOD

ASTROFOOD

Pour plus de 12% des Français, le signe astrologique définirait en partie les goûts et les différents comportements en matière de cuisine. L’astrologie, la cartomancie et autres techniques astrales s’invitent donc à notre table et attirent de jeunes générations passionnées. D’ailleurs, 66% des 14-29 ans pensent d’ailleurs que l’astrologie peut expliquer la compatibilité amoureuse entre deux individus. Des enseignes gastronomiques ont été jusqu’à lancer des gammes de produits classées selon les signes astrologiques de leurs clients !

MINDFOOD

Cette tendance est née de l’intérêt grandissant des générations actuelles. Avec déjà plus de 65 000 publications mentionnant ce hashtag, #mindfood met en avant le rôle émotionnel de l’alimentation dans notre vie quotidienne. On concentre désormais un fort intérêt aux bienfaits que notre alimentation peut nous procurer au-delà de ses bénéfices primaires. La tendance mindfood s’oriente vers différents aliments qui seront plus aptes à être consommés selon nos humeurs. 

Dans cette quête de la santé et de l’alimentation positive, certaines techniques destinées à favoriser le bien-être sont plus radicales que d’autres. Selon l’ANSES, 1 Français sur 5 achète au moins un complément alimentaire chaque mois. De la levure de bière pour les cheveux au booster intellectuel de la Silicon Valley, « l’ayahuasca », en passant par les cures de détox pour éliminer les toxines, les solutions nutraceutiques se sont avérées avoir un réel effet physiologique bénéfique. Ce qui offre alors une toute nouvelle dimension à l’alimentation et aux besoins primaires.  

manger-gélules

2. #FOODCOOL

FOOD CLUB 

Les clubs alimentaires selon les goûts et les régimes de chacun connaissent un taux d’adhésion grandissant. En effet, le sentiment d’appartenance à une communauté partageant les mêmes intérêts culinaires et les programmes de fidélité mis en place en font craquer plus d’un. Pour sortir des clous, certains vont même à contre-courant des grands mouvements actuelles, comme le club des « Filles à Côtelette » destinées aux plus grandes carnivores. 

FOOD ENTERTAINMENT 

Après l’ère de la pornfood et des plats ultra instragrammables, les expériences culinaires repoussent les limites. Selon Opinion Way, 59% des consommateurs cherchent à vivre des expériences de marques uniques et mémorables. Manger n’est donc plus un simple besoin primaire mais une réelle expérience à vivre. Et pour stimuler tous nos sens, certains restaurants misent désormais sur la stimulation sensorielle. Quand certains amènent la réalité virtuelle à votre table, d’autres transforment votre repas en voyage merveilleux. Pour bouleverser les codes un hôtel-restaurant de Shangaï a été construit sous la mer pour faire ressentir à ses clients une expérience immersive unique.

experience-immersive

DELIRES FOOD

Aujourd’hui, beaucoup de chefs investissent autant dans le design du plat que dans sa réalisation, sa contenance ou encore même dans l’équipe ! Visuelle, esthétique, surprenante, créative voire même artistique, l’alimentation veut désormais provoquer en nous d’autres émotions  que celle de la faim. D’ailleurs 25% des Français sont attirés par des cuisines atypiques, qu’il s’agisse de créations visuelles ou gustatives (insectes, plats fluorescents…). La gastronomie est alors largement challengée si elle souhaite répondre aux besoins des consommateurs et de leur angle créatif. 

3. #FOODGOOD

FOODTECH ET CONSOMMATION INTELLIGENTE

Aujourd’hui, les serveurs robots disponibles dans certains restaurants, notamment les japonais, ne surprennent plus. Pour 70% des Français, la technologie a désormais bel et bien sa place dans le monde de la gastronomie et dans notre assiette. Perçue comme un vecteur pour améliorer notre santé, l’autonomisation prend une place majeure aussi bien dans le domaine de la santé que dans le domaine de l’alimentation. La fourchette électronique « Hapifork », qui permet d’enregister nos habitudes alimentaires et d’envoyer des vibrations lorsque l’on mange trop vite, se retrouve alors au coeur de ce grand mouvement culinaire. D’ici 2023, le marché des applications mobiles devrait représenter plus de 16 millions d’euros. Et les suivis personnels et/ou bilans de santé devraient connaitre un vrai succès.

restaurant-manger-technologie

FOOD ET CUISINE DURABLE

Dans l’industrie alimentaire en général, l’engagement des chefs et des marques à l’égard des enjeux environnementaux et du gaspillage se démocratisent depuis quelques mois. En réaction à cela, la mise en place d’une économie linéaire en matière de restauration et de produits alimentaires s’étend jusqu’aux grandes marques industrielles. Selon une étude menée par Accenture, 83% des Français tiennent compte de l’impact environnemental généré par leurs habitudes alimentaires. Et 62% d’entre eux privilégient les marques engagées dans l’économie circulaire et locale, la réduction des emballages plastiques et le gaspillage alimentaire. De nouvelles initiatives comme « We food », premier magasin d’aliments périmés à Copenhague, apparaissent donc sur le marché de la food et connaissent un réel succès. La responsabilité de chacun, acteurs et consommateurs, est au coeur des enjeux actuels. 

Nous sommes donc face à des consommateurs engagés et soucieux de leur planète, libre donc aux chefs d’entendre les engagements éthiques de ses clients. A New-York, le « Zero Waste Bistro » est un restaurant entièrement construit à partir de cartons, de boissons et de plastique recyclés.

Réduire, recycler, réutiliser et miser sur la transparence tout en restant créatif sont donc les nouvelles directives ! 

#bien manger #cuisine #food4good #foodcool #foodmood #foodtech #manger juste #restauration #tendances
Commentaires (0)
ou pour écrire un commentaire
ces articles peuvent m'intéresser