Interview

La nana du mois d’octobre, la belle et engagée Vahina Giocante

Ecrit par Marie TERRY
le 29 octobre 2013

Vahina est une belle personne qui a décidé de s'engager dans l'association de Soeur Emmanuelle il y a 3 ans, ASMAE et d'en être la marraine. Avec elle, nous n'oublions pas Soeur Emmanuelle qui est partie il a y tout juste 5 ans. Derrière la comédienne glamour qui a tourné avec des partenaires qui font rêver, se cache une autre jeune femme. Que dit Vahina sur la  ondatrice d’ASMAE et du travail de l'association ?  : « Sœur Emmanuelle est, pour moi, la plus rebelle et la plus insoumise des sœurs. Elle était dans une indignation réelle et en fait un moteur pour apporter des réponses concrètes. Elle était dans la vérité brute, sans concession. Je me demande comment ce petit corps arrivait à contenir autant de force, d’énergie. C’est comme si elle était toujours restée dans une jeunesse vigoureuse, une force de vie. »
Une manière de rendre hommage à cette femme d'exception qu'était Soeur Emmanuelle à travers son association (TDN avait fait un portrait de Soeur Emmanuelle) et de parler de Vahina qui a aussi beaucoup d'autres choses à dire.

Vahina, commençons par ce qui vous tient vraiment à coeur, votre engagement dans l’association, pourquoi décide t on de s’engager ?

Une rencontre avec des personnes et une envie, avec plus de temps et d’énergie, passé la trentaine, de m’intéresser à l’autre et de ne plus penser qu’à soi. J’étais forcément tournée vers moi par ma vie de cinéma.

Oui, car vous étiez plutôt dans un monde de paillettes, en tant qu’actrice ?

J’ai commencé très tôt ma carrière, à l’âge de 18 ans, ai enchainé des films et puis j’ai eu envie de casser l’image que j’avais, j’ai refusé des rôles qui ne me correspondaient plus car j’avais changé. Mes choix sont devenus plus rigoureux, je cherchais des rôles plus profonds mais je ne regrette rien de ce que j’ai fait jeune. Je voulais  faire autre chose de ma vie avec cette envie de m’engager pour autrui.

Concrètement, comment s’est passé le passage à l’acte et quel est votre rôle au sein de l’association?

J’ai du envoyer une lettre de motivation pour convaincre de ma réelle volonté d’un partenariat profond et cohérent vis à vis de l’association. Je dois parler d’elle, représenter ses idées, rencontrer les partenaires en France, aller sur le terrain, (avec mes sous!) et proposer des projets pour lever des fonds. Vahina est partie au Burkina Faso.

Quelles sont les idées que vous souhaiteriez mettre en oeuvre ?

J’aimerais réaliser un documentaire et mettre en avant les rencontres sur le terrain, montrer ce qui se fait. L’association regroupe différentes thématiques: les chantiers solidarité, la scolarisation, les handicaps, les maltraitances. Peut être faire un reportage photos ? 

Sur un plan plus professionnel, quels sont vos projets ?

Il n’y a rien de clairement défini pour l’instant. Il est vrai que les acteurs attendent souvent qu’on vienne les chercher. Mais je pense aussi qu’il faut soi même aller à la rencontre des producteurs, des metteurs en scène. On laisse de côté son orgueil, on est prêt à essuyer des refus, mais on tente.
Vahina Giocante

Alors qu’aimeriez-vous tenter ?

J’ai envie de théâtre, de me mettre à nu. Le théâtre est une suite logique du cinéma.

Avec qui aimeriez-vous travailler ? Allez-vous souvent au théâtre?

J’aimerais travailler avec Didier Long, avoir en partenaire Robert Hirsch ou Jacques Weber ... J’aime beaucoup l’actrice Isabelle Carré. Je suis allée voir mon amie, Hélènes de Fougerolles dans Occupe toi d’Amélie.

Comment vous préparez-vous à monter sur scène?

Je prends des cours de placement de voix, de chant mais pas directement des cours de théâtre.

Aimeriez vous chanter?

Non, et en plus, si une actrice chante, sûr qu’elle se fait allumer sauf à s’appeler Charlotte Gainsbourg ou Lou Doillon. Mais l’inverse n’est pas vrai, on accepte beaucoup plus un chanteur qui passe devant la caméra.

Quel regard portez-vous sur les nouvelles actrices?

Je pense que les actrices actuelles ont un regard bienveillant entre elles. Il me semble qu’il a moins de compétition. Ce qui n’était pas le cas à mon époque où je ressentais  plus de concurrence. Les actrices actuelles me semblent plus construites comme Cécile de France, par exemple.

Vous qui avez joué une fille violée à 18 ans (Vivante 2001)  que pensez-vous du film La vie d’Adèle où des actrices se mettent en danger dans ces films?

Quand on est jeune, il est difficile de mettre des limites. de toute façon, on ne sort jamais indemne d’un tournage. En ce qui concerne, La vie d’Adèle, je n’ai pas encore vu le film. Mais je déplore la polémique et le fait de laver son linge sale en public. On doit régler cela en privé, entre l’intéressé, le réalisateur, et soi même. Notre métier est basé sur l’émotion, il peut y avoir des coups de foudre, des coups de gueule mais sans les médias sachent tout cela.

Questions flash

Faites-vous encore de la danse ?

Non, plus de danse classique mais du yoga.

Les marques Mode que vous aimez ?

Je dois avoir un vrai coup de coeur pour la marque et ce qu’elle représente, les valeurs, la personnalité  de la créatrice…

Alors, vos coups de coeur?

Barbara Bui, Stella Mac McCartney , la marque Antik Batik et sa créatrice Gabriella Cortèse , une femme authentique dont j’aime le parcours.

Dernière question, Vahina, que diriez-vous aux nanas qui vont vous lire ?

Il faut faire avec sincérité ce qu’on a envie de faire, même si on est plus ou moins doué. Il faut être profondément soi-même, se connaitre, être dans sa vérité, s’assumer. Certaines nanas ne se connaitront jamais et joueront  un rôle toute leur vie. Et TRES TRES important être bienveillant les unes les autres.Il faut être dans l’entraide, j’aime les femmes qui le font, sans côté féministe mais juste s’apprécier entre nanas.
Cela me semble être l’esprit TDN. Et j’avoue que Vahina m’a très agréablement surprise. En fin d’interview, je pose toujours cette ultime question : Quelle question auriez-vous aimé que je vous pose et que je ne vous ai pas posée ? En principe, je reçois un « non, c’est bon » mais là, Vahina m’a bluffée ! Voilà sans trucage ces mots : « Les pingouins ont-ils des genoux ? « . Question à laquelle je vous aurais répondu :  « Je pars de ce pas sur la banquise pour vérifier, je rêve de voyage et d’aventures là tout de suite« .
Ce qui ajoute deux traits de caractère à sa belle personne, l’humour et l’envie de voyages. Nous, on est fan de cette réplique, de cette nana, de ce qu’elle fait. On lui souhaite de réussir à être une bonne marraine, avec plein de belles idées à réaliser avec aussi l’aide des autres.
Et pourquoi pas nous ? Chacun peut y participer. Allez sur le site Asmae.fr pour plus de renseignements.Et bien sûr, on suivra ses actualités en espérant qu’elle montra vite sur les planches.
Merci à Vahina d’avoir répondu à nos questions.

#actrice #association ASMAE #comédienne #femme engagée #Giocante #La nana du mois #Vahina #Vahina Giocante
Commentaires (0)
ou pour écrire un commentaire
ces articles peuvent m'intéresser