Rencontre

Rencontre avec l’actrice Constance Rousseau

Ecrit par Elodie Pimbert
le 24 juin 2015

Le bac, les choix post-bac, la première année d'études, des amitiés qui changent... sont les thèmes principaux - et très d'actualité - du nouveau film de la réalisatrice Vania Leturcq : L'Année prochaine. TrucsDeNana a rencontré l'actrice principale Constance Rousseau et vous en dévoile un peu plus sur ce joli film sorti en salle le 24 juin.

Synopsis

Clotilde et Aude sont les meilleures amies du monde et vivent une relation très forte. Après l'obtention de leur bac, les deux amies partent s'installer à Paris pour commencer leur première année d'études et par la même occasion une nouvelle vie. Mais l'année passe et chacune vit cette aventure bien différemment et les limites seront dépassées…

Notre avis

À qui n'a-t-on jamais posé cette fameuse question « qu'est ce que tu veux faire plus tard ? ». Le film L'Année prochaine nous confronte à cette réalité très dure que les jeunes doivent appréhender quand ils choisissent leurs orientations en terminale. Pour Clotilde, le choix semble évident mais pas pour Aude qui va connaître des galères et des déceptions. Le film est aussi très intéressant pour les parents car ils montrent que leurs enfants peuvent mal vivre leur vie d'étudiant à cause de profs durs et exigeants. Mais le noyau du scénario repose sur la relation fusionnelle de ces deux meilleures amies qui va finir par les asphyxier.
On a toutes vécues une amitié qui s'est effritée avec le temps ; le voir sur grand écran nous remet en question et nous émeut. En bref, c'est un film criant de réalisme rythmé par de très beaux moments qui nous ont fait frissonner. 

Notre rencontre avec Constance Rousseau 


TDN : Vous incarnez dans le film Clotilde qui est certaine de son orientation pour la philosophie. Et vous, en tant que Constance Rousseau, votre choix de carrière était-il aussi évident ? Etiez-vous confrontée au doute et à l'incertitude de l'avenir quand vous étiez au lycée? 

Constance Rousseau : Oui et non, j'ai des parents qui sont très exigeants et qui avaient très envie qu'après mon bac je fasse des études intellectuelles. De toute façon, j'en avais très envie aussi. Mais si je n'avais pas commencé, à ce moment là, à faire du cinéma je pense que jamais je me serais posée la question d'une vie artistique. J'ai eu mon bac à 17 ans et j'étais très troublée par mon expérience au cinéma sans pour autant remettre en question mon envie de faire des études. Donc j'ai commencé par faire du droit, ce n'était pas du tout fait pour moi et aujourd'hui je suis en master de cinéma. Je pense qu'il faut du temps pour trouver sa véritable voie. 


Quels conseils donneriez-vous à une nana en classe de terminale qui est face à ses choix? Que lui diriez-vous pour l'aider? 

Moi j'ai eu la chance de grandir dans un milieu favorisé et du coup je devais plus me battre contre des parents qui devaient m'imposer un chemin qui leur plaisait. Le droit était une sorte de compromis. Ils m'ont dit que la meilleure chose qu'il fallait faire quand on commençait quelque chose c'était de la finir. Je suis assez d'accord même si c'est très compliqué selon les personnes de se forcer à faire quelque chose qu'on n'aime pas. On retire beaucoup de satisfaction à réussir quelque chose qu'on entreprend et surtout à se battre pour l'avoir. Le conseil que je donnerais aux jeunes filles c'est de toujours choisir ce qui leur plaît et de travailler. C'est par le travail qu'on réussit !


Tout au long du film, on voit que votre personnage, Clotilde, ainsi que votre meilleure amie, Aude,  vivez des échecs au niveau scolaire. Dans la vraie vie vous êtes plutôt Clotilde, celle qui se bat jusqu'au bout malgré les critiques ou Aude, qui baisse les bras et s'en va ? 

Je suis à la fois Clotilde et Aude. D'un côté j'ai abandonné le droit et après j'ai regretté. Mais de l'autre côté j'accorde beaucoup d'importance à la réussite personnelle. ça peut être n'importe quoi, si je réussis à planter un clou dans un mur je serais heureuse 😉


Quels conseils donneriez à une jeune fille qui se retrouve dans une nouvelle ville lors de sa première année d'étude ? 

Je pense que quitter son environnement et la ville dans laquelle nous avons grandi c'est très dur mais quand on finit par trouver des points d'accroche dans sa nouvelle vie finalement la dureté s'amoindrit. La meilleure solution c'est de trouver des amis et des endroits qu'on aime et du coup on va s'épanouir. 


Comme dans le film, vous avez déjà eu des profs durs et exigeants avec vous?

J'ai eu des profs très exigeants qui m'ont apporté beaucoup de frustrations mais c'est pourtant eux qui ont obtenu de moi des résultats visibles. Mais bien sûr j'en ai eu d'autres où je sentais que c'était de l'injustice et là je me disais seulement que c'était des cons. 


Outre l'aspect scolaire, le thème important du film est l'amitié extrémement forte entre Aude et vous. Vous avez déjà vécu une relation amicale aussi poussée ? 

J'ai vécu une histoire à peu près semblable mais pas aussi radicale et violente. Je me suis séparée d'une amie avec qui j'ai grandi. On était des alter ego, on se ressemblait physiquement. On avait perdu notre identité propre, on formait comme une entité. A la fin je crois qu'on avait toutes les deux besoin de se faire des amis autres et créer notre propre personnalité. On était complètement asphyxiées. 


Dans une relation de meilleure amie chez les filles, il y a très souvent une fille qui est en tête et l'autre qui suit. Souvent la deuxième cherche à se défaire mais n'y arrive pas à cause de la trop grande emprise de son amie. C'est une question que nos lectrices nous posent souvent, comment peut-on arriver à lui faire comprendre selon vous qu'elles doivent prendre leurs distances ? 

C'est toujours triste de dire à quelqu'un qu'on aime qu'on veut s'éloigner d'elle. c'est comme une histoire d'amour quand on se sépare c'est dur, si ça ne l'est pas c'est qu'il ne faut pas s'accrocher, la relation était médiocre. La meilleure façon d'éviter les problèmes c'est de parler. Et dans le film c'est bien le problème, il y a des non-dits qui se créent et avec Aude on ne se parle plus. Il faut discuter avant que ça n'explose.


Dans le film, Aude vous reproche d'être la fille qui est en tête et c'est vous qui la manipulez. Ce n'est pas ce que ressent Clotilde? 

Clotilde est une fille qui a de l'ambition mais qui n'est pas la même que celle de Aude et surtout qu'au début du film elle ne connait pas ses envies. Du coup Clotilde en a pour elles deux et Aude va se laisser embarquer avec beaucoup d'espoir mais ce dernier va finir par être trahi. 


Dans le film, l'alcool est présent en soirée. Vous auriez des conseils à donner aux jeunes filles, pour passer une soirée sans finir par terre ? 

On ne peut pas encourager quelqu'un à boire mais pour les filles qui boivent peu et qui supportent mal l'alcool, l'astuce c'est de boire énormément d'eau et de ne surtout pas faire de mélanges. 


À toutes les nanas qui veulent faire carrière dans le cinéma, que leur diriez-vous?

À chaque fois que l'on me demande ça je suis très gênée parce que j'ai un parcours très singulier. Je n'ai pas fait le conservatoire ni de théâtre et je suis arrivée dans le cinéma totalement par hasard. Je dirais que pour faire ce métier il faut avoir une vraie envie et le faire pour les bonnes raisons. Il faut aussi savoir ce que l'on veut et ne pas se laisser faire. Et puis il faut, bien évidement, du caractère et beaucoup travailler. 

Les autres sorties de la semaine :  

  • Un moment d'égarement : Une comédie dramatique sur fond d'histoire d'amour entre deux pères et leurs filles rescpectives partis en vacances en Corse. 
     
  • Entourage : Garder prés de soi ses amis est essentiel surtout dans une ville impitoyable comme Hollywood… Une comédie qui mèle humour et réalité. 
     
  • A love you :  Ce qui semblait être une simple virée entre amis va vite tourner à la catastrophe… Qui a dit que l'acool était bon pour la santé ? 

par Constance Roquain

Commentaires (0)
ou pour écrire un commentaire
ces articles peuvent m'intéresser