jardin

La main verte

Ecrit par Justine Andanson
le 1 juin 2010

Un peu de verdure, qui n’en rêve pas ? Un brin de jardin, un rosier à arroser, un balcon fleuri. On a toutes envie, au moins une fois par semaine, d’être entouré de verdure, de senteurs multiples, d’un soupçon d’air frais et d’un peu d’humidité. Mais par où commencer ? Lorsqu’on ne s’y connaît pas, […]

Un peu de verdure, qui n’en rêve pas ? Un brin de jardin, un rosier à arroser, un balcon fleuri. On a toutes envie, au moins une fois par semaine, d’être entouré de verdure, de senteurs multiples, d’un soupçon d’air frais et d’un peu d’humidité. Mais par où commencer ? Lorsqu’on ne s’y connaît pas, le jardinage devient vite mission impossible. Quels outils acheter ? Quelle plante choisir et pour quelle saison ? Le jardin un plaisir ? Un cauchemar parfois ! Mais ne vous inquiétez pas Truc de Nana est là !
Les bons outils
Mon panier en main, je me lance au rayon outillage. Gonflée à bloc, je déchante vite lorsque je me trouve face à un dédale d’outils. Tous différents, a-t-on réellement besoin de tout cela pour se créer un petit balcon fleuri ? Bien sûr que non. Même les jardiniers professionnels n’utilisent qu’un minimum d’outils, le nécessaire comme on dit. Mais quels sont-ils ?

Une truelle : appelée également transplantoir elle se présente sous la forme d’une mini pelle. Elle est aussi utile pour un balcon qu’un petit jardin. Elle permet de creuser des trous adaptés à une plantation de petits plans, mais également à déterrer les plantes. Choisissez de préférence une truelle graduée, qui vous permettra de mieux juger la profondeur du trou.
Le sécateur : le plus connu et le plus essentiel des outils. Il sert à tailler vos buissons et plantes en tout genre. Une action nécessaire pour l’esthétique d’une part mais également pour la santé de la plante qui a besoin quelques fois par an d’une nouvelle « coupe ». Au rayon outillage il y a des dizaines de sécateurs alors lequel choisir ? Faites en fonction de vos besoins. Pour un balcon un simple coupe fleur est suffisant. Pour les jardins où plusieurs buissons règnent préférez un sécateur classique à lames croisées. Il est en effet plus facile à manier qu’un sécateur dit à enclume. Enfin, si vous possédez une belle surface de jardin avec arbres et buissons, tournez-vous vers les sécateurs à longs manches, appelés dans la profession ébrancheur.
Enfin ne pas oublier l’arrosoir pour un balcon ou encore le tuyau avec lance ajustable pour un jardinet ou un jardin de taille moyenne.
Quelles plantes pour cet été ?
Hydrangeas arbustifs, communément appelé hortensias d’été. Très facile à cultiver, ces hortensias ont une floraison importante et qui, cerise sur le gâteau, dure toute l’été. On aime tout particulièrement leurs formes variées, et leurs couleurs chatoyantes et changeantes. L’hydrangeas arbustifs sait illuminer un jardin mieux que n’importe quelle plante. Simple à cultiver et à entretenir, elle a également une croissance rapide. Pour des hortensias en bonne santé faîtes attention au sol qui doit être frais et bien drainé, elles ont également besoin de beaucoup de soleil pour avoir une floraison abondante. En hiver faîtes attention à ses racines, elles ne doivent pas être trop humides et le sol pas trop sec.
Le conseil pro : afin de conserver la fraîcheur du sol pensez à pailler le sol juste avant la plantation. Vous devez ainsi poser 8 à 10 cm de paille, une action à renouveler deux fois par an environ.
Le lilas des Indes : une plante tout simplement magnifique. Elle était avant réservée aux climats doux et humides du Sud-ouest, mais depuis de nouvelles variétés sont apparues, plus résistantes et plus belles les unes que les autres. La floraison est rapide et superbe, seulement trois mois pour un massif totalement fleuri. Les couleurs sont variés et évoquent la tendresse et la lumière. En automne le feuillage prend une couleur spéciale, rendant le tout absolument superbe. Si vous possédez un balcon, vous pouvez soit disposer la plante dans un grand pot, entouré de grimpantes. Vous pouvez également la palisser sur un mur orienté vers le Sud ou l’Ouest. Le lilas des Indes n’aime pas l’humidité au niveau des racines tout comme les courants d’air froid, par contre il raffole du plein soleil et de la chaleur. Pensez également à le tailler de façon assez courte lorsque l’hiver touche à sa fin.
Le conseil pro : pensez pour un lilas des indes en pot à encourager sa floraison grâce à des engrais liquides ajoutés à l’eau d’arrosage. Un moyen d’apporter les éléments nutritifs essentiels à la plante, qui a tendance à vite épuiser les ressources que lui offre le terreau.

Par Belinda Keddouche

#balcon #fleurs #jardin #nature #plantes #terrasse
Commentaires (0)
ou pour écrire un commentaire
ces articles peuvent m'intéresser