science

La Cigarette électronique: A tester ou à bannir?

Ecrit par Antoine Netter
le 22 avril 2013

Que vous soyez dans la rue, dans un bar, en boite ou même en soirée chez des amis, vous en croisez de plus en plus souvent. La clope électronique est sur tous les fronts. On vous en parle, vous la conseille, ou vous dissuade d’en acheter.
Retour sur un objet pas comme les autres.

Cela fait maintenant deux ans que vous fumez deux paquets par jour, vous toussez en vous réveillant chaque matin, votre mec n’a même plus envie de vous embrasser vu votre haleine. Là, c’est la révélation !

Pourquoi ne pas arrêter de fumer, tout de suite, là, maintenant, pour votre bien-être ?

Le problème : Cette question, vous ne la connaissez que trop bien, car vous vous la posez presque chaque matin en vous disant : « Merde, il serait vraiment temps d’arrêter ce truc », et cela n’a pour l’instant pas eu d’effet. Par chance une connaissance vous a parlé de la cigarette électronique, cet objet semblable à un stylo qui pourrait sûrement vous faire stopper la clope pour de bon.

Vous décidez de vous en procurer une. Au premier abord, c’est plutôt cool. Dès que vous ressentez le besoin de fumer, elle est à vos côtés, c’est parti ! Le taux de nicotine présent dans ce nouvel objet à la mode est supérieure à une clope normale. Oui mais vous vous dîtes que quoi qu’il en soit, elle est nettement moins nocive. 

Pas de goudron, d’engrais, de crotte de chameau (les rumeurs vont bon train dans ce domaine). Vous fumez donc cette clope avec plaisir ; le petit plus : Le nombre incalculable de parfums que vous pouvez acheter pour y donner du goût.
Est-elle réellement nocive ?

Le Pr Bertrand Dautzenberg, spécialiste du poumon à l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière déclarait récemment à l'AFP: «En tant que médecin je ne peux pas recommander la cigarette électronique». «Mais je laisserais faire un gros fumeur qui veut s'y mettre. Avec la cigarette, c'est 50% de chances de se tuer. Avec la cigarette électronique, on ne sait pas trop mais a priori c'est moins».

La dernière conférence de l'OMS pour la lutte anti-tabac, révélait que dix substances toxiques avaient été identifiées, et qu'« il pourrait y avoir des discordances entre la teneur en nicotine selon l’étiquetage et les valeurs réelles».

Personne ne semble pour l’instant en mesure de nous en expliquer davantage, mais une étude est actuellement en cours, pour un bout de temps! Selon un récent rapport scientifique, la fumée de vapeur de la E-cigarette serait semblable à la fumée artificielle des boites de nuit. Encore une rumeur.

La cigarette est à mon avis un objet à tester. Du moins si vous fumez beaucoup. Dans le cas où vous êtes une petite consommatrice, essayez tout simplement d’arrêter par vous même, tant que l’addiction n’est pas trop prononcée.

Vous pouvez aussi faire appel à un hypnotiseur. Je ne plaisante pas, apparemment leur talent permet de stopper l’addiction.

Si vous désirez tout de même en acheter une, voici un site qui vous permettra facilement de l'acquérir.

Pour conclure, ne vous y mettez tout simplement pas, c’est un conseil !

Par Antoine Netter

#électronique #addiction #cigarette #clope #conférence #drogue #E #fumer #goudron #hypnose #nicotine #nutrition #OMS #science
Commentaires (0)
ou pour écrire un commentaire
ces articles peuvent m'intéresser