sexualité

Je suis attirée par les filles …

Ecrit par Justine Andanson
le 1 juin 2010

Jeune ou moins jeune, on peut à unmoment donné se rendre compte que l’on préfère les filles.De la simple «curiosité » des corps féminins qui nous entourent à l’attirance explicitement déclarée, ce « phénomène » qui n’en est pas un est tout à fait normal. A la période de l’adolescence, on doit se livrer à […]

Jeune ou moins jeune, on peut à unmoment donné se rendre compte que l’on préfère les filles.
De la simple «curiosité » des corps féminins qui nous entourent à l’attirance explicitement déclarée, ce « phénomène » qui n’en est pas un est tout à fait normal. A la période de l’adolescence, on doit se livrer à ce que Freud appelle un choix d’objet.
Nous avons tous d’après la psychanalyse une bisexualité psychique et c’est à cette période de remaniementphysique, psychique et sexuel que le choix s’opère. Cependant, il se peut que le « comming out » arrive plus tard, auquel cas il s’agira souvent d’une homosexualité latente, inconsciente et refoulée datant del’adolescence.

La société est de plus en plus tolérante à l’égard deshomosexuel(le)s même si de trop nombreux actes homophobes persistentencore.
Se rendre compte non pas du jour au lendemain mais progressivement que l’on est attirée par les filles peut-être trèsperturbant face aux règles inculquées dans l’enfance (« un jour tu te marieras avec un beau jeune homme ») ainsi qu’aux normes sociales (un homme avec une femme). Cependant, et à moins de vouloir devenir complètement névrosée, autant apprendre à comprendre ce désir intime, à l’apprivoiser et à se l’approprier pour non pas qu’il soit gênant dans notre vie mais épanouissant, comme toute vie sexuelle se doit de l’être.

Il ne faut pas culpabiliser et surtout ne pas se dire que l’on est pas normale ; et après tout pourquoi ne pas se garder les mecs sous le coude pour avoir d’autres sensations ? Car il ne faut pas se leurrer, sexualité hétéro et homo sont loin d’être équivalentes mais peuvent toutes les deux satisfaire aussi bien l’une que l’autre et pourquoi pas devenircomplémentaires !

Il faut accepter sa différence face à l’entouragepour que eux l’acceptent aussi, et les ménager dans l’annonce de la « nouvelle » comme vous vous êtes plus ou moins consciemment ménagées pour le découvrir.

Enfin et pour finir, il ne faut pas se laisser influencerpar des propos homophobes et vous dire qu’il y en a beaucoup d’autres, avouées ou inavouées, et que ces dernières doivent vous envier de pouvoir montrer aussi aisément que vous assumer totalement votre choix departenaire.

Par Adeline M.
Experte Sexo/Psycho

#amour #coming_out #homosexualité #lesbienne #sexe #sexualité
Commentaires (0)
ou pour écrire un commentaire
ces articles peuvent m'intéresser