musique

Interview du groupe féminin les Please Call Me Madame

Ecrit par Margaux
le 26 juin 2012

Ce groupe féminin pétillant et rétro vous a fait craqué sur TrucdeNana lors de la diffusion du clip « Les jupes des Filles« . Depuis on les a suivi et on a voulu en savoir plus sur ces femmes, ces Madames, pas tout à fait ordinaires, mais qui se revendiquent comme des nanas « normales ».  On a rencontré, […]

Ce groupe féminin pétillant et rétro vous a fait craqué sur TrucdeNana lors de la diffusion du clip « Les jupes des Filles« . Depuis on les a suivi et on a voulu en savoir plus sur ces femmes, ces Madames, pas tout à fait ordinaires, mais qui se revendiquent comme des nanas « normales ». 

On a rencontré, pour vous, ces trois bouts de femmes, pleine de pep’s, de girlytude et de fun ! 

Look rétro, voix jazzy et univers décalé, Mathilde, Candice et Pauline nous font bien rire lorsqu’elles donnent dans l’auto-dérision ! 


Place à l’interview croisé. Attention, trois nanas passionnées qui parlent en même temps, ça donne des idées qui débordent. Ne perdez pas le fil !

Bonjour Mesdames, je vous laisse vous présenter…

(Toutes ensemble) : Bonjour, Margaux de TrucdeNana !

Pauline : Je suis Madame Pauline et je suis la comique du groupe.

Candice : On est toutes comiques !

Mathilde : Oui, Pauline tu es la sudiste. La fille qui boit son pastis, détendue !

Candide : A mon tour : Madame Candice, bonjour. Je suis la nana pas « en détente » du groupe. Et c’est très utile d’avoir une nana speed dans un groupe. 

Pauline : Candice, c’est la raleuse, mais du coup on a tout ce qu’on veut grâce à elle.

Candice : Pas raleuse, exigeante ! (rires)

Mathilde : Salut, moi c’est Madame Mathilde, je suis très sympa comme meuf ! (rires)

Pauline : Mathilde c’est la plus drôle, mais elle ne le fait pas toujours exprès.

Candice : C’est celle de nous trois qui a le plus d’expérience. Une certaine rigueur, dans le bon sens.

Pauline : Et elle est aussi très perfectionniste et c’est important dans le travail. En gros ça donne, une nana qui boost vers le haut, une qui détend l’atmosphère et une qui se bat pour faire entendre nos voix. 

Mathilde : On travaille toutes les trois et on a toujours plein de choses à faire, donc c’est bien que chacune est sa place.

Parlez-moi de votre univers ?

Mathilde : Les Please Call Me Madame, se sont trois femmes qui se sont rassemblées, qui viennent presque toutes les trois de l’univers de la musique noire américaine, jazz, soul, blues. Avec chacune des influences plus précises. 

Pauline, c’est vraiment la blues girl du groupe, elle aussi plus rock et direct. Candice elle a plus des influences jazz, des mélodies plus fines, des harmonies vocales jazz-soul. Et moi je suis claquettiste et je suis plus dans une recherche de mélodies poussées, j’essaye de prendre la voix comme un instrument. Et je suis aussi une chanteuse de jazz. Donc c’est un cocktail de ces trois influences.

Pauline : Pourtant le style du groupe en tant que tel, n’est ni soul, ni jazz, ni blues. 

Candice : On vient de cet univers de la musique black américaine, mais on avait envie d’un style plus moderne. C’est pour ça qu’on joue avec un ingénieur son en live, qui lance des samples, pour un côté plus électronique. On est dans la recherche d’un son propre à nous. 

Mathilde : Les mélodies sont assez pop, dansantes aussi. Donc c’est un mélange des voix chaudes avec les influences black américaines, de sons pop et de l’électro. Dans les messages qu’on veut faire passer il y a un mélange d’humour et de poésie. 

Pauline : Dans nos textes concrètement on parle de trucs de nana. De déceptions amoureuses, de talons cassés… On s’est beaucoup inspiré dans l’écriture de nos expériences personnelles, de célibataires ou de filles qui ont du mal dans la vie ! (rires) De filles normales, quoi ! 

Et il y a quelques textes qui sont un peu plus poétiques, oniriques, qui laissent place à l’imaginaire du public.

Quel est le style des personnages que vous incarnez sur scène ?

Candice : C’est rétro avant tout ! On est toutes les trois fans du vintage, des pin-ups, des années 40, 50, même parfois jusqu’à 70. Un côté très petite femme parfaite, mais qui, en fait, est tout ce qu’il y a de plus normal. Des nanas en cavalent qui ont l’étiquette qui dépasse,…

Pauline : Les Please Call Me Madame, se sont des filles qui arrivent sur scène parfaites et qui, au fil des chansons s’avèrent être des nanas comme toi, c’est-à-dire bourrées de défauts ! Trois filles qui essayent d’être des Madames, mais qui se prennent les pieds dans le tapis !

Mathilde : D’ailleurs, j’ai failli me casser la figure tout à l’heure lors du concert ! (rires)

Candice : Tu n’étais pas la seule, moi aussi je ne suis pas passé loin ! (rires) 

Parlons mode, les filles ! Vous vous habillez avec des tenues vintage dans la vie ?

Pauline : Oui, moi vachement. La plupart des robes que je porte sur scène, je les porte dans la vie. Je suis très nœud, banane, robe corole. J’adore mixer avec des accessoires très bling-bling, comme des grosses boucles d’oreilles. Des trucs un peu kitsh même, j’aime bien. 

Candice : Au quotidien, je suis un peu plus 70’s, avec de la maille, des forme loose. Je suis très vintage, j’ai beaucoup de vieux sacs en cuir très patinés, des vieux impers,…

Vous auriez des adresses mode à nous conseiller ?

Candice : A Paris, du côté de Pigalle, ya la boutique Paperdolls (rue Houdon). En tant que tel, cet endroit est incroyable, chaque détail est étudié, avec une déco de folie. Comme dans un dressing de filles, les vêtements sont exposés dans des armoires. On y trouve des créatrices très rare, exclusivement aux influences rétro, vintage.

La créatrice Nicole Van Dyck, celle qui nous a fait nos tenues de scène spécialement pour l’occasion ce soir. En friperie il y en a une nouvelle rue Yvan Letac, à Montmartre aussi. Et surtout pour les accessoires, les sacs, les objets de déco : Rose Bunker, chez qui je passe ma vie ! (10 rue Aristide Bruant, aux Abesses). 

Pauline : Et j’adore H&M aussi ! Parce que pour une fille qui n’a pas trop d’argent, H&M c’est génial. Tu peux trouver toutes les coupes vintage, rétro et après il ne te reste qu’à les accessoiriser avec de beaux bijoux, une belle paire de chaussure. 

 

Les Please Call Me Madame en plein show à l’Olympia ! 

Et vous avez une hygiène forme, sport ? 

Pauline : Depuis quelques moi, j’ai commencé le footing ! Et c’est surtout pour le souffle, pour la scène. Pour aller mieux, être bien dans sa peau, je me rends compte que ça aide vraiment de faire du sport. 

Et ambiance, plage, soleil, surf ça vous parle ? 

Candice et Mathilde : Attention au soleil ! Avec nous peaux blanches, on doit rester vigilantes.

Pauline : J’adore l’été, le soleil ! Je pense que la plage, c’est ce que je préfère le plus au monde, avec l’océan. Je suis une bordelaise, alors les vagues, l’océan c’est vraiment mon truc. 

Et cet été on vous retrouvera sur la plage, alors ?

Pauline : Cet été on sera en résidence, on va répéter. Avec nos musiciens, on va travailler notre son et notre mise en scène de façon plus intensive. 

Mathilde : On a une grosse date à la rentrée au Divan du Monde (le 6 octobre) et on veut vraiment bien roder tout notre spectacle avant.

Pas de vacances les filles ? 

Pauline : Je vais m’accorder une semaine de vacances à Lacanau. 

Candice : Pauline habite à Aix en Provence, donc nous quand on vient la voir, on part en vacances ! 

Et ce n’est pas trop difficile de travailler à distance ? 

Mathilde : Non, on s’organise vraiment bien. 

Pauline : C’est-à-dire que du coup, quand je monte à Paris (très souvent), on condense et on est très efficaces. On se prépare des grosses séances intensives de boulot. 

Mathilde : Et on essaye aussi de mieux gérer notre gestuelle. On pense prendre une chorégraphe pour améliorer votre gestuelle et notre utilisation de l’espace scénique. Et il y aura surement des petites surprises, puisque je suis claquettiste…

Pauline : On a commencé aussi à travailler un peu la mise en scène, pour créer d’avantage une recherche visuelle, par rapport à l’aspect poétique et comique de notre univers. 

Candice : On est un peu comédiennes nous même ! En tout cas on a une belle équipe autour de nous.

Merci Mesdames ! On vous souhaite un bon été et on se retrouve en octobre au Divan du Monde pour voir le résultat. 

Plus d’infos sur leur site internet ! 

On finit en musique, avec leur clip « Les jupes de Filles » ! 

Par Margaux Rousselot de Saint Céran 

#électro #été #blues #bunker #candice #chanteuses #concert #femme #friperie #girly #jazz #look #Mathilde #mode #musique #paperdoll #Pauline #pop #rétro #rencontre #rose #soul #style #univers #vintage
Commentaires (0)
ou pour écrire un commentaire
ces articles peuvent m'intéresser