Lussi

Interview de Lussi in the Sky pour la sortie de son EP

Ecrit par Justine Andanson
le 10 juin 2011

Vous connaissez toutes Lussi (in the Sky), candidate à l’émission « Nouvelle Star »  2010. Nous sommes allées à sa rencontre pour la sortie de son EP très rock’n’roll « Eponyme« . Arborant un carré impeccable, un trait d’eyeliner rétro et une sublime robe Sandro rose poudré, la jolie néo rockeuse/bourgeoise a bien voulu répondre à toutes […]

Vous connaissez toutes Lussi (in the Sky), candidate à l’émission « Nouvelle Star »  2010. Nous sommes allées à sa rencontre pour la sortie de son EP très rock’n’roll « Eponyme« . Arborant un carré impeccable, un trait d’eyeliner rétro et une sublime robe Sandro rose poudré, la jolie néo rockeuse/bourgeoise a bien voulu répondre à toutes nos questions… Interview.

Depuis combien de temps fais-tu de la musique ? 

J’en ai toujours fait ! Il y avait toujours des guitares à la maison. Dès que je pouvais en prendre une et chanter je le faisais. Quand j’étais petite, mon père était guitariste amateur. J’ai baigné dans un univers passionné de musique.

A quel moment as-tu décidé d’en vivre ? 

Vivre de la musique a toujours été ma vocation première. J’ai plusieurs passions mais la musique a toujours été plus forte que toutes les autres. J’ai toujours fait beaucoup de musique et dès que j’ai pu entrevoir une carrière professionnelle, je l’ai fait.

Quelles sont tes autres passions hormis la musique ? 

J’ai fait des études d’arts plastiques. Après un BTS design industriel, j’ai fait une licence d’histoire de l’art. Je suis très intéressée par les arts appliqués, la déco et la mode. Aujourd’hui, j’ai la chance de pouvoir mêler mes différentes passions. J’ai dessiné une collection de chaussures pour la marque Buggy Shoes. Je considère les chaussures comme des accessoires addictifs (rires) ! Cette expérience m’a permis d’allier le dessin et la création. Donc c’est plutôt chouette.

Comment décrirais-tu ta musique ? 

Avec la Nouvelle Star, j’ai très vite été cataloguée comme une rockeuse. C’est quelque chose qui est en moi. Dans toutes mes chansons, il y a un esprit rock qui ressort. Dans mon EP, je suis allée chercher dans le disco et dans la pop. L’intention première avec cette musique c’est de rallier tout le monde. Je n’avais pas envie de toucher que ceux qui écoutent un style de musique particulier. Mon objectif c’est que ça plaise à tout le monde.

As-tu rencontré certaines difficultés pour réaliser ton EP ?

J’ai autofinancé mon album donc la première difficulté a été de trouver les moyens humains nécessaires. Aujourd’hui, produire un disque demande beaucoup de temps et d’argent. Avec cet EP, j’ai voulu affirmer une certaine indépendance suite à ma mauvaise expérience avec Sony Music. 

Tu chantes en anglais et en français. Dans quelle langue te sens-tu le plus toi-même ? 

En français ! Un EP est composé de cinq titres. Cela n’a pas été facile de choisir parmi les vingt morceaux que j’avais déjà composés. Et il s’est avéré que sur les cinq titres, deux sont en anglais. Mais 95% des titres que j’ai écrits jusqu’à présent sont en français. C’est dans cette langue que je m’affirme le mieux.

Quel est ton niveau en anglais ?Moyen (rires) ! Mais j’ai fait des études en Angleterre donc ça aide quand même !

Tu as repris la chanson emblématique « Whole lotta love » de Led Zeppelin. Qu’aimes-tu chez lui ? Et qu’as-tu voulu donner à sa chanson ?

L’univers de Led Zeppelin m’a toujours été très familier. Robert Plant (le chanteur de Led Zeppelin) est un dieu vivant du chant. C’est un morceau sur lequel je m’éclate beaucoup. Mais je n’ai pas la prétention d’avoir réécrit la chanson ni de lui avoir redonné un souffle. 40 ans après sa création, l’original n’a pas pris une ride. J’ai rajouté des sons pop et électro. Sans parler de réactualisation, j’ai voulu apporter à cette chanson une touche 2011.

Quelles sont les autres chansons que tu aimerais reprendre ? 

Il y en a plein. Mais maintenant, place aux compositions ! Aujourd’hui, j’ai surtout envie de mettre en avant mon répertoire personnel.

Tu as fait la Nouvelle Star. Qu’est-ce que cette émission t’a apporté et est-ce qu’elle t’a desservi à des moments ? 

Je pense qu’elle m’a dix fois plus apporté qu’elle ne m’a enlevé. Aujourd’hui, c’est que du bonus. Quand je suis arrivée au casting de l’émission, je me suis dit que si à un moment je me sentais formatée je partirais. Je ne vais pas cacher que j’ai une personnalité, assez affirmée et déterminée et la production l’a très vite senti. Donc à aucun moment ils ont essayé de m’imposer quoi que ce soit. Toutes les chansons que j’ai chantées dans l’émission je les avais choisies. Donc cela s’est très bien passé. J’ai énormément appris sur l’expérience télévisuelle. L’étiquette Nouvelle Star ne me colle pas à la peau d’une manière péjorative. La plus grosse difficulté à la sortie d’une émission comme celle-là c’est qu’on est attendu au tournant et qu’il ne faut pas se rater. 

Et comment te sens-tu sur scène ?

J’adore partager avec le public. Que je sois seule sur scène ou accompagnée d’une dizaine de musiciens, je m’y sens très bien.

Comment les gens du métier ont réagi en apprenant que tu allais participer à la Nouvelle Star ? 

J’ai longuement hésité avant d’y aller et Anaïs (la chanteuse) m’a largement encouragée à passer le casting. D’ailleurs, 99% de mon entourage professionnel et personnel m’a poussé à le faire.

Quelles chansons conseillerais-tu à nos lectrices pour les écouter sur la plage ? 

« Faite pour dormir » de Brigitte Bardot. C’est un titre berçant. Sinon « Patterns » de Band of Skulls pour donner la patate. C’est l’un des meilleurs groupes de rock des années 2010-2011. Et « Express Yourself » de Madonna.

Comment qualifierais-tu ton style vestimentaire ? 

J’aime bien le style bourgeoise un peu pin-up. Tiré à quatre épingles, petite veste, petite robe, eye-liner, vernis et tatouages.

Tes designers favoris ? 

Manoush pour les tenues de scène et Buggy Shoes pour les chaussures. Je rêverais de porter du Jean-Paul Gaultier.

Tes boutiques préférées ? 

J’achète beaucoup sur Internet. J’adore le site Monshowroom.com. Quand je suis de passage dans la capitale, j’aime bien flâner dans la boutique Manoush sur l’avenue Montaigne. Sinon j’adore H&M parce qu’il y a tout et n’importe quoi. C’est une véritable mine d’or.

Merci Lussi pour toutes tes réponses !

Propos recueillis par Justine Andanson, en collaboration avec Emeline Salomez.

#évenement #EP #lussi #musique #nouvelle #rock #rockeuse #sky #star
Commentaires (0)
ou pour écrire un commentaire
ces articles peuvent m'intéresser