acteur

L’avis d’une cinéphile pour la Nuit des Oscars 2014

Ecrit par Marie TERRY
le 3 mars 2014

Trucs de Nana a eu l'immense privilège d'avoir rien que pour vous, une envoyée spéciale surtout très spécialisée en cinéma, une jeune de 20 ans, fidèle lectrice de Trucs de Nana, étudiante en ciné qui a crée sa propre boite de production. Pour nous, elle a passé une nuit blanche pour noircir ces pages, à scruter les paroles de la présentatrcie Ellen DeGenere, à regarder les beaux gosses, comme Leonardo Di Caprio, à regarder les prestations des belles actrices comme Cate Blanchett, à ne pas perdre une minute de cette belle cérémonie. A lire là maintenant sans attendre!    

Installée dans ma chambre d’hôtel (oui, je suis obligée de louer une chambre d’hôtel car je n’ai pas Canal , qu’est ce qu’on ferait pas pour l’amour du cinéma…), j’aperçois enfin le soleil de Los Angeles, à 1h du matin. Après deux heures et demi de tapis rouge, où l’intégralité du gratin mondial est passé, on n’aura retenu qu’une seule audace vestimentaire : 

Pharell fait son show en short ! (pas sûr qu'on en attendait tant)

Enfin le moment est arrivé, la 86e cérémonie des Oscar qui offre à ses lauréats les récompenses les plus prestigieuses du cinéma mondial. La soirée était présentée par Ellen DeGeneres, la talk show host la plus connue des Etats-Unis pour son humour décapant.

La présentatrice Ellen De Generes fait aussi son show…

Elle a ouvert avec un monologue hilarant, en n’épargnant aucun des nommés ! Elle a également fait appel à un livreur de pizzas au milieu de la soirée, pour ceux qui auraient un petit creux, avec distribution d’assiettes en carton et pourboire (plus ou moins généreux selon le budget du film dans lequel étaient nommés les artistes) à mettre dans le chapeau « à la Mary Poppins » de Pharrell Williams. Mais elle a surtout fait l’histoire, en postant le « selfie » le plus retweeté de tous les temps et a, bien entendu, totalement cassé le serveur de Twitter !(2, 5 millions de fois à 8h du matin).

oscars selfie

El les récompenses sont :

Le premier Academy Award a été décerné à Jared Leto pour son rôle dans « Dallas Buyers club ». Il était donné favori et pour cause. Il est bouleversant dans ce film avec lequel il a fait son retour au cinéma qu’il avait quitté depuis de nombreuses années. La gracieuse Lupita Nyong’o a, elle, remporté l’Oscar du meilleur second rôle féminin. C’est son premier film en tant qu’actrice (elle était avant dans la production) et la profession est déjà à ses pieds ! 

Durant la soirée, on a fait quelques pauses musicales avec « Happy » de Pharrell, nommé pour « Moi, moche et méchant », qui a fait danser la salle entière, U2 avec « Ordinary Love », nommé pour « Mandela » mais aussi Pink  qui chantait « Over the rainbow », en souvenir du magicien d’Oz. Standing ovation à chaque reprise, le show à l’américaine !

Pharrell

Les meilleurs costumes et décors ont été décernés à « The Great Gatsby », sans surprise. C’étaient les seuls aspects du film qu’on ne pouvait pas critiquer (pour le reste…).

Cocorico ! La France était représentée par le court-métrage d’animation « Mr Hublot » qui ne partait pas du tout favori donc quelle joie d’entendre ce french accent sur la scène du Dolby Theatre !

Pour ce qui concerne le meilleur film étranger, pas de surprise : « La Grande Belleza » de Paolo Sorrentino. Film très fellinien, qui avait été présenté en compétition à Cannes et qui était reparti bredouille. Heureusement, il s’est bien rattrapé !

Le grand gagnant de la soirée était « Gravity », d’Alfonso Cuaron qui a remporté pas moins de 7 Oscar (effets spéciaux, mixage et montage son, photographie, montage, musique et réalisateur !) Presque un sans faute pour ce film incroyablement audacieux qui ne devait pas donner grand chose sur le papier, au départ.

L’Oscar de la meilleure actrice a été remis à Cate Blanchett, brillante de désespoir, dans « Blue Jasmine ». Septième lauréate pour une actrice de Woody Allen ! On sait ce qu’il nous reste à faire…

On attendait avec impatience le battle Leonardo-Matthew pour l’Oscar du meilleur acteur. Et c’est finalement Matthew McConaughey qui l’a arraché à son partenaire dans la scène mythique du « Wolf of Wall Street » où il se tape la poitrine. (Est-ce que quelqu’un peut faire un câlin à Leo, par pitié ?).

leonardo gif animé

En même temps, Matthew est génial dans « Dallas Buyers Club » et il revient de loin. Il n’a fait que des nanars pendant une dizaine d’années avant de faire des choix plus intéressants comme « La Défense Lincoln », « Mud », pour finir avec « Dallas Buyers Club » pour lequel il a perdu 20 kilos et on sait que l’Académie aime ça !

Matthew McConaughey

Enfin, l’Oscar le plus prestigieux de la cérémonie a été décerné à « 12 years a slave » et a donc marqué l’histoire puisque c’est la première fois, dans l’histoire du cinéma et de la société américaine, qu’un réalisateur noir remporte cet Oscar. Le réalisateur Steve McQueen était très ému et il avait de quoi ! Les studios américains ne veulent plus produire que des block busters et ce sont désormais les acteurs, qui ont le sens du cinéma, et qui se mettent à défendre des projets comme celui-ci, produit par Brad Pitt.

Brad Pitte

On retient aussi que George Clooney avait produit le meilleur film de l’année dernière « Argo » et Leonardo DiCaprio qui, cette année, a produit « The Wolf of Wall Street ».

Après 4h de cérémonie, on en voulait encore ! Mais il faudra attendre l’année prochaine…

Vive le cinéma ! Vive les Oscars !

 
Coline Maisel (Magic Time Productions)

#acteur #actrice #cérémonie #Cinéma #film #Leonardo DiCaprio #Matthew McConaughey #Oscars 2014 #stars
Commentaires (1)
  1. Louyse-Ludivine-Astro-Coach

    Kate bonjour!
    Il y a plusieurs raisons à ta demande et tes interrogations:
    Tu as peur de souffrir et ton égo t’en empêche; Aussi tu préfères quitter plutôt qu’on ne te quitte!
    As-tu vu autour de toi des personnes proches ayant vécu ce genre de situation?
    Tu sais aussi que tu plais et tu n’es pas indifférente aux charmantes personnes qui gravitent autour de toi. Le choix est tellement vaste que tu te sert comme s’ils étaient de la friandise"
    Pour autant, ce que je ressens chez toi, c’est une angoisse permanente, peur de la mort aussi, alors tu brûles la chandelle par les deux bouts" Et tu ne prends pas le temps de te poser" pour connaître vraiment l’autre et de pouvoir peut-être ainsi l’aimer vraiment" Pense à mes dernières phrases et tu comprendras maintenant pourquoi tu agis ainsi. Amicalement .Louyse-Ludivine

ou pour écrire un commentaire
ces articles peuvent m'intéresser