freegans

Freegans : des écolos plutôt originaux !

Ecrit par Justine Andanson
le 1 juin 2010

« La solution à la faim dans le monde? Les poubelles de New York! » Ce n’est pas moi qui le dit mais les membres du mouvement freegan, dont le nom est une contraction des mots « free » – qui signifie « gratuit » en anglais – et « vegan », végétarien. Ce mouvement, qui réunit plusieurs idéologies à la fois (écologie, […]

« La solution à la faim dans le monde? Les poubelles de New York! » Ce n’est pas moi qui le dit mais les membres du mouvement freegan, dont le nom est une contraction des mots « free » – qui signifie « gratuit » en anglais – et « vegan », végétarien. Ce mouvement, qui réunit plusieurs idéologies à la fois (écologie, altermondialisme, anticapitalisme, anarchisme), est né il y a quelques années à New York et consiste essentiellement à récupérer de la nourriture dans les poubelles des grands magasins et restaurants…pour sa propre consommation . Eh oui, après le régime végétarien, le régime macrobiotique et j’en passe, voici venue l’ère du déchétarisme ou plutôt comment se nourrir gratuitement!
[image]http://www.trucdenana.com/photos/20071411-freegans_grand.jpg[/image]

Car tel est l’objectif principal des freegans : ne plus avoir à débourser un centime pour pouvoir manger (ils réclament d’ailleurs l’abolition de l’argent, cette  » valeur fictive instaurée par la société « ) . Non pas parce qu’ils sont pauvres – ce ne sont pas des sans-abris, ils travaillent et possèdent un domicile -, ni même particulièrement radins mais parce qu’ ils prônent la gratuité de la nourriture pour tous et appellent à boycotter un système économique de production de masse uniquement basé sur le profit, l’exploitation humaine et la destruction de notre planète . Selon eux, chaque produit que nous achetons (que ce soit des aliments ou autre chose : la récupération des détritus pratiquée par les freegans s’étend à toutes sortes de biens de consommation) a des conséquences dramatiques sur notre société et notre environnement, et dont nous n’avons absolument pas conscience. Il faut donc, autant que possible, éviter d’acheter!
Facile à dire, me direz-vous, mais alors comment faire pour se procurer le nécessaire (et le superflu) ? Très simple, vous répondraient les freegans, il vous suffit de pratiquer le « dumpster diving », traduction : la plongée dans une benne à ordures! Vous grimacez de dégoût? D’accord, d’accord, c’est vrai que ça n’a rien de très glamour mais sachez tout de même que contrairement à ce que l’on pourrait croire, les marchandises récupérées par les freegans sont la plupart du temps en bon état (parfois même neuves) et parfaitement comestibles ou utilisables . Ainsi, la nourriture jetée par les grandes surfaces se présente souvent encore emballée dans son contenant d’origine. Et c’est pareil pour tout le reste : vêtements à peine ou pas du tout portés, livres à peine lus ou disques à peine écoutés, meubles tout juste abîmés, chaîne hi-fi ou petit électroménager ayant à peine servi…Bref de quoi aménager votre appart’ sans vous ruiner!

C’est justement contre ce gaspillage monumental, résultat d’une société qui nous pousse à consommer toujours plus et à remplacer sans cesse nos objets à peine usés par leur version plus récente, que les freegans entendent lutter en tentant de le réduire à leur façon. En montrant aux gens qu’il est possible de se nourrir à la fois gratuitement et sainement, ils espèrent faire reconnaître leur théorie selon laquelle nous pouvons convertir la perte en ressource pour satisfaire nos principaux besoins, tout en vivant sous le signe de l’écologie, de la coopération et du partage. Vous partagez leurs convictions? Alors vous savez ce qu’il vous reste à faire!

Allez faire un tour sur le [url=http://www.freegan.fr/]site français des freegans[/url], vous verrez, c’est plutôt drôle !

Photos : [url=http://freegan.info]freegan.info[/url]

Par Caroline Salvetti.

#écologie #économie #consommation #freegans #fruits #gaspillage #légumes #ordures #poubelles
Commentaires (0)
ou pour écrire un commentaire
ces articles peuvent m'intéresser