Sport

Fitness géant Reebok & Les Mills

Ecrit par Elodie Pimbert
le 6 mai 2015

Et de deux ! Après le gros succès de 2014, le 16 mai prochain, le cœur du Grand Palais à Paris se transforme à nouveau en véritable salle de fitness géante à l’initiative de Reebok & Les Mills. Justine de Trucs De Nana sera de la partie avec à la clef reportage pour la chaîne MCS Bien-être, live tweets et bien d’autres choses ! Un pur moment sportif comme on les aime :) 

À l’heure où on commence à prendre de bonnes résolutions pour un corps de rêve à la plage, REEBOK et LES MILLS, les 2 grands acteurs du fitness, s’associent pour la deuxième année consécutive afin de nous offrir « la plus belle salle de fitness du monde ». Tout au long de la soirée sous la splendide verrière du Grand Palais, Justine de Trucs De Nana ainsi que plus 5 000 participants survoltés bougeront aux rythmes de musiques frénétiques !

AU PROGRAMME :

  • Un remix détonnant de 9 cours Les Mills proposés par les meilleurs trainers d’Europe avec en guest star Mr Gandalf Archer Mills, chorégraphe LES MILLS de Nouvelle-Zélande.
  • Des « Show » de danses avec les jolies Fauve Hautot et Laure Courtellemont
  • Et pour la première fois cette année, soirée et DJ SET jusqu’à 1h du matin ! Le Grand Palais se transformera alors le temps d’un soir en « plus grand night-club du monde »


Et rien que pour vous les nanas, la très talentueuse danseuse Fauve Hautot et la championne de Ragga Jam reconnue mondialement Laure Courtellemont, ont répondu à quelques questions.

La danse et vous, c’est une histoire d’amour depuis longtemps ?

Laure : Je ne peux pas dater ma rencontre avec la danse, à vrai dire rien ne l’a véritablement déclenchée. J’ai une relation étrange avec cet art, car je n’arrive pas à le percevoir comme une activité, je le compare souvent à la nourriture ;). On prend toujours un tel plaisir à manger, et on le fait quotidiennement, car le corps le demande, cela fait partie intégrante de la journée. C’est nécessaire. La danse m’est nécessaire ! Elle est ma première langue, avant le français.

Fauve : J’ai commencé la danse vers l’âge de 5 ans, grâce à mes parents. Je n’ai jamais cessé, ou presque depuis ! Une histoire qui n’est pas près de s’arrêter !

Qui est votre modèle dans la danse ?

Laure : J’en ai tellement ! Je dirais Luam KEFLEZGY pour ce qu’elle a accompli, elle représente à mes yeux la liberté ; pour sa vision et ses stratégies, son esprit et sa danse. Mais la liste pourrait être longue… Martha Graham et encore d’autres grands esprits de la danse.

Fauve : Il y a la grande Cyd Charisse, et aussi évidemment Marie-Claude Pietragalla.

Vous nous prévoyez un show incroyable le 16 mai prochain au Grand Palais. Un petit avant-goût, histoire de nous mettre l’eau à la bouche ?

Laure : Je vais juste donner le meilleur de moi et tenter de diriger mes danseurs pour qu’ils donnent le meilleur d’eux-mêmes, en présentant un défilé danse de cette marque authentique qu’est Reebok ! Un beau challenge !

Fauve : Nous serons une douzaine d’artistes danseurs d’univers différents sur scène. Du rock, de l’énergie et de la joie ! Venez !

Qu’est-ce qui vous a donné envie de participer à cet événement ?

Laure : Le Grand Palais pour la beauté du lieu et Paris, c’est ma ville et mes racines.

Fauve : Reebok. C’est une superbe équipe, je suis ravie de travailler avec eux. Et puis Le Grand Palais bien sûr, une fois dans ta vie, comment louper l’événement ?!

Où trouvez-vous votre inspiration lorsque vous réalisez une choré ?

Laure : Simplement dans la musique. Elle est ce qui me fait avancer. Elle me guide.

Fauve : J’écoute énormément tout ce qui se trouve dans la musique. Après c’est ma tête. Elle dessine le déplacement, le mouvement.

Qu’est-ce que vous préférez dans la danse, dans le spectacle ?

Laure : Le langage, offrir son mouvement au monde, présenter l’harmonie entre le corps et la musique, être un instrument de musique… Je me stoppe aha, la liste est trop longue 😉

Fauve : L’adrénaline, le trac avant de monter en scène, le partage direct avec le spectateur, l’oubli de soi lors de la performance, tu ne penses plus à rien, tu danses. Et pour finir sur la joie, c’est vraiment un pur moment de bonheur !

À quoi pensez-vous sur scène ?

Laure : Je ne pense plus… je ressens et je me laisse porter.

Fauve : À rien ! Si tu danses vraiment, tu ne penses à rien, tu ressens juste.

Comment vous entraînez-vous ? Faites-vous du fitness ?

Laure : Non… je suis un mauvais exemple certains diront. La danse est mon tout. Mes secrets sont plus dans le mode de vie, beaucoup d’étirements et beaucoup d’eau ! Manger et vivre sainement c’est mon fitness en quelque sorte.

Fauve : Je m’entraîne lors des créations de chaque projet. Quand j’étais plus jeune, l’entrainement était quotidien. Je ne fais pas de fitness par contre, mais je cours assez régulièrement.

Vous avez des projets en tête ?

Laure : Concentrer mon travail aux États-Unis pour réaliser mes rêves de chorégraphe et amener ma vision sur scène à l’étranger.

Fauve : Plein de choses arrivent, tournage, Danse avec les stars… À l’avenir, j’aimerais monter un spectacle aussi et faire un film autour de la danse. Un jour, ou pas.. L’avenir nous le dira !

Pour les nanas qui ne sont pas sport, vous avez un conseil pour les motiver ?

Laure : En y mettant du sens, des valeurs et en enseignant le dépassement de soi, sans être dans une compétition autre qu’avec soi même ! Le rendre plus accessible.

Fauve : Il faut que le corps et la tête y trouvent un intérêt, et pas un effort douloureux à fournir. Comment les rendre plus assidus ? Peut-être en rendant l’effort amusant !

Un peu de folie ne fait pas de mal, si vous étiez ministre du Sport, que feriez-vous pour donner aux gens envie de bouger ?

Laure : Je permettrai au sport d’être plus accessible et visible, par des activités gratuites et bien pensées. Je considérerai les sportifs de haut niveau comme des rôles modèles et leur permettrai d’être plus accessibles aux jeunes, par des évènements, conférences dans les écoles, par des reportages. Les sportifs médaillés ou reconnus ont de sacrées histoires de vie à raconter et ça inspirerait tellement les jeunes ! Je réintégrerai le sport à l’école comme un sujet central au programme. Certains pays le font déjà en demi-journée, je trouve ça très bien ! On peut tout enseigner par le sport, avec pédagogie, tout le monde trouve sa place, et ENFIN fusionner avec ce qui nous est le plus cher et le plus important : notre corps.

Fauve : Alors là, la question est compliquée ! Je réfléchis et je vous dis ça le 16 mai au Grand Palais 😉
MERCI les filles pour vos belles paroles très motivantes ! Et si, comme Justine, tu veux vivre cette expérience inoubliable le 16 mai prochain au Grand Palais inscris toi ici. Rendez-vous lors de la soirée sur le Facebook, Twitter et Instagram de TDN (#REEBOKLESMILLSPARIS) pour ne rien manquer ! On compte sur toi, sois en forme 😉
Tentées par d’autres événements sportifs ? Foncez, le choix est grand ! La Sarabande des Filles à La Rochelle, We Own the Night by Nike, le raid urbain féminin Pop in The City ou encore la Color Run ; TDN y a participé, c’est top 😉
Et pour une course qu’entre nanas on choisit : La Parisienne. Cette année pour célébrer sa 19e édition, danse, fitness, salon bien-être seront au rendez-vous les 11-12 et 13 septembre, et tout ça rien que pour nous les filles. TDN est fan ! Dernier petit conseil de la redac’ : surtout on n’oublie pas la préparation en amont d’une course, c’est essentiel.

#Evénement #fitness #géant #Les Mills #paris #Reebok #sport
Commentaires (0)
ou pour écrire un commentaire
ces articles peuvent m'intéresser