Confinée, j’en profite pour …..

Ecrit par Marie TERRY
le 18 mars 2020

Non, je ne prononcerai pas les mots, on les entend trop. Même s' il faut évidemment les écouter et surtout les intégrer dans cette nouvelle donne. Ne minimisons surtout pas ce qui nous arrive. Et là, le nous est vraiment collectif. Alors juste un article pour garder le lien, échanger et peut-être pendre des idées. Plan C comme confinement, j'en profite pour ?

J’en profite pour ralentir

Obligée, vous me direz. Evidemment, ce mot ne peut convenir à tous ceux et celles qui oeuvrent pour nous et notre santé. Eux, ils accélèrent au contraire. Les chercheurs jouent la montre, les hôpitaux passent à des degrés supérieurs pour arriver à prendre en charge tous les patients, le corps médical ne compte plus ses heures. On leur dit merci et on estime qu’on a beaucoup de chance de, nous, pouvoir ralentir. Evidemment que beaucoup d’entre nous travaillent encore mais le rythme n’est plus le même. Alors apprécions cette période où on se pose pour mieux gérer le boulot et en un mot, peut-être, mieux vivre le quotidien.

J’en profite pour mieux vivre avec

Les nouvelles donnes suite à cette pandémie. Comment ne pas reconsidérer ce qui nous semblait utile, voire indispensable ? Les déplacements, les achats de toute sorte, les parenthèses coiffeur, les restos, le besoin fou de sortir..

Les personnes avec qui je suis maintenant 24h/24h: mon mec, mes enfants, ma coloc, mes parents….On va tester le mieux vivre ensemble et peut-être plus profiter de ces moments exceptionnels.

J’en profite pour ranger

Ironie du calendrier, nous sommes dans la pleine période de nettoyage de printemps ! Alors, on y va, bureau en tête, on range, on trie, on jette (enfin on jettera quand on pourra). Bref, on se concoone un nouvel intérieur, plus libre.

J’en profite pour changer ma déco

Avoir enfin le temps de se  poser chez soi, d’optimiser son espace, de changer les meubles, de revoir des rangements.

J’en profite pour prendre des news de mon entourage

Peut-être qu’isolée comme nous sommes, serons nous peut-être plus proches avec les autres ! A méditer. Bien sûr, la priorité est aux personnes de notre famille, nos grands-parents, nos parents, mais aussi nos amis. Réapprenons le coup de tel et même la correspondance; rien que le mot est beau. Ecrivons. Mais comme je ne suis pas sûre que poster une lettre soit un cas de force majeure de déplacement,  conjuguons le doux plaisir d’écrire (presque) à la période de l’envoi électronique. On a tous une personne à qui écrire et une bonne raison de le faire.

J’en profite pour cuisiner inventive

Avec un peu plus de temps, on va apprécier de cuisiner. Même si on a toutes plus ou moins anticipé sur les courses, il faudra faire avec ce qu’on a dans le frigo et dans les placards. On n’a pas l’ épice qu’il faut? On trouve une autre idée. Car là aussi, je ne suis pas sûre que faire les yeux doux à monsieur l’agent pour acheter de la coriandre passe…Bref, on s’inspire de recettes et on s’inspire tout court. Imagination, envie de faire de cette nécessité un plaisir.

J’en profite pour lire

Même Madame le Ministre du travail le recommande, alors. Et oui, réapprenons le goût des mots, la nourriture spirituelle dont notre tête a besoin. Malheureusement, on sait que les sorties des éditeurs en mars, avril seront décalées. Heureusement, on peut commander des livres et les recevoir chez soi.  Ne laissons pas tomber les librairies indépendantes, qui peuvent éventuellement garantir une livraison. A suivre au vu des jours qui passent.

J’en profite pour faire du sport at home

Il faut rester actif et mobile. Plus facile à faire si vous êtes à la campagne, dans une maison avec jardin, au bord d’un lac.., le rêve quoi. Mais si vous êtes malheureusement dans un petit espace, petit appart en pleine ville, j’avoue, le pire, il faut quand même se bouger et ce, sur un tapis. On a la solution qu’il vous faut avec les programmes de la plateforme Boosty. Facile et ludique, plus d’excuses pour ne pas s’astreindre à une activité. Vu qu’on n’a plus de contact physique, jouons le jeu de l’activité.. physique:)

J’en profite pour faire mes albums photos

Là aussi, on a, je pense tous du taf. Et on se dira, c’était avant, et c’était cool. Mais ce temps reviendra et ce sera cool. Il suffit de voir les slogans des compagnies aériennes: Achetez maintenant et partez quand vous voulez….euh, quand on pourra.

J’en profite pour faire ce que j’ai envie de faire

Mais surtout pas, de ne rien faire car il ne s’agit pas d’un jour, d’un week-end mais de plusieurs jours: 15 ou 45?  Et si je me lançais dans l’écriture d’un livre? Si je devenais artiste? Bon certes, pour l’instant, on est plutôt cours avec tuto comme par exemple avec The Artist Academy, la plateforme qui propose des cours vidéos en ligne avec des génies d’exception. Studio Harcourt enseigne la photographie, Eric Emmanuel Schmitt, Bernard Werber ou encore Douglas Kennedy l’écriture, François Berléand le théâtre, Gautier Capuçon la musique.. Autant de bonnes vocations appelées à naitre?

Ce sont juste des idées …:) L’essentiel est de continuer à rythmer sa journée pour ne pas se laisser emportée par un côté tentant de chiller à la maison, à instaurer une routine comme l’apéro à 19h?  Car on peut même prendre l’apéro derrière son ordi: Les Japonais ont carrément donné un nom à cette nouvelle habitude : l’on-nomi (l’online drinking).

Oui, on est en guerre comme a dit notre Président mais on est en 2020 et on a tous les outils pour accepter au mieux le confinement et les restrictions: Skype, Whattapps, internet, les réseaux sociaux….Notre questionnement va surtout vers le corps médical pour savoir si, lui a les bons outils pour lutter contre cette guerre et là, 2020 ou pas, ce sont toujours des hommes et des femmes dévoués pour les « touchés » de cette foutue guerre, les nouveaux soldats. Merci à eux.

A vos idées, je me sentirais moins seule devant mon ordi.

Commentaires (1)
  1. Arthur

    Super article plein de poésie !
    Ça donne envie de rester confiné plus longtemps avec sa famille !

ou pour écrire un commentaire
ces articles peuvent m'intéresser