Et

Et si je voyageais seule ?

Ecrit par Julina Jean-Joseph
le 17 juillet 2015

Chaque année, de nombreuses femmes font le choix de partir seules en voyage avec des idées bien ancrées et plein de bonnes raisons qui les motivent  Le solo travelling, comme disent nos amis british, est en plein essor. TrucsDeNana a rencontré l'une d'entre elles. Forte de cette expérience en cours, elle a quelques conseils à donner pour vous, les nanas qui décidez de mettre les voiles seules et ce quelque soient les raisons.

Que ce soit pour quelques jours de vacances ou pour un plus long périple, voyager seule est un vrai challenge, une vraie expérience très enrichissante, un vrai défi que l'on se lance. Cela concerne un nombre de plus en plus croissant de nanas : WEGOSOLO a interrogé 100 femmes sur leurs motivations à voyager et parmi elles 28% voyageaient seules par amour de la liberté, 17 % par esprit d’aventure, 15 % pour mieux se connaître. Suzanne, notre nana de l'été,  est encore dans un autre cas de figure, elle voyage seule pour un projet professionnel: un long tour d’Europe pour son projet Europe Next Door. Elle a accepté de nous liver quelques conseils tirés de son expérience. A lire sans modération.

Suivre son intuition

Voyager seule, c’est un peu comme quand quelqu’un vous confie un secret. On se sent privilégiée, pleine d’excitation… mais un peu inquiète aussi. La sécurité est probablement la première peur qui saisit les femmes avant de partir. Evidemment, tout dépend des pays que l’on souhaite visiter. En vous renseignant bien sur l’endroit avant de partir (guides de voyage, forums de voyageurs), vous saurez à peu près à quoi vous en tenir. Beaucoup de destinations sont très sécurisées, il vaut probablement mieux commencer par celles-là. Mais c’est vrai qu’on est toujours un peu plus vulnérable. Mon conseil n’est pas miraculeux, mais je pense que c’est le plus important : suivez votre intuition ! Cette situation vous met mal à l’aise ? Alors partez, même s’il n’y a pas l’indice d’un danger apparent. Avec le voyage, je crois que l’on développe une sorte de sixième sens qui permet de dire ce qui est bon – ou pas – pour nous. À vous de le développer !

L'avis TDN : D'autres nanas rejoignent Suzanne dans cette intuition et parlent d'animalité, de défense naturelle.

Ces maginifiques photos proviennent du compte instagram de Suzanne/Europe Next Door

Faire des rencontres inoubliables

Ce qui est chouette quand on voyage seule, c’est l’on se rend vite compte que… justement on est loin d’être toute seule ! J’ai croisé sur ma route beaucoup de voyageurs en solo, dont la plupart étaient d’ailleurs des filles. Ces personnes-là sont toujours ouvertes à discuter, partager un verre, voire faire quelques visites ou sorties. Plus ouverte, on rencontre des gens plus facilement que lorsque l’on part à plusieurs. Pour faire des rencontres, il y a quelques endroits stratégiques : les auberges de jeunesse (salles communes, dortoirs), les événements organisées par le réseau Couchsurfing, les free walking tour qui ont lieu à peu près dans toutes les capitales (en plus d’en apprendre plus sur une nouvelle ville, on peut rencontrer d’autres voyageurs).

L'avis TDN : Le solo travelling est une aventure choisie et non pas subie. Il est donc normal qu'elle ait des effets si positifs sur la voyageuse. La confiance en soi passe, en effet, par la découverte de soi, l’acceptation de ses limites et une conduite responsable et mature.


 

Occuper son temps libre

Dans un voyage, il y a des moments de latence, notamment quand on prend les transports. C’est souvent à ce moment-là qu’on peut avoir un coup de blues. Alors il faut préparer quelques éléments de distraction avant de partir… sans que ceux-ci ne prennent trop de place dans le sac ! Pour ma part, je fais le plein de magazines avant de partir, je prends un livre de poche (on peut aussi en trouver de nouveaux dans les librairies françaises, un peu partout dans le monde) et je télécharge quelques podcasts radio que je peux écouter sans connexion Internet.

Partir seule, c'est aussi laisser des choses derrière soi pour mieux se reconstruire. De nombreuses femmes prennent la décision de devenir des solo travelers suite à une rupture amoureuse, la perte d'un emploi, la fin des études ou simplement une envie de renouveau. Raison concrète ou pas, si l'envie est là, partez.

Pour préparer votre trip, à voir ou revoir les films « Wild » avec Reese Witherspoon et « Mange, prie, aime » avec Julia Roberts.

film wild voyager seule

Bon voyage les filles, au plaisir de vous croiser sur la route !

 

Commentaires (0)
ou pour écrire un commentaire
ces articles peuvent m'intéresser