Santé Bien être

2e mois de confinement: Comment stimuler le système immunitaire ?

Ecrit par Marie TERRY
le 15 avril 2020

Nous entrons dans le 2e mois de confinement. Il est encore temps de se protéger car il y aura encore des personnes touchées. On sait qu'Il n’existe pas de traitement naturel contre le Coronavirus, ni de moyens prouvés de le prévenir. En cas d’infection, c’est le système immunitaire qui doit agir pour lutter contre ce virus. Il convient de respecter à la lettre toutes les règles de confinement et d’hygiène, d’espace entre les personnes et d’aérer les pièces. Ce virus n’est une menace vitale que pour des populations dont le système immunitaire n’est pas suffisamment efficient pour l’éliminer ou présentant d’autres dysfonctionnements, telles que des carences en micronutriments importantes, des terrains très pro-inflammatoires. Petit debrief.

Respecter des règles toutes simples

  • Les gestes barrières : se laver les mains
  • Se forcer à faire des plannings de vie avec des activités différentes, surtout pour limiter le temps sur les écrans, notamment pour les enfants. On a vu que ce n’est pas facile.
  • Eviter de lire toutes les informations anxiogènes. Si le niveau de stress est déjà élevé, s’accorder des moments de respiration, de cohérence cardiaque, de méditation, tous les outils pour faire baisser la pression, les angoisses importantes voir les débuts de panique. On a certes la date du 11 mai mais encore beaucoup de questions, d’incertitude.

On a tenu un mois avec plus ou moins de difficultés, il faut aborder le 2e mois. On insiste car on le sait vraiment: il faut se détendre, s’amuser, rire, jouer, stimuler l’esprit, le bon état de notre psychisme est déterminant pour notre santé dans cette période de confinement qui se prolonge.

Prenons de bons réflexes tout simples d’aider son organisme qui souffre de cette période

Quid des vitamines/ oligo éléments 

Vitamine D

Une carence en Vitamine D est associée à une sensibilité aux infections. Mais comme il est impossible de faire actuellement un dosage pour vérifier une carence, il faut donc la prendre sans danger de surdosage.

Conseil: Prise journalière 1500 à 4000 UI et la prendre avec un aliment riche en corps gras donc à un repas.

Propolis

La propolis réduit les symptômes des maladies de la sphère ORL.
Conseil: 400 mg le matin, pure, à mâcher, en gouttes, en gélules, en sirop…

Cyprès-Echinacée

 Très intéressant en prévention à 2 comprimés par jour et à fortes doses aux premiers symptômes ORL.

Conseil: En comprimés, en suspension intégrale de plantes fraiches,

Probiotiques

Pour recharger le microbiote intestinal en bonnes bactéries, avec un effet de soutien de l’immunité.

Conseil: 1 gélule à jeun le matin notamment avec les souches Bifidobactérium Lactis, longum, Lactobacillus acidophillus, rhamnosus, plantarum qui réduiront le risque d’infections secondaires éventuelles.

Zinc

Nutriment indispensable au bon fonctionnement immunitaire et probablement aussi antiviral par une action sur la réplication du virus.

Oméga 3

Intéressant à apporter notamment sur les populations présentant une inflammation type IBG inflammation de bas grade.

Curcuma

Ce nutriment est intéressant pour son action anti inflammatoire

Vitamine C

Effet boosteur

Conseil: on peut en croquer en cassant le comprimé en deux, puisque dans le meilleur des cas, 180 mg serait absorbé au maximum en une fois, à reprendre dans la journée avant 17h. Idéalement il faudrait prendre de la vitamine C sous forme liposomale mieux absorbée.

Quid de l’Aromathérapie

Attention aux contre-indications chez les enfants et les femmes enceintes

  • Ravintsara HE et Tea tree (Arbre à thé) 2 gouttes pures de chaque sous les clavicules et sur les avants bras chaque matin et soir.
  • Ravintsara Pranarom en petites capsules 1 capsule par jour à avaler
  • Thym ou Origan 2 gouttes dans une cuillère de miel pour les voies respiratoires

 Quid des Aliments ?

Les Oignons: On parle de la Quercétine (dans les oignons) qui est un antiviral et même un bronchodilatateur naturel, précieux contre l’inflammation des poumons.

Appliquer des règles hygiéno-diététiques

  • Assainir son environnement avec un mélange à dominante d’huile essentielle de citron, complété avec une autre huile essentielle (au choix : de Niaouli, Eucalyptus radié, Eucalyptus globulus, Pin sylvestre, ou encore de Bois de rose).
  •  Boire des boissons chaudes, du thé vert qui est un anti-oxydant et des tisanes stimulantes de l’immunité (shitaké, cassis, thym, ortie piquante, bardane, gentiane, romarin…) et anti-virales composées de réglisse racine, de baies de sureau, de feuilles de thym et de racine d’échinacée – 4 tasses par jour.
  • Privilégier certains aliments pour garantir le microbiote intestinal, la clé d’une bonne immunité. Des aliments apportant les bons nutriments à la flore comme les légumes et fruits. Les pommes de terre cuites puis refroidies avant d’être cuisinées sont une bonne source d’amidon utile au microbiote déficient. Favoriser la consommation de légumes même congelés et surtout choux notamment le brocoli, associer du gingembre frais…
  • Ne pas consommer d’alcool en grosse quantité en une seule fois, effet très délétère sur le microbiote intestinal.
  • Garder une activité physique, idéalement au grand air, avec de courtes accélérations cardiaques qui permettent de renouveler les mitochondries,  au moins trente minutes par jour. Pour les personnes confinées en appartement, monter les escaliers, faire des exercices d’assouplissement, d’étirement, des abdos, du yoga, du pilates, qigong (énergie vitale)…La conservation d’une bonne masse musculaire est indispensable au bon fonctionnement immunitaire.
  • Essayer de garder un sommeil qualitatif en appliquant les règles habituelles d’hygiène favorisant le sommeil, chambre fraiche notamment et surtout pas de lectures anxiogènes et d’écrans au moins une heure avant l’heure d’endormissement souhaitée. Si le sommeil est altéré, prendre des plantes adaptogènes, sédatives et/ou de la mélatonine

 Article co-écrit pour la partie médicale par Claire Déséricourt

Claire Desericourt
Docteur en pharmacie
DU Oncologie
DU Micronutrition/Alimentation santé
Concepteur pédagogique chez Atoopharm
Consultation de prévention tertiaire et accompagnement du patient atteint de cancer. 

Voici une liste non exhaustive de marques sérieuses qui proposent de la micronutrition. A vous de faire votre choix en fonction de vos besoins, habitudes.

#aromathérapie #Défenses immunitaires #diététique #oligo éléments #protection #vitamines
Commentaires (0)
ou pour écrire un commentaire
ces articles peuvent m'intéresser