séduction

Comment résoudre les problèmes sexuels grâce à l’hypnose ?

Ecrit par Justine Andanson
le 30 novembre 2010

Les troubles de la  sexualité sont fréquents, ils ne relèvent pas toujours d’une psychothérapie. En moins de 10 séances, l’hypnose permet au sujet ou au couple de comprendre ou de dépasser son problème en activant ses ressources intérieures.
L’hypnose mobilise les émotions, connues ou refoulées, et active instantanément la mémoire du corps. La solution se présente alors au sujet qui en prend conscience.

En quelques lignes, la présentation du livre des Docteurs, Victor SIMON et Sylvain MIMOUN. Le Dr Victor Simon est  gastro-entérologue et psychothérapeute, Directeur du Centre Hypnose et Psychosomatique de Paris.
Le Dr  Sylvain Mimoun est gynécologue-andrologue et psychiatre, Directeur d’Enseignement au DU de Gynécologie Psychosomatique à la faculté de Médecine Lariboisière Saint Louis, université 7.

Pour vous, TDN a posé des questions au Docteur Victor SIMON pour mieux comprendre la « technique de l’hypnose », si je peux employer ce terme.

Vous avez dit Hypnose ?

Victor SIMON  est catégorique : « on ne joue pas avec l’inconscient des patients, ils faut avoir une bonne culture médicale et psy,  face à des personnes qui souffrent d’un problème et viennent chercher une solution ».
On n’est pas dans « l’hypnose de spectacle » où les personnes sont conditionnées d’avance. Non, votre corps ne va pas s’élever…..
On est juste là,  ici, assis dans un fauteuil, et ailleurs, comme cela peut nous arriver au cours de la journée, dans une sorte de rêverie, un état particulier au cours duquel nous échappons au monde, un état de rêverie transitoire.

A qui s’adresse-t-on ?

A des hommes et des femmes qui ont des problèmes précis qui sont des réalités douloureuses à vivre, mais dont les examens et les analyses sont normaux. Des personnes sans lésions identifiables d’un organe, sans état de dépression caractéristique non plus.
Ces troubles sexuels sont des  troubles de l’érection ou d’éjaculation prématurée pour les hommes. Inhibition du désir, difficultés à atteindre l’orgasme, vaginisme, c’est-à-dire impossibilité de pénétrer  ou rapports douloureux chez les femmes.

Les femmes viennent consulter plus rapidement, elles sont plus promptes à réagir, plus pragmatiques aussi : elles veulent résoudre au plus vite leurs problèmes.
Les femmes qui viennent le consulter ont entre 25 et 50 ans, la moyenne étant 30/40ans.

Les plus jeunes ?

Elles n’ont en principe aucun problème de désir,  mais le Dr Simon s’élève contre le mythe de l’orgasme obligatoire, dans n’importe quel contexte  « je veux des orgasmes tout le temps, tout de suite, dès que je fais l’amour avec un garçon ».

Bien sûr, il reçoit également les jeunes filles qui ont des problèmes dus à des abus ou des agressions sexuelles, des cas de maltraitance… il explique aussi à ses patientes des jeunes filles comment certains problèmes se résoudront avec le temps, l’expérience, la connaissance de leur  corps, la qualité de la relation avec leur ami : il y a un apprentissage évident dans la sexualité.

Pour lui, l’amour est une des conditions  indispensable à une sexualité épanouissante.

Concrètement comment se passe une séance ?

Le médecin et le patient communiquent, ils se parlent, le patient répond aux questions du médecin, il garde son libre arbitre, et ne fait que ce qui lui semble utile pour guérir¸ il peut sortir de l’état hypnotique quand il le souhaite, il n’est jamais sous emprise !
Le médecin va utiliser un langage imagé, adapté au problème,  repérer la serrure qui bloque l’ouverture et libérer le patient de sa souffrance  lorsqu’il aura trouvé la clé qui lui permet de se libérer. Ils sont assis en face de l’autre et le patient ferme les yeux pour qu’il accède à  l’état hypnotique. Le médecin ne fait que l’accompagner, il vérifie que le patient fait un travail utile, orienté vers une  solution de sa guérison. Dans ce but, le praticien utilise des locutions particulières, raconte des histoires symboliques, évoque des scènes de films, cite des phrases de livres … pour favoriser l’ état hypnotique.

Qu’est-ce que l’Etat Hypnotique ?

« La sexualité humaine est orientée vers la satisfaction d’un désir inconscient ; elle implique la mise en jeu de processus inconscients ».

Un état dans lequel entre le patient pour arriver à résoudre son problème : un état qu’il lui permettra d’accéder à ses ressources profondes : celles du désir et du plaisir de la vie.

Le médecin va aider à trouver la guérison en agissant sur le « comment résoudre » le problème ?

Il va amener  le patient à penser à ses  problèmes,  à se concentrer sur les sensations en utilisant les 5 sens, le contact, le visuel, le toucher, le goût,  l’odorat. Le patient est actif : il est en hypervigilance psychique avec une hyperactivité des aires cérébrales inconscientes.

L’hypnose relaxe le corps, a une action anxiolytique et active en même temps la fonction sexuelle, donc le désir, facilitant ainsi l’accès au plaisir.

Par rapport à une psychanalyse ?

Rien à voir, pour plusieurs raisons :

Le patient est actif, il ne fait pas que parler, il fait un véritable travail.

Le médecin parle aussi, il y a une communication, un échange.

La psychanalyse s’intéresse au pourquoi du problème et cultive la passivité du patient.

L’hypnose s’intéresse, elle, au comment, comment le résoudre en incluant le patient dans la recherche du processus de guérison. C’est un travail actif.

La psychanalyse est souvent longue, plusieurs années,  alors que  quelques séances d’hypnose, 6 à10 séances suffisent, parfois moins.

Les deux peuvent être combinées,  mais peut-être faut-il d’abord commencer  par un travail dont le résultat est plus rapide, comme l’hypnose.

TDN remercie le Dr Victor SIMON d’avoir répondu à nos questions.

J’aimerais citer la dernière phrase du livre qui permet de bien comprendre l’idée et le message de ces médecins, de ces hommes, de ces  hommes d’expérience si je  peux me permettre : « N’oublions pas que la zone génitale est toujours conditionnée par le psychisme et que la sexualité est avant tout une histoire subjective où la jouissance passe d’abord par la communication affective et émotionnelle ».

Je pense que tout est dit. Chacune est libre de comprendre et d’entendre ce qu’elle veut bien.

Annuaire de praticiens hypnothérapeutes sur www.hypnose.org.

Deux livres intéressants du Dr Victor SIMON :
–    Du bon usage de l’hypnose. Editions Robert Laffont. Collection Réponses
–    Co-Auteur avec le Dr Sylvain Mimoun. : Comment résoudre ses problèmes sexuels grâce à l’hypnose. Editions L’Esprit du Temps. 

Par Marie Terry

#contraception #hypnose #hypnothérapie #séduction #sexualité
Commentaires (0)
ou pour écrire un commentaire
ces articles peuvent m'intéresser