amour

Comment gérer l’arrivée d’un deuxième enfant ?

Ecrit par Cécilia Rolland
le 30 mai 2016

L'arrivée d'un deuxième enfant dans une famille suscite souvent beaucoup de questions de la part des parents et surtout des mamans. Peur de délaisser le premier, peur d'être rejetée, ou encore de ne pas trouver le temps de s'en occuper... Autant d'inquiétudes dont il faut discuter auparavant pour se rassurer. Zoé Piveteau, expert psychologue chez TrucsDeNana vous donne ses conseils.

Vais-je aimer cet enfant autant que le premier ?

Chaque enfant arrive à un moment différent de l’histoire du couple et de la famille. Certains viendront réparer, certains viendront narcissiser le(s) parents(s), d’autres seront décevants à leur manière ( encore une fille/garçon, bébé malade …) Chaque parent est ambivalent dans son amour pour son enfant, en témoigne la peur de mal faire ou de faire mal.

Mais l’amour d’un parent ne se divise pas par le nombre d’enfant ! Vous allez trouver avec chacun de vos enfants une nouvelle façon d’aimer et d’être aimé(e). Et le plaisir d’être leur mère et père.

Vais-je trouver du temps pour le premier ? Le premier va-t-il me rejeter ? Comment lui montrer qu’il a toujours sa place ?

Racontez pour quelles raisons vous avez décidé d’avoir un autre enfant. En effet de quelle place parle-t-on ? La place du bébé ? Racontez à votre enfant que ce n’est pas un bébé que vous voulez, car lui est en train de quitter cette étape du développement. Vous n’avez pas besoin d’un bébé, mais vous avez envie d’un deuxième enfant, car vous avez du plaisir à être mère/père, parce que vous souhaitez qu’il devienne grand frère/sœur. En somme, dites lui qu’il est suffisant et même très bien, vous ne faites pas un autre enfant parce que lui n’est plus ce qu’il vous faut ou parce qu’il ne suffit pas….

Racontez-lui votre fratrie, ce que vous avez aimé vivre avec vos frères et sœurs et si vous êtes enfant unique, vous avez tout autant de choses à raconter, notamment pourquoi vous souhaitez qu’il devienne aîné, alors que vous n’avez pas connu cette relation.

La place, c’est celle dans l’amour des parents. Chaque jour, où vous montrerez à votre enfant aîné que vous êtes toujours là, dans vos attentions, dans vos paroles, viendront l’apaiser. La jalousie, c’est avant tout la colère contre soi, par crainte d’avoir échoué dans sa capacité à séduire. Rassurez votre enfant. Ce n’est pas parce qu’il y a un autre enfant qu’il sera moins aimé. Racontez-lui votre plaisir à être son parent. Soutenez aussi la rencontre avec son frère ou sa sœur,

Il y a de place pour tout le monde et ils ne sont pas rivaux. Favorisez les échanges entre eux. Ne pensez pas votre aîné comme un potentiel danger pour son petit frère/sœur, mais soutenez avec bienveillance son intérêt pour le bébé. Faites le participer, complimentez-le. Inventez des jeux à trois à quatre …

Comment gérer l'arrivée d'un quatrième « protagoniste » dans une famille ? Va-t-il tout bouleverser ?

Bien sûr que si, votre vie sera bouleversée. Et heureusement. L’arrivée d’un bébé dans une famille n’est jamais un non-évènement. C’est une personne qui compte, qui apporte de nouvelles émotions, de nouveaux plaisirs. Le bouleversement est positif.

On ne peut pas créer une fratrie sans penser à celle que l’on a eue. Par contre, on peut créer une fratrie différente de celle que l’on a eue.

Dans les questions précédentes, l’arrivée d’un deuxième enfant se pense comme un évènement potentiellement négatif, pourquoi ? Pourquoi la vie de famille serait moins bien ? Et si le parent en est convaincu, alors pourquoi vouloir créer une personne qui a un tel mandat ? Les projections sur l’arrivée du bébé viennent témoigner de ce que l’on attend de lui, mais pas de ce qu’il sera. Il n’est pas coutume ou systématique que les frères et sœurs se battent ou se disputent l’amour des parents, leur place … Vous pouvez créer un foyer dans lequel tout le monde se sente à sa place car légitime. Les conflits au sein d’une fratrie viennent davantage soulever ce qui est valorisé dans la famille quant à la gestion des conflits ( agressivité ou dialogue ). Parlez, racontez à vos enfants, le plaisir que vous avez à être leurs parents, favorisez les moments d’échanges entre eux, pensez votre famille comme une équipe.

Réponses par Zoé Piveteau. Expert psychologue.

Pour plus d'article sur les jeunes mamans, consulter notre dossier spécial !

#amour #deuxième enfant #famille #naissance #relations
Commentaires (0)
ou pour écrire un commentaire
ces articles peuvent m'intéresser