Engagement

Agir pour sa sécurité et contre la violence faite aux femmes

Ecrit par Léonie
le 27 novembre 2018

Lancé en octobre 2017, le hashtag #metoo a eu l’effet d’un raz-de-marée à travers le monde. En France, c’est le hashtag #balancetonporc qui a fait entendre la colère des femmes. Samedi encore plus de 50 000 personnes participaient à la marche #NousToutes pour exprimer leur ras-le-bol face à la lutte contre les violences faites aux femmes ! Trucs De Nana fait le point sur les différents moyens pour soutenir et agir.

Je m’inscris dans des mouvements pour soutenir ou être soutenue face aux violences et aux agressions

Dans l’espace public, au travail, ou à la maison, nous exigeons de vivre en liberté, sans injures, ni menaces, sans sifflements ni harcèlement, sans persécution ni agressions, sans viols, sans blessures, sans exploitation de nos corps, sans mutilations, sans meurtres. La marche #NousToutes a rassemblé plus de 50 000 personnes partout en France contre les violences sexistes et sexuelles. Déterminés à montrer leur force et leur nombre, les participants de ce mouvement souhaitaient affirmer haut et fort leur solidarité avec les victimes. Elle est la plus grande mobilisation contre les violences qu’ait connue notre pays. Des associations et des mouvements de ce type existent partout en France, ne vous isolez pas.

#NousToutes

Je prends des cours de self-défense

Cet ensemble de techniques vous permettra d’anticiper les agressions et de pouvoir y répondre. Des disciplines modernes d’auto-défense comme le Krav Maga, sport issu de l’armée israélienne, se sont développées ces deux dernières années. Les sports d’art martiaux et de combat en général ont mis au point leurs méthodes de combat et de défense. Le Krav-Maga est plus adapté pour celles qui souhaitent devenir attentive à l’environnement et aux personnes, à gérer les différents niveaux de menaces, à s’enfuir, à gérer ou à se défendre. Tandis que la boxe ou la lutte seront pour toutes celles qui veulent pouvoir répondre aux dangers de la rue.

self-defense

Je teste une appli ou un objet connecté qui peut aider en cas d’agression

Le Chaperon

Cette application propose aux personnes se promenant tard dans les rues d’être accompagnées. Cela peut convenir aux personnes qui sortent le soir, aux personnes travaillant de nuit, ou finissant leur journée plus tard que la normale. Comme les applications VTC, « Mon Chaperon » trouve l’endroit où vous vous situez pour vous escortez d’un point A à un point B. Par ailleurs cela a un prix, que les chaperons fixent eux-mêmes (de la gratuité à environ 5 euros).

The Defender

Dispositif de défense personnelle combinant un spray au poivre et une caméra qui alerte immédiatement la police en lui envoyant une photo de l’agresseur en temps réel. Ce dispositif fonctionne avec une application mobile pour IOS ou Android connectée en permanence au bluetooth du téléphone. Si l’utilisateur est attaqué, d’abord il appuie sur un bouton qui lui permetensuite de se défendre de plusieurs façons. Un spray au poivre, l’envoi d’une photo à la police tout en émettant une alarme sonore puissante pour alerter les passants aux alentours. Si l’agresseur persiste, l’utilisateur peut également contacter les services médicaux afin de bénéficier d‘un secours rapide.

The Defender

Companion Safety App

Née aux Etats-Unis, cette application a été créé en premier lieu pour rassurer les étudiants victimes d’agression sur les campus. C’est une sorte de garde du corps virtuel. L’utilisateur d’abord rentre son numéro de portable et son lieu de destination. L’application propose ensuite de choisir une personne de confiance parmi les contacts afin qu’elle puisse suivre les déplacements de l’utilisateur. Afin de partager ses ressentis, des boutons apparaissent sur l’écran comme « je me sens nerveux » ou « appeler la police ». Par ailleurs, si l’application note un pas plus rapide ou un choc avec le téléphone, l’utilisateur a 15 secondes pour notifier si tout va bien. Sinon, l’alerte est lancée.
A noter que la personne de confiance n’a pas besoin d’avoir téléchargé l’appli.

App-elles et le bracelet Wemoove

Première application française solidaire des femmes et des filles victime de violences, simple et intuitive l’application répond aux principaux besoins d’assistunance et de soutien face une situation de violence (alerter, en parler et agir). Grâce au bracelet Wemoove (un contenu additionnel) depuis janvier 2018, il est devenu plus facile de déclencher une alerte. Rapide et discret, c’est le moyen le plus facile pour lancer une alerte sans se munir de son portable.

App-Elles / Bracelet WeMoove

 

 

N’oubliez pas :  « Les violences que subissent les femmes sont multiples, elles n’en sont JAMAIS responsables. Ne rien laisser passer. »

Schéma harcèlement

Les contacts utiles

Après un week-end placé sous le signe de la lutte contre les violences sexistes et sexuelles, le gouvernement vient d’annoncer le lancement d’une plateforme de signalement en ligne. La plateforme « permettra aux victimes ou aux témoins d’échanger avec un policier ou un gendarme spécialement formé pour les aider dans leurs démarches ». Emmanuel Macron promet également que la plate-forme sera « opérationnelle 24H/24 via le site service-public.fr« .

En plus de cette nouvelle plate-forme, vous pouvez également vous rendre sur le site stop-violences-femmes.gouv.fr où vous pouvez demander de l’aide si vous avez été victime d’agression ou signaler une agression si vous en avez été témoin. En cas d’urgence vous pouvez également contacter le 3919, un appel anonyme et gratuit.

 

 

#agression #applications mobiles #contacter #femmes #self-défense #violences #violences-conjugales
Commentaires (0)
ou pour écrire un commentaire
ces articles peuvent m'intéresser