Cours on line

5 raisons d’apprendre ses cours on line

Ecrit par Marie TERRY
le 6 octobre 2013

On est en pleine actu et pour une fois que le gouvernement lance quelque chose de FUN, traduisez, le programme France Université Numérique, TDN se devait de décrypter et d'adhérer en 5 raisons à l'enseignement sur internet, nés chez nos amis outre atlantiques,appelé MOOC (Massive open online course) chez eux et baptisé CLOM chez nous. (Cours en ligne ouvert et massif)Lancement  mercredi 2 octobre par Geneviève Fioraso, la ministre de l’Enseignement supérieur d’une plate-forme nationale qui contiendra dans un premier temps une vingtaine de ces cours nouvelle génération qui seront accessibles dès janvier 2014. 

1re raison: Rattraper l’ère du temps

 La France était en retard! Alors que la polémique fait rage sur le rythme scolaire, pour d’autres enjeux, la France n’avait pas le rythme et trainait lamentablement: aux Etats-Unis, 80 % des établissements disposent de cours en ligne,  moins de 3 % en France. Prenant le train en route, à l’heure des tablettes et des smartphones, les universités françaises se lancent dans une nouvelle forme d’enseignement qui devrait révolutionner les méthodes d’enseignement.

2e raison : Élargir l’accès à la connaissance à tous 

Aujourd’hui, n’importe quel étudiant, de n’importe où, peut s’inscrire à l’un des nombreux MOOC de Harvard, Stanford ou de grandes universités. Demain, ce sera Polytechnique, la Sorbonne…On révolutionne les savoirs et on évite qu’elle ne soit aux mains que de quelques entités privilégiés. 

3e raison : Faciliter l’accès du à la gratuité

Il s’agit de cours dispensés gratuitement sur Internet par les meilleurs établissements et mis à la disposition de toute personne qui veut apprendre et qui n’auraient pas eu droit à ces enseignements.

4e raison : Éviter les amphi surpeuplés

 Et tester ainsi une pédagogie différente. Les cours en amphi, s’ils ne disparaîtront pas complètement, seront  de moins en moins nombreux. Mais attention, il faut être motivé car on est seul devant son écran.

5e Raison: Suivre un accompagnement plus personnalisé

On donne au professeur un autre statut:l e cours magistral recule pour des cours interactifs, des tutorats en ligne mais les deux se complètent.On aura toujours besoin d’un prof qui donnera un cadre.
A l’heure d’aujourd’hui, ces Mooc sont proposés par une dizaine d’établissements notamment par l’École centrale, l’Institut Mines-Télécoms, Polytechnique mais aussi les universités de Bordeaux-III, Montpellier-II, Paris-X et Paris-II et couvrent des domaines comme la biologie, le numérique, la santé, la philosophie, la physique, le droit.
L’objectif de ce plan université numérique : faire en sorte que chaque étudiant ait accès à des cours en ligne d’ici cinq ans et pouvoir obtenir à terme une certification et, pourquoi pas, un diplôme. C’est aussi l’un des enjeux de l’enseignement à distance.Depuis plusieurs années, de nombreux sites surfent sur la tendance et proposent des cours en ligne : revisionsbac.fr, http://lewebpedagogique.com, www.beebac.com, www.exercices-en-ligne.com, www.academie-en-ligne.fr ou encore www.foad-spirit.net
Un seul mot, restez connectées pour le boulot aussi, avec de bonnes raisons à la clé, et déconnectez avec TDN.

#CLOM #Cours on line #cours sur internet #faculté #Internet #loi #MOOC #plateforme #révisions
Commentaires (0)
ou pour écrire un commentaire
ces articles peuvent m'intéresser