maladie

Vrai ou faux, tout savoir sur les intolérances alimentaires

Ecrit par Esther Maury
le 13 novembre 2014

En ce moment, on parle beaucoup des intolérances alimentaires. Lactose, gluten, ces produits, pourtant réputés indispensables pour notre santé, sont soudainement devenus dangereux. Difficile d'y comprendre quoi que soit. Pour y voir plus clair, TrucsDeNana a demandé l'avis d'une nutritionniste. 

Si on est intolérant à un aliment, on a forcément de très forts symptômes.

Non, pas forcément. ll s'agit très fréquemment de manifestations digestives, certes inconfortables, mais pas forcément très douloureuses.

Il faut aller voir un médecin spécialisé pour diagnostiquer une intolérance.

Oui, il est préférable d'aller consulter un gastro-entérologue pour identifier le ou les aliments responsables des troubles.

Les intolérances alimentaires, c’est une mode.

Ni vrai ni faux. Je pense que les gens confondent intolérances alimentaires et difficultés digestives dues au stress, au manque de mastication des aliments et à notre alimentation actuelle de plus en plus industrielle, bourrée d'additifs responsables d'inconforts digestifs.

Une fois sorti de l’enfance, il faut arrêter le lait.

Ni vrai ni faux, si on apprécie le lait, qu'on le digère bien et qu'on en abuse pas.

Mais alors, sans lait, on a forcément une carence en calcium. 

Faux, d'autres aliments sont des sources intéressantes de calcium. En premier lieu les produits laitiers : yaourt et fromage (surtout les fromages à pâte pressée cuite), mais également (avec des teneurs en calcium moins importantes) les légumes secs (lentilles, haricots secs), les fruits secs et les oléagineux (amandes, noisettes, figue…)

les produits laitiers

Le lait donne des cancers.

A ce jour, aucune donnée scientifique ne permet de l'affirmer. Certains articles disent que le lait et le yaourt auraient une incidence sur les cancers de la prostate, alors que certains autres disent que les produits laitiers préviendraient des cancers colorectaux. 

J’ai entendu dire que le gluten était très mauvais pour la santé.

Faux, le gluten désigne une protéine contenue dans le seigle, l'avoine, le blé, l'orge, le kamut, l'épeautre. On ne peut pas affirmer que le gluten soit nocif pour la santé, de plus en plus de personnes se disent intolérantes sans avoir fait de recherches précises en ce sens.

On m’a dit que le gluten rendait malade, que ça donnait des maladies des bronches. 

Faux. Si on est intolérant au gluten, on a une maladie cœliaque conduisant à des carences nutritives (vitamine B12, fer, calcium, acide folique) avec ostéoporose, anémie…dues à des malabsorptions intestinales. Rien à voir avec les bronches, donc.

Si j’arrête le lactose, je ne mangerai plus jamais ni yaourt ni fromage. 

Faux, on trouve dans le commerce et les magasins bio des yaourts et fromages sans lactose.

gluten

Si j’arrête le gluten, je ne mangerai plus jamais de pates, de pain ou de gâteaux. 

Vrai, si l'exclusion et stricte et totale. Cependant, on trouve des pâtes et du pain sans gluten, qui certes n'ont pas le même goût ni le même intérêt nutritionnel. (Ndlr : on peut sans problème réaliser des gateaux avec des farines sans gluten, par ex : farine de sarrasin, de riz ou de chataigne.)

Si j’arrête le lactose et le gluten, je vais maigrir.

Non pas forcément. Il est évident que l'exclusion des aliments contenant du lactose et du gluten rend l'alimentation moins variée et plus monotone, et que, peut être, on mange moins donc on perd du poids, mais rien n'est sûr.

Lactose et gluten sont les deux seules intolérances alimentaires.

Vrai si on parle d'intolérances alimentaires et non d'allergies alimentaires. Cependant, certaines personnes ont également des difficultés à digérer les œufs (notamment le blanc), les légumes très fibreux (certains légumes verts, certains légumes secs…)

Il y a un risque à supprimer le lactose  et/ou le gluten si je ne suis pas intolérant.

Vrai, si on supprime totalement les aliments contenant du lactose (les produits laitiers) , on risque d'être carencé en calcium et vitamine D. Si on supprime totalement les sources de gluten, sans les substituer par d'autres aliments glucidiques tels que légumineuses, quinoa, riz, pomme de terre, sarrasin – on va manquer de glucides complexes, fibres, vitamines et minéraux

A savoir : 

En résumé, les intolérances alimentaires sont réelles, mais doivent être diagnostiquées par des medecins compétents. Il s'agit de maladies réelles et pas d'un nouveau régime à la mode. Néanmoins, si vous êtes reconnu comme intolérant au lactose ou au gluten, il y a des solutions pour conserver une alimentation variée, par exemple l'usage de farines différentes ou de lait végétaux.

Le sans gluten est désormais un vrai business. Barilla a créé une gamme de pâtes sans gluten après avoir fait des pâtes complètes. Notre avis ? Leur goût n'est pas si différent des autres, en revanche, pas question de les manger froides. Les patissiers ne sont pas en reste. Pour déguster des douceurs dans Paris, c'est assez simple. RDV chez Helmut Newcake (10ème arrondissement) ou dans les boulangeries Kayser. On découvre de nouvelles saveurs, mais on se prive aussi de beaucoup de choses. A vous de voir si vous êtes vraiment intolérante ou si c'est une phase de test.

Article réalisé avec l'aide de Géraldine Bettini Trabuc, Diéteticienne Nutritionniste et experte nutrition sur TDN !

#équilibré #alimentaire #coeliaque #digestion #gluten #intolérance #lactose #maigrir #maladie #nutrition #poids #santé
Commentaires (1)
  1. Aurore TDN

    J’adore la bague Toi & Moi 🙂

ou pour écrire un commentaire
ces articles peuvent m'intéresser