décoration

Un article Mode proposé par Zegreenweb.com : Levis lance un blue jean qui tire sur le vert

Ecrit par Justine Andanson
le 9 novembre 2010

Parce que le denim, on ne s’en lasse pas : de 7 à 77 ans, chacun son jean, chacun son Levi’s. La référence des blue jeans a décidé de se parer de vert. L’an passé déjà, Levi’s avait décidé de prendre des mesures pour réduire ses consommations d’eau et d’énergie. Avec Levi’s Care tag, elle […]

Parce que le denim, on ne s’en lasse pas : de 7 à 77 ans, chacun son jean, chacun son Levi’s. La référence des blue jeans a décidé de se parer de vert.

L’an passé déjà, Levi’s avait décidé de prendre des mesures pour réduire ses consommations d’eau et d’énergie. Avec Levi’s Care tag, elle prônait l’élaboration d’un index écologique pour mesurer l’impact de ses produits sur l’environnement.

Reste qu’avec 3 à 10 lavages dans des machines industrielles et 42 litres d’eau engloutis dans sa fabrication, le jean n’était pas vraiment green, c’est pourquoi Levi’s vient de lancer une nouvelle ligne baptisée Water. « Parfois, pour créer un design durable, il faut repenser le processus traditionnel et trouver une façon de le faire d’une meilleure manière », estime Carl Chiara, responsable des concepts de la marque et des projets spéciaux chez Levi’s.

Des réajustements simples et nécessaires

« Nous utilisons toujours les mêmes techniques et matériaux pour créer les finitions des jeans mais nous avons réduit de manière significative le rôle de l’eau dans l’équation », poursuit-il. Avec une réduction officielle de 28% d’eau en moyenne sur un jean « standard » – jusqu’à 96 % sur certains produits, il y a en effet eu des progrès mais pas de recette miracle : juste quelques éco-gestes indispensables pour une enseigne devenue trop gourmande. Le lavage en machine a notamment dû être repensé. Miser sur un processus de cycle multiple d’humidification à un seul cycle a substantiellement allégé la facture. Finie aussi l’eau pour délaver les jeans. Levi’s a également changé son mode de traitement de nettoyage et a désormais recours à l’ozone. Ce puissant désinfectant présente certains avantages par rapport à d’autres oxydants comme le chlore. Il ne laisse pas de traces d’oxydants ou de produits dérivés sur les tissus traités.

Au total, Levi’s prévoit une économie de 16 millions de litres d’eau sur la fabrication d’1,5 million de jeans dès le printemps prochain. Le groupe envisage également de diffuser ses nouvelles techniques de finition à un plus grand nombre de produits et encourage ses clients à réduire l’utilisation de l’eau pour laver leur jean.

Le mieux qui fait du bien

Une manière de signifier aux femmes qu’à choisir mieux vaut privilégier l’écologie que la mode – ou tout du moins que les deux ne sont pas inconciliables. Car lorsqu’on se retrouve devant la glace, constatant que LE jean parfait, celui qu’on aime et chérit, baille et fait la moue, c’est le moment fatidique. On hésite, œil hagard, sourcils froncés, entre la préservation de l’environnement, cause chère à votre cœur, et la séduisante idée d’un pantalon moins « propre » mais ultra-moulant. Mais on choisit le premier camp, car la bataille des lavages intempestifs est non seulement nocive pour notre chère et tendre planète…mais dévastatrice pour notre porte-monnaie. Levi’s indique que si tous les jeans de sa gamme Water étaient lavés toutes les deux semaines au lieu d’une fois par semaine l’économie d’eau serait de plus de 80 millions de litres d’eau, soit quelque 13 millions de chasses d’eau !

Alors oui, les chiffres sont chouette, parce qu’ils nous rassurent parfois. Mais aussi – et surtout – parce que, souvent, ils nous alertent sur les conséquences de nos gestes quotidiens. Si de plus en plus de grands groupes se mettent au vert, c’est le signe que, tout doucement, les choses avancent. Et que nous aussi on doit vite s’y mettre, pourquoi pas en achetant un jean en coton bio par exemple.

par Frédérique Josse de Zegreenweb.com

Crédit photo : flickrohit / carianoff

#décoration #design #idée #insolite #jean #levi’s #mode #zegreenweb
Commentaires (0)
ou pour écrire un commentaire
ces articles peuvent m'intéresser