couple

Tout sur le SEX FRIEND

Ecrit par Elodie Cohen Solal
le 21 février 2011

Au cinéma, dans vos séries préférées ou vos bouquins d'été ; le phénomène « Sex Friends » est partout. Et si ça se trouve, même certaines de vos copines ont déjà essayé le concept !

Mais en quoi consiste exactement cette « amitié améliorée » ? La sexologue Catherine Solano nous dit tout ce qu’il y a à savoir sur cette sexualité amicale, cette idée d’être des partenaires de plaisir, histoire que vous sachiez bien dans quoi vous mettez les pieds si jamais l’envie vous prend de tester la chose (ou si c’est déjà le cas) !

Commençons par le commencement : qu’est-ce qu’un « Sex Friend » ? « Ce sont tout simplement des amis qui ont des rapports sexuels, sans relations amoureuses émotionnelles. Pour aller plus loin, ce sont globalement des personnes qui ont peur de s’engager, de souffrir et de se séparer et qui sont donc persuadés qu’elles peuvent se suffire à elles-mêmes ». Car depuis quelques années, ce concept de « sexe sans attaches » tend à se développer de plus en plus, « avec la libération sexuelle et l’émergence des moyens de contraceptions qui ont justement permis de « consommer » le sexe de façon moins engagée » explique Catherine Solano.

En ce qui concerne le sexe, c’est vrai que les Français sont plus réservés que les Américains. Pourtant, le phénomène est bien là : « la jeune génération tend à « s’américaniser », à adapter les modes de consommation US et donc à changer de partenaires sexuels beaucoup plus souvent » affirme la sexologue.

Il a d’ailleurs toujours existé, c’est juste qu’aujourd’hui, les gens se sentent à l’aise vis-à-vis de cette pratique qui se médiatise de plus en plus.

Généralement dans un « couple Sex Friend », on se dit que c’est plutôt le mec qui ne s’attache pas, qui est là juste pour prendre du bon temps, ce qui n’est pas faux. Pourtant le film « Sex Friends » inverse les rôles… pourquoi ? Parce que c’est le reflet de la réalité. Dans la vraie vie, c’est de plus en plus la femme qui mène la danse, et gère la relation. Pour Catherine Solano, « la libération des femmes les a poussées à profiter de la vie, à faire ce qui leur plait. Mais certains mauvais côtés masculins –sans vouloir stigmatiser- ont également déteint sur les femmes, tel que le fait de vouloir prendre et changer de partenaires sans se soucier des sentiments ».

L’inconvénient à être des Sex Friends, c’est que l’on passe à côté de tout le meilleur d’une relation, puisque justement, on n’en veut pas… par peur de perdre son temps ? « Mais justement, une relation apporte plus de bonheur quand on apprécie prendre son temps, la phase de rencontre, de séduction, de découverte de l'autre. Or la société actuelle veut que l’on aille toujours plus vite ; on devient égoïste, on passe à côté de la rencontre et de l'autre ».

En général, ce type de relation commence toujours pareil : « Il faut être ami de longue date, afin de se connaître et de pouvoir clairement passer un contrat en se disant « OK, on se voit pour coucher ensemble et c’est tout ! ».Il est difficile de passer ce type d’arrangement avec une fille ou un garçon rencontré(e) un soir dans un bar. En général, ce type de rencontre mène plus à un « one-shot ».

Sauf que le risque de tomber amoureux est toujours là, et c’est souvent le cas. On a beau dire qu’on ne s’attachera pas, fixer des règles, jouer l’indifférent et se forger une carapace, les sentiments prennent le dessus un jour ou l’autre : « Fondamentalement les sentiments ne se créent pas autour de cadeaux, de diners ou de s’appeler « chéri(e) ». C'est plus le fait de se voir et d’avoir des relations sexuelles qui crée un attachement très fort à moyen terme et donc des sentiments. Plus on fait l'amour ensemble, plus on s’attache… ».

Et si l’on risque de tomber amoureux, on risque aussi d’être le/la seul( e ) ! Aïe… comment faire dans ce cas là ? La solution est simple pour notre sexologue : « éviter de se voir, disparaître et mettre un terme à la relation ».

Bah oui, parce que sinon, bonjour la frustration et la souffrance… !

Des Sex Friends, Catherine Solano en connaît très peu. Elle se souvient d’un couple d’étudiants qui habitaient en colocation et qui au fil du temps se sont rapprochés. Il n’y avait pas d’amour entre eux, ils vivaient juste sous le même toit et se sont finalement laissés tenter l’un par l’autre.
Après, est-ce qu’ils sont restés ensemble, elle comme nous n’avons pas la fin de l’histoire (dommage !).

Est-ce que ça veut définitivement dire que l’amitié homme/femme n’existe pas ? « Elle existe, heureusement. Mais il peut y avoir des envies, des pensées, des fantasmes partagés ou non. C’est tout à fait normal de se demander comment est son / sa meilleur(e) ami(e) au lit, si cela aurait pu marcher entre vous ».

Au final, que penser de ce concept ? « C’est les mauvais côtés du sexe sans les bons côtés ! Sur la durée on évite la relation, la rencontre de l’autre et le côté humain, qui sont des moments agréables. Il n’y a pas que le sexe. Le fait d’avoir un Sex Friend peut également empêcher de nouvelles rencontres, voir une vraie relation. Le Sex Friend est un fantasme : celui de la pulsion sexuelle à l'état pur sans sentiments, sans engagements. Dans la réalité, c'est impossible à tenir ».

On peut toujours s’acheter un manuel du parfait Sex Friends pour réussir à coup sûr non ? « Ce n’est pas évident… je ne pense pas qu’il y ait un manuel du parfait Sex Friend. Je pense que pour que cela fonctionne, il faudrait que les rapports soient occasionnels, 1 fois tous les 3 mois peut-être. Et que cela ne dure pas trop longtemps pour éviter l'attachement. Mais bon dans ce cas, si l'on veut une vie sexuelle régulière, un seul Sex Friend ne suffirait pas, il en faudrait 3 ou 4, peut-être même 10 ! ».

Bon bah… après ça, pour ou contre le Sex Friend les filles ?

De toute façon, quand on en a un, que l’on finisse avec ou pas, il se transformera obligatoirement un jour ou l’autre en Ex-Friend… ! 

Par Elodie Cohen Solal

Merci à la sexologue Catherine Solano pour toutes ses précieuses explications !

#amitié #couple #friends #partenaire #relation #sexe #sexfriends #sexologue #sexualité
Commentaires (0)
ou pour écrire un commentaire
ces articles peuvent m'intéresser