expositions

Tour de France des expos à ne pas louper

Ecrit par Justine Andanson
le 8 avril 2011

Le printemps est parmi nous et l’été arrive à grand pas. L’heure est donc aux promenades, aux visites, à la culture ! Chez truc de nana on vous fait la liste des 13 expositions à ne pas rater dans toute la France pour cette saison. Madame Grès. PARIS (75) Les services éducatifs des musées Galliera […]

Le printemps est parmi nous et l’été arrive à grand pas. L’heure est donc aux promenades, aux visites, à la culture ! Chez truc de nana on vous fait la liste des 13 expositions à ne pas rater dans toute la France pour cette saison.

Madame Grès. PARIS (75)

Les services éducatifs des musées Galliera et Bourdelle se sont associés pour proposer un programme d’activités qui se dérouleront toutes au musée Bourdelle. Ainsi, le musée Galliera inaugure sa programmation Hors les murs au musée Bourdelle avec la 1e rétrospective parisienne jamais consacrée à Madame Grès (1903-1993). Maître de la couture, vu par ses pairs comme le génie tutélaire de la profession, Germaine Krebs, de son vrai nom est célèbre pour ses robes asymétriques, ses drapées à l’antique comme moulées sur le corps, ses robes en volume.

L’exposition qui lui est consacrée « la couture à l’oeuvre » réserve une place de choix aux pièces les plus emblématiques de Madame Grès en réunissant réunit quatre-vingts pièces provenant du musée Galliera et de collections privées, ainsi qu’une cinquantaine de photographies originales. 

Du 25 mars au 24 juillet 2011Musée Bourdelle. Tél. 01 49 54 73 73.

Histoire idéale de la mode. PARIS (75)

L’exposition « Histoire idéale de la Mode contemporaine » se poursuit avec le second volet consacré aux années 1990-2000. Les années 1990-2000, influencées par les événements sociologiques de l’époque, marquent un changement radical où l’intérêt des créateurs n’est plus le corps lui-même mais plutôt son identité. Cent cinquante modèles sélectionnés parmi les collections les plus emblématiques retranscrivent l’univers des créateurs qui ont contribué à ces mouvements de mode par leur démarche, leur recherche stylistique et par leur relation avec la profession ; mélange subtil et parfois violent d’artisanat et d’industrie.

Jusqu’au 3 juillet 2011Les Arts décoratifs. Tel : 01 44 55 57 50.

Cranach et son temps. PARIS (75)

L’exposition Lucas Cranach et son temps marque la réouverture au public du musée du Luxembourg. Cette exposition, unique en France, présente un artiste majeur de la Renaissance germanique, Lucas Cranach (vers 1472 – 1553). Elle lève le voile sur ses oeuvres d’une élégance raffinée, ses nombreux portraits et ses figures féminines d’une grande sensualité.

Jusqu’au 25 mai 2011- Musée du Luxembourg. Tél. : 01 42 34 25 95

 Miró sculpteur. PARIS (75)

Le musée Maillol rend hommage à l’artiste Joan Miró. Sculpteur et peintre reconnu, ses œuvres n’avaient pas fait l’objet d’une exposition à Paris depuis près de 40 ans. Le musée réunit donc pour cet hommage 101 sculptures, 22 céramiques et 19 œuvres sur papier et 1 peinture. L’occasion de redécouvrir Joan Miró, un artiste où l’architecture et la nature sont source d’inspiration.

Jusqu’au 31 juillet 2011- Musée Maillol. Tel : 01 42 22 59 58.

Portraits de la pensée. Velasquez, Ribera, Giordano. LILLE (59)

A travers une galerie de 50 portraits signés des grands maîtres du siècle d’or espagnol, italien et hollandais, l’exposition nous fait découvrir des artistes qui ont multiplié des figures de philosophes, de mendiants, de savants, de poètes, de saints et de saintes. L’exposition de ces œuvres habitées par le silence, le pathétique d’une pensée ou le plaisir, fait une incursion dans l’art contemporain.

Jusqu’au 13 juin 2011- Palais des Beaux-Arts. Tél : 03 20 06 78 00.

Futuréalismes, Electronic Shadow. AIX EN PROVENCE (13)

Le Musée Granet ouvre ses quelques 1200 m² de surface d’exposition à un duo d’artistes de l’ère numérique : Naziha Mestaoui et Yacine Aït Kaci. Elle est architecte, il est réalisateur. Et avec Electornic Shadow, ils interviennent au croisement de l’art, des sciences, de la philosophie, de l’imaginaire et de la poésie, construisant ce qu’ils appellent des réalités hybrides, mi réelles, mi virtuelles. Une exposition d’art fiction assez intrigante qui interroge le spectateur sur sa perception du monde et fait appel à l’imaginaire.

Jusqu’au 24 avril 2011- Musée Granet. Tél. : 04 42 52 88 32.

Chagall et l’avant garde russe. GRENOBLE (38)

Organisée autour de l’œuvre de Marc Chagall (1887-1985) et élaborée à partir des collections du Centre Pompidou, cette exposition met en relief la richesse et la diversité de l’art russe du début du XXème siècle.

Jusqu’au 13 juin 2011- Musée de Grenoble. Tel : 04 76 63 44 44.

Portraits, paysages et architecture, August Sander. NICE (06)

August Sander (1876-1964) compte parmi les grands photographes du 20ème siècle. Parallèlement à l’attention portée aux hommes de son temps, August Sander observe la nature. Le Théâtre de la Photographie et de l’Image à Nice a regroupé 120 images, montrant le lien entre l’homme et les espaces naturels que Sander façonne. Un panorama représentatif du travail artistique de ce fils de mineur sorti de l’ombre pour devenir un grand photographe.

Jusqu’au 15 mai 2011 – Théâtre de la Photographie et de l’Image. Tel : 04.97.13.42.20

Vincent Ganivet. NICE (06)

Développant une pratique artistique de l’absurde et de l’éphémère, Vincent Ganivet crée des œuvres à partir de matériaux bruts, d’objets et de phénomènes du quotidien détournés de leur fonction initiale. Un dégât des eaux domestique devient une fontaine, un feu d’artifice donne naissance à une peinture murale, des parpaings deviennent sculptures. Pour son exposition au Musée d’art moderne et d’art contemporain de Nice, il se lance dans la « construction » d’une nouvelle structure de parpaings.

Jusqu’au 5 juin 2011- Musée d’art moderne et d’art contemporain. Tel : 04 97 13 42 01

Un regard libre, Antanas Sutkus. TOULOUSE (31)

Artiste majeur en Lituanie, autodidacte et réfractaire au régime, Antanas Sutkus a construit son œuvre sur la période soviétique, en ignorant les standards de l’idéal totalitaire. Plus soucieux de témoigner des bonheurs de la vie et des humeurs de son peuple que de revendiquer, l’exposition nous montre des gens en haillons, un petit pionnier qui ne sourit pas, des ouvriers qui se reposent… cependant chaque image recèle un peu de subversivité teintée de la douceur du regard de ce grand photographe. (visuel principal)

Jusqu’au 17 avril 2011-Galerie du Château d’eau. Tel : 05 61 77 09 40

Le Premier fugueur, Johan Furâker. BORDEAUX (33)

Voyages sans but, pertes involontaires de mémoire, fugues à répétition sont à l’origine de la fascination qu’exerce l’histoire d’Albert Dadas, un aliéné bordelais de la fin du XIXe siècle, sur l’artiste suédois Johan Furâker. Ces tableaux quasi photographiques sont hyper-réalistes. Or, le fait que les archives Dadas ne contiennent presque aucune photographie élève l’ensemble de ce cycle au rang d’images mentales. Les peintures de Furåker viennent de cartes postales ou de vues trouvées et même imaginées par l’artiste lui-même, des récits de Dadas, d’interprétations médicales, de déclarations de police. L’exposition Le Premier fugueur, peut être vue, alors, comme des périples d’Albert Dadas, décrypté et analysé par un philosophe des sciences de la mémoire.

Jusqu’au 24 avril 2011- Musée d’art contemporain de Bordeaux. Tel : 05 56 00 81 50

 Larry Bell. NÎMES (30)

Bien plus que l’artiste qui fait des cubes en verre, Larry Bell est un inventeur de génie, qui a su créer, à partir des matériaux de son époque : le verre des architectures et des miroirs, les caméras et appareils photos, un univers magique, drôle et intelligent, un art de l’illusion utilisant les technologies les plus savantes, avec l’élégance de nous faire croire que c’est simple… un choix exceptionnel d’œuvres uniques, nous sont présentées au Carré d’Art de Nîmes, qui donnent à voir un parcours toujours guidé par la recherche visuelle et plastique.

Jusqu’au 22 mai 2011 – Carré d’Art de Nîmes, Musée d’Art Contemporain. Tel : 04 66 76 35 70

Appartement témoin, Turak. LYON (69)

Michel Laubu installe son Appartement témoin dans les 300 m2 des salles d’exposition temporaire du musée Gadagne. Turak Théâtre vous propose alors un voyage en poésie bricolée, dans les quatre pièces d’un appartement en forme d’archipel. Dans ce cabinet de curiosité, les meubles sont détournés de leur quotidien et deviennent des îlots abritant des microcosmes. Depuis le petit hall, sont activés les mécanismes sonores installés dans chaque pièce. Objets du quotidien et petites machineries dérisoires se mettent en mouvement. Poétique, ludique, mystérieuse, la visite de cet appartement nous invite à poser un regard tendre sur notre quotidien.

Jusqu’au 10 Avril 2011. Musée Gadagne. Tel : 04 37 23 60 45

Pour voir une vidéo de cette expo, rdv sur Youtube !

Par Lucie Morales

#aix en provence #bordeaux #Capitale #culture #expos #expositions #France #lille #Lyon #Nimes #paris #ville
Commentaires (0)
ou pour écrire un commentaire
ces articles peuvent m'intéresser