enfants

On nous apprendra le sexe… dès la maternelle !

Ecrit par Justine Andanson
le 30 novembre 2010

Des cours d’éducation sexuelle pour les enfants de 5 ans, qu’est-ce que vous en pensez ? En Angleterre, le ministre de l’Education, Ed Balls, a fait modifié le programme scolaire afin de prévenir les enfants et ados sur la contraception, et apprendre le sexe en général… ce qui ne plait pas à tout le monde !

Vous vous souvenez quand on avait 12-13 ans, et qu’on commençait à peine à nous montrer à quoi ressembler un corps du sexe opposé, nu ? Les conseils sur la pilule, le préservatif et tout ce qui – pour la plupart d’entre nous – nous semblait réel mais si loin… Désormais, tout cela sera enseigné encore plus tôt, et même vraiment très tôt. Dès la maternelle, les enfants pourront suivre des cours d’éducation sexuelle., en Angleterre.
Il s’agit d’agir face à un grand nombre d’avortement, de jeunes filles âgées de moins de 16 ans, au Royaume-Uni. Il faut savoir qu’en 2007, ce sont 4376 avortements qui ont été pratiqués, sur ces jeunes ados, soit 10% de plus qu’en 2006. Et c’est sans compter le nombre de filles qui tombent enceinte aussi jeunes, et gardent le bébé…

Dès leurs 5 ans, les enfants sauront nommer toutes les parties du corps, même les plus intimes, et tabous, à cet âge où « pipi caca » nous font éclater de rire. L’Angleterre veut suivre le modèle des Pays-Bas, pays qui compte le moins de taux de grossesse d’ados mais aussi le moins de maladies sexuellement transmissibles.

Mais ces cours ne seront obligatoires que pour les plus de 15 ans, et resteront facultatifs pour les autres. Et cela ne sera pas enseigné au bon gré des écoles, mais c’est une vraie modification des programmes scolaires qui sera appliquée dès la rentrée 2011.
Si Ed Balls, le ministre de l’Education qui a fait modifier les programmes scolaires, est ravi, ce n’est pas pour plaire à tout le monde ! Certains organismes religieux ne voient pas d’un très bon œil qu’on parle de sexe à leurs enfants. La prévention peut-elle rimer avec l’incitation ?

« Ma sœur est beaucoup plus âgée que moi. Elle est échangiste avec son mari, et m’a parlé de sexe alors que j’étais très jeune. J’avais droit à tous les détails et pour être franche, je pense que ça a un peu détraqué ma vision du sexe. Je n’ai aucun tabou, et ma façon de pensée est tellement libérée, à cause de ce lavage de cerveau qu’on m’a faite quand j’étais petite, que je n’arrive plus à avoir de limite. Je ne souhaite cela à aucun enfant, et même s’il est très important d’aborder la contraception, je trouve que cinq ans est un peu trop jeune ! Laissons les petits rêver de prince charmant ou de voitures super puissantes, et gardons ces sujets là pour les plus grands… », raconte Claire, 25 ans.

Si en Angleterre, on ne pourra plus raconter à nos petits bouts de chou qu’ils sont arrivés là grâce à une cigogne, en France, on a encore un peu de temps devant nous…

Par Sonia Carrère

#éducation #Angleterre #contraception #enfants #maternelle #séduction #sexualité
Commentaires (0)
ou pour écrire un commentaire
ces articles peuvent m'intéresser