Rencontre

On a rencontré Raphaele Vauconsant : Responsable des relations extérieures de Vision du Monde

Ecrit par Marie TERRY
le 16 mai 2019

En mai, on aime mettre en avant une maman. Pourquoi le choix de Raphaele Vauconsant s'est imposé à nous ? En devenant maman, Raphaele a choisi de changer d'orientation professionnelle pour donner un autre sens à sa vie. Elle a rejoint l'association Visions du Monde qui oeuvre par des programmes de développement et des actions pour donner à chaque enfant la chance de bien grandir et de vivre pleinement sa vie. Rencontre avec une personne engagée.

Comment s’est passé le déclic de faire autre chose ?

Après la naissance de mon premier enfant, j’ai eu envie que mon travail ait un sens. J’étais dans une quête de concilier mon nouveau statut de maman avec un job qui faisait écho avec cette nouvelle fonction. Je voulais apporter mon petit grain de sable à un monde meilleur sans vraiment savoir quoi faire.

Quel a été votre parcours pour être là où vous êtes, responsable des relations extérieures de Vision du Monde ?

J’ai eu la chance de rencontrer Camille Romain-des Boscs, Directrice Générale de l’Association Visions du Monde, on a échangé et depuis avril 2018, j’ai rejoint l’équipe et je suis ravie. Je vais sur le terrain et j’aime ces missions où on rencontre les personnes. On est sur le terrain, c’est du concret.

Vietnam-nana-du-mois-vision-du-monde

Comment fait-on quand on est maman pour partir loin?

Heureusement, le papa assure. C’est sûr que la naissance de ma fille a été pour moi une tornade. Ce qui m’a le plus manqué, c’est le sommeil. J’étais en carence de sommeil mais cela va mieux ! Ma fille a maintenant 18 mois et je peux la laisser plus sereinement. J’essaie de ne pas partir plus de 10 jours.

Famille-vision-du-monde-nana-du-mois

Quel est exactement votre rôle au sein de l’équipe ?

J’ai pour mission d’accroître la visibilité et la notoriété de notre association. Je m’adresse principalement aux médias et fais en sorte que le travail développé par nos équipes dans le monde soit mieux connu du grand public et de nos partenaires stratégiques. C’est le but par exemple de cette course La global 6 KM for water à laquelle Trucs De Nana a participé.

Je vais également sur le terrain. Jeune, étudiante, j’avais déjà collaboré à des voyages humanitaires dans des petites structures locales.

Pouvez-vous expliquer en quoi consiste les missions de Visions du Monde ?

Vision du Monde est la 1ère ONG de parrainage d’enfants au monde.Vision du Monde est le bureau français de l’Organisation humanitaire d’inspiration chrétienne World Vision fondée en 1950, qui emploie 40 000 personnes. Pour ce qui est de Visions du Monde France, nous sommes 30 salariés à Paris et 10 bénévoles. Le bureau français intervient dans 10 pays comme le Sénégal, le Vietnam, la Mongolie, Ethiopie, Mali… Mais il y a des bénévoles en France dans de nombreuses autres villes où se sont créés des « supports offices ». (Marseille, Lyon…). Le réseau des bénévoles de Vision du Monde, c’est plus de 200 bénévoles dans 16 délégations et de nombreux projets et rendez-vous à ne pas manquer !

L’idée de base : Aider les enfants les plus démunis de la planète à bien grandir. Que ce soit dans nos 15 programmes de développement ou via notre aide d’urgence, nous travaillons simultanément dans plusieurs domaines essentiels au bien-être des enfants. Notre approche globale permet de développer les communautés sur le long terme.

Le parrainage d’enfants vous tient particulièrement à coeur, pouvez-vous nous en dire un peu plus?

Grâce au parrainage, les enfants peuvent ainsi grandir dans un environnement plus stable et envisager leur avenir plus sereinement. L’approche est globale et communautaire. Quand on parraine un enfant, ce sont en fait 5 enfants qui en bénéficient; c’est une tirelire pour la commune. C’est un engagement qui peut revêtir plusieurs axes. Mais l’idée de mettre un nom et de pouvoir aller voir l’enfant, les enfants, dans le pays est une vraie richesse.

Quels sont les projets de Vision du Monde en 2019 ?

  • Une expo photos (portraits d’enfants par une photographe) et le repérage commencera en Mongolie.
  • Un projet avec l’ UNICEF. Le 20 novembre  2019 est également une date importante, car on fêtera les 30 ans de la Convention internationale des droits de l’enfant (CIDE). La convention relative aux droits de l’enfant ou traité international a été adopté par l’Assemblée générale des Nations Unies, le 20 novembre 1989. Cela sera un évènement plaidoyer.

Que diriez-vous aux nanas qui vont vous lire ?

Chacun peut contribuer à toute échelle à rendre la vie meilleure.

Merci Raphaele de nous avoir entrainées dans votre sillon. En conclusion, on pourrait dire que s’engager pour une cause, c’est simple et à la portée de chacune. Soit on donne son temps, soit on donne de l’argent, ou même les 2. Quand on sait que le futur, ce sont les enfants d’aujourd’hui, ayons à coeur de les aider dans leur éducation, dans leur santé, dans leur alimentation et en les protégeant.

Trucs De Nana a été ravie de participer à la course du 5 mai 2019 avec sa team. Et Justine, la fondatrice de TDN a souhaité parrainer un enfant du Vietnam via Vision du Monde. Elle vous en dira plus directement sur Instagram.

team-Trucs-de-Nana-vision-du-monde

Le Vietnam a été aussi un pays dans lequel j’ai eu la chance de faire un voyage en avril 2018, où j’ai pu combiner du sport et des missions humanitaires, avec des enfants avec l’association easyraideuses.

arie-easyraideuses-vietnam

Mon filleul du voyage 🙂

#enfance #Global 6K for water #humanitaire #nana du mois #parrainer un enfant #Raphaele Vauconsant #vision du monde
Commentaires (0)
ou pour écrire un commentaire
ces articles peuvent m'intéresser